< Französische Sprichwörter >

Il est pense a la fourche.

Il est permis a celuy qui vient de loing de mentir.

Il est plus aisé de bâtir des cheminées, Que d'en tenir une chaude.

Il est plus aise de quitter ce qu'on tient, que de reprendre ce qu'on a quitte.

Il est plus aisé de réprimer une première fantaisie, que de satisfaire celles qui viennent à la suite.

Il est plus aise de saulter par dessus un chesne que scur de parler des grands.

Il est plus aisé d'être sage pour autrui que pour soi-même.

Il est plus ayse a bastir deux cheminées qu'a les entretenir.

Il est plus ayse a se sauver, qu'a se bien marier.

Il est plus ayse, a entrer en caresme qu'en sortir.

Il est plus beste qu'animal.

Il est plus catholique n'ourrir ses passions que d'en prendre d'autruy.

Il est plus de gaines que de cousteaulx.

Il est plus de jours que de sepmaines.

Il est plus de trompeurs, que de trompettes.

Il est plus d'ouvriers que de maistres.

Il est plus d'ouvriers que d'outils.

Il est plus d'ouvriers, que de maistres.

Il est plus eureux, que saige.

Il est plus facile acheter que payer.

Il est plus facile conseiller que faire.

Il est plus facile d'arrêter l'eau que les langues de femme pendant le travail.

Il est plus facile de détourner le méchant de son amour pour le mal, que de distraire de son chagrin l'homme triste.

Il est plus facile de faire entrer sept diables dans une femme que d'en faire sortir un seul.

Il est plus facile de faire parler les femmes, que de les faire taire.

Il est plus facile de garder un huitieme de sac de puces qu'une jeune fille.

Il est plus facile de garder un plein van de puces au soleil qu'une fille.

Il est plus facile de garder un van de puces que des jeunes filles.

Il est plus facile de médeciner que de curer.

Il est plus facile de se marier que d'elever maison.

Il est plus facile demolir que bastir.

Il est plus facile d'emprunter, que de tourner après.

Il est plus facile descendre qu'ascendre.

Il est plus facile descendre que monter.

Il est plus facile despendre que gaigner.

Il est plus facile dire que faire.

Il est plus facile ferrir que guarrir.

Il est plus facile lascher que retenir.

Il est plus facile mediciner que curer.

Il est plus facile menacer que tuer.

Il est plus facile parler que taire.

Il est plus facile penser ou mediciner que curer.

Il est plus facile penser que d'estre.

Il est plus facile prendre que rendre.

Il est plus facile presumer que savoir.

Il est plus facile presumer, que savoir.

Il est plus facile promettre que donner.

Il est plus facile souhaiter qu'enrichir.

Il est plus facile tomber que se relever.

Il est plus facile vouloir que voler.

Il est plus malheureux que le bois des forches.

Il est plus naturel au prince donner loyer aux bons que de chastier les mauvais.

Il est plus raisonnable qu'un homme soit en benefice avec sa femme qu'un prestre avec sa garce.

Il est plus riche qu'on ne scaurait baaler.

Il est pouvre que Dieu hait.

Il est povre que Dieu hait.

Il est près de la terre et loing du ciel.

Il est quitte du cher temps.

Il est riche a paris jamais ny a rien vendu.

Il est riche que Dieu aime.

Il est riche que Dieu ayme.

Il est riche qui Dieu ayme.

Il est sage qui scait tout.

Il est sain qui est son maistre.

Il est saute de la poesle en la braise.

Il est si scavant qu'il a apporte toute la science des loix.

Il est si scavant qu'il scait le livre de la chenillotte.

Il est sur le bort de sa fosse.

Il est tant pauvre, que Dieu le cerche pour tuer.

Il est tant riche qu'il ne scait qu'il ha.

Il est temps de bastir, temps de demolir.

Il est temps de besogner, temps de chomer.

Il est temps de donner, temps de garder.

Il est temps de gemir, et temps de rire.

Il est temps de hayr et temps d'aimer.

Il est temps de parler, et temps de taire.

Il est temps de planter, et temps d'arracher.

Il est temps de semer, temps de moissoner.

Il est temps de souffler, et temps de humer.

Il est temps de tailler, temps de couldre.

Il est temps de tuer, temps de saller.

Il est temps de veiller et temps de reposer.

Il est tombe de fièvre en chaud mal.

Il est tost deceu qui mal ne pense.

Il est tost deceu, qui mal pense.

Il est toujours assez tôt de payer ou de mourir.

Il est toujours assez tôt de se faire du souci.

Il est toujours aux derrières des femmes comme les diables après les ames.

Il est toujours bon de savoir quelque chose, si ce n'est pas pour le gain, c'est pour l'honneur.

Il est toujours fête pour un paresseux.

Il est toujours temps de bien faire.

Il est tousjours en sa pierre pertuisée.

Il est tousjours feste après besoigne faite.

Il est tousjours feste, pour celuy qui bien fait.

Il est tousjours saison de bien faire.

Il est trop bon.

Il est trop chiche.

Il est trop fin pour faire doublure.

Il est trop jeune pour estre evesque.

Il est trop tard de conseil prendre, quand en bataille il fault descendre.

Il est trop tard de dire garde, après le coup donne.

Il est trop tard de fermer la porte, quand le loup est entre.

Il est trop tard de fermer le cul, quand le pet est sorti.

Il est trop tard de fermer l'ecurie, quand les chevaux sont deja dehors.

Il est trop tard de fermer les barrières, quand les poulains sont passes.

Il est trop tard de mettre du sel, quand la viande sent deja mauvais.

Il est trop tard de soy repentir.

Il est tygre qui tue pour boire.

Il est venu a gros honneur par son seul moyen.

Il est venu au dessus de ses affaires.

Il est vite arrive qui greve.

Il est vray ce que tu dis ou Dieu est.

Il faict bien mauvais au bois, quand les loups se mangent l'un l'autre.

Il faict bon laisser le jeu, quand il est beau.

Il faict bon pescher en eaue trouble.

Il faict bon redoubter fortune, et craindre fault les inconveniens.

Il faict bon servir a bon maistre.

Il faict bon vivre et rien scavoir on apprend tousjours quelque chose.

Il faict bonne journée qui se delivre d'un fol.

Il faict de belles cures il vaudroit mieux qu'il feist des priorez.

Il faict mal clocher devant boyteux.

Il fairait bien mieux de regarder le bout de ses souliers.

Il fait beau, ou on voit clair.

Il fait bien laisser le jeu quant il est beau.

Il fait bien mal aimer et n'etre pas aime.

Il fait bon avoir des biens, on en sauve tousjours quelque piece.

Il fait bon avoir deux chordes en son arc.

Il fait bon battre un glorieux ( parce qu'il ne s'en vantera pas).

Il fait bon disputer quand on a des témoins.

Il fait bon laisser le jeu tant qu'il est beau.

Il fait bon pescher en eaue trouble.

Il fait bon reculer pour mieulx saillir.

Il fait bonne journée qui se delivre d'ung fol.

Il fait chaud, chez le diable.

Il fait d'autruy cuir large couroye.

Il fait du tiercelet de prince.

Il fait le simple, mais c'est un fin renart.

Il fait le sourd.

Il fait mal avoir nom loup, tout le monde vous tape dessus.

Il fait mal clocher devant boiteux.

Il fait mauvais luitter en un précipice ; car il y a danger de cheoir et de se casser la teste.

Il fait mauvais se mettre à la discrétion des bastonnades.

Il fait meilleur être a cote d'un chieur, que d'un casseur de pierres.

Il fait mestier de cecy.

Il fait mieux qu'il ne dit.

Il fait noir comme dans le cul d'une nonne.

Il fait sombre sous le pied de la lampe.

Il fait toujours bon être a ses noces.

Il fait toujours bon temps pour quelqu'un.

Il fait tout pour argent.

Il fait un mariage de Saint-sauveur la putain épouse le voleur.

Il fait un mariage d'epervier la femelle vaut mieux que le male.

Il faudra bien deslier l'oriflan.

Il faudrait devenir vieux, avant de devenir jeune.

Il faudrait être en bien des endroits a la fois.

Il faudrait être en deux trois morceaux.

Il faudrait être vieux avant d'etre jeune.

Il faudroit beaucoup boire pour s'enrichir.

Il fault a la fois reculer pour mieulx saillir.

Il fault aller rondement, garde toy de lhomme angulaire.

Il fault apprendre puis le rendre.

Il fault apprendre qui veult savoir.

Il fault avoir maulvaise beste par doulceur.

Il fault avoir partout raison.

Il fault batre le fer ce pendant qu'il est chault.

Il fault battre le fer tandis qu'il est chaud.

Il fault commencer avant achever.

Il fault congnoistre avant aimer.

Il fault congnoistre premier que de inger.

Il fault donner un oeuf pour gaigner un boeuf.

Il fault endurer puis que c'est force.

Il fault endurer qui veut vaincre et durer.

Il fault endurer, pour durer.

Il fault honnestement prendre sa refection selon le cours de nature.

Il fault mourir qui veult vivre.

Il fault payer qui veut acheter.

Il fault que la maladie preigne son cours.

Il fault reculer pour mieulx saulter.

Il fault savoir avant penser.

Il fault se mesurer qui veut durer.

Il fault semer qui veut moissonner.

Il fault suffrir pour un mieulx.

Il fault tendre voile selon le vent.

Il fault travailler en jeunesse, pour reposer en vieillesse.

Il fault travailler qui veult manger.

Il fault une fois mourir.

Il fault urler avec les loups.

Il faut à tout un commencement.

Il faut aller à la danse, et tous mourrir sans doubtance.

Il faut aller à la guerre sous bride.

Il faut aller à maitre, pour apprendre à faire le poing à sa poche.

Il faut annoblir son esprit et faire son âme royne.

Il faut argent pour commencer le jeu.

Il faut attacher l'âne comme veut le maître.

Il faut attendre le lièvre au gîte.

Il faut attendre que l'appétit vienne et appete.

Il faut autant avoir souci de son âme, que de sa panse.

Il faut autant de temps a se refaire qu'on a este malade.

Il faut avoir bien faim pour manger des pommes de terre crues.

Il faut avoir de la merde au cul pour chier.

Il faut avoir du nez pour estre pape.

Il faut avoir le cœur haut, eût-on la fortune basse.

Il faut avoir mange un double decalitre de sel ensemble pour se connaitre.

Il faut avoir plus d'une corde à son arc.

Il faut avoir une bonne clef pour entrer en paradis.

Il faut avoir une bouche capable de manger n'importe quel pain et un dos susceptible de se plier à n'importe quel lit.

Il faut baiser le chien sur la gueule, jusqu'a ce qu'on peut le museler.

Il faut batir avec les pierres de son pays.

Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud.

Il faut battre le fer quand il est chaud.

Il faut battre le fer quand il est encore chaud.

Il faut battre le fer, du temps qu'il est chaud.

Il faut battre le fer, quand il est chaud.

Il faut battre le fer, tandis qu'il est chaud.

Il faut bien commencer, pour bien finir.

Il faut bien commencer, si on veut bien finir.

Il faut bien des beautés pour faire un bon diner.

Il faut bien des péchés, pour faire une bonne confession.

Il faut bien mourir de quelque chose.

Il faut bien penser a la mort, au-jourd'huy vif demain mort.

Il faut bien voir enfin qu'on n'aime que dans l'éternité, c'est pourquoi il faut prendre soin de se conduire en toute chose comme si ce qu'on fait devait être éternel.
Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947)

Il faut boire, pour boire un autre fois.

Il faut bon embassadeur pour porter urine.

Il faut ce qu'il faut.

Il faut compter l'argent deux foys et l'or troys.

Il faut connaitre avant d'aimer.

Il faut connaître les joies et les peines pour reconnaître bonheur et malheur.

Il faut contribuer à la réfection de ce qui est commun, ou y renoncer.

Il faut coudre la peau du renard à celle du lion.

Il faut courber les arbustes quand ils sont encore tendres Et éduquer les enfants lorsqu'ils sont encore dans l'innocence.

Il faut courir aux maladies des yeux comme au feu.

Il faut couvrir le feu de la maison avec les cendres de la maison.

Il faut craindre ce qui peut oster la vie et la santé.

Il faut craindre ce qui se peut faire.

Il faut craindre les gros vents et les grosses gens.

Il faut craindre sa femme et le tonnerre.

Il faut craindre trois choses dans ce monde, le devant d'une femme, le derrière d'une mule, et l'ombre du noyer.

Il faut croire conseil d'un homme qui fait bien ses besongnes.

Il faut croire le chanoine en viande et en beauté.

Il faut croire ses domestiques, et ne pas les écouter.

Il faut cueillir la fleur quand elle est prête à être cueillie.

Il faut de la raison partout.

Il faut de l'argent pour marier filles.

Il faut de tout pour faire un monde, des noirs et des roux, des blonds et des melanges.

Il faut de vieux os, pour faire de bon bouillon.

Il faut des centimes jaunes, pour faire des francs.

Il faut despendre qui veut gangner.

Il faut donner les droits ou les torts, a celui qui les a.

Il faut enlever le gui parce que le gui empêche la famille de venir.

Il faut enter une graphe d'un vieil arbre sur un jeusne sauvageon.

Il faut espargner en jeunesse pour se soubtenir en vieillesse.

Il faut esprouver l'amy aux petites occasions, et l'employer aux grandes.

Il faut estimer ce que l'homme faict non parce qu'il peut faire.

Il faut estre bien monste ou aller à pied.

Il faut estre fol en amour.

Il faut être a la maison partout.

Il faut être bien sage ou bien borné pour ne rien changer à ses pensées.

Il faut être bien sage ou bien borné, pour ne rien changer à ses pensées.

Il faut être chair ou bien os.

Il faut être compagnon de sa femme et maître de son cheval.

Il faut être enclume ou marteau.

Il faut être gris, pour faire des aneries.

Il faut expier pour les morts.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

Il faut faire carême-prenant avec sa femme,
Et Pâques avec son curé.

Il faut faire de nécessite vertu.

Il faut faire la lessive a la buanderie.

Il faut faire l'ane, si on veut avoir du son.

Il faut faire le feu a noel avec de grosses souches, et a pasques avec des branches.

Il faut faire mardi gras avec sa femme et paques avec son cure.

Il faut faire vie qui dure.

Il faut faire vite ce qui ne presse pas, pour pouvoir faire lentement ce qui presse.

Il faut faire voyager les enfants charmants.

Il faut faire, pour apprendre.

Il faut flatter le chien jusqu'à ce qu'on soit aux pierres.

Il faut flatter les cretins pour les faire travailler.

Il faut florir pour porter fruict.

Il faut gagner Dieu a force de le prier, et pourvoir a la nécessite a force de travailler.

Il faut garder la poire pour la soif.

Il faut garder les porcs gras, les jeunes porcs coutent trop a engraisser.

Il faut garder une pomme pour la soif.

Il faut hanter auprès d'un malade comme auprès d'un bourgeon.

Il faut hayr quelque chose pour estre gentilhomme.

Il faut honorer les saints comme on les connait.

Il faut hurler avec les loups.

Il faut importuner les princes de demande comme Dieu de prières.

Il faut interpreter le meur non pas la voix.

Il faut jamais jurer de rien.

Il faut jeûner la veille de Noël pour trouver des nids d'oiseau.

Il faut joindre les boeufs, pour aller à la charrue.

Il faut laisser aller le monde comme il va.

Il faut laisser choir la pluie,
Courir les brouillards,
Étancher les propos.

Il faut laisser courir l'eau par le bas.

Il faut laisser dormir les morts.

Il faut laisser les gens parler et les chiens aboyer.

Il faut laisser les princes en leur opinion.

Il faut laisser murir les poires, pour les cueillir.

Il faut laisser suer ceulx qui ont chaud, et trembler ceux qui ont froid.

Il faut le desordre pour ramener l'ordre.

Il faut le voir pour le croire.

Il faut lier a son doigt l'herbe qu'on congnoist.

Il faut lier le sac avant qu'il soit plein.

Il faut louer la mer et se tenir en terre.

Il faut manger moins de fromage que de pain.

Il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger.

Il faut manger trois coupes de cendres, pour aller au paradis.

Il faut marier le betail du pays.

Il faut marier le loup pour l'arreter.

Il faut marier le loup pour l'assagir.

Il faut marier le loup pour le dompter.

Il faut mener fête au chien, jusqu'a près d'un murgier.

Il faut mener les gens comme on les connait.

Il faut mettre les oeufs en couve quand on est près de la pleine lune.

Il faut mettre sa langue au chaud.

Il faut mourir pour être loue et se marier pour être decrie.

Il faut mourir pour qu'on dise du bien et se marier pour qu'on dise du mal.

Il faut mourir pour se faire regretter il faut se marier pour se faire mepriser.

Il faut mourir.

Il faut naitre pour être joli se marier pour être riche et mourir pour être bon.

Il faut naitre pour être joli se marier pour être riche et mourir pour être honnete.

Il faut nettoyer les poules à carnaval pour qu'elles n'aient pas de vermine.

Il faut oster le trot, et en faire une haquenée.

Il faut ôter le fumier de l'écurie la veille de Noël pour que les bêtes ne soient pas boiteuses de l'année.

Il faut oublier les vieilles dettes, et puis laisser les jeunes venir vieilles.

Il faut partout un commencement.

Il faut partout une mesure.

Il faut pas attaquer le nid de guepes.

Il faut pas croire que poussin en sait plus que poule.

Il faut pas demander aux hommes ce qu'on peut pas leur donner.

Il faut pas donner garde le lard au chat.

Il faut pas donner garde les brebis au loup.

Il faut pas enseigner a chier a ceux qui ont la diarrhée.

Il faut pas faire l'epi plus gros que la mortaise.

Il faut pas prendre après ce que disent les fous.

Il faut pas rire d'un bossu, de peur de se faire rire meme.

Il faut pas se fier des montures, la plus sage a tue son maitre.

Il faut pas se jeter dans la creche avant qu'entrer a l'ecurie.

Il faut pas se mettre bas aux pieds, ce qu'on a aux mains.

Il faut payer les journées des médecins et les nuictées.

Il faut payer ou agréer.

Il faut payer, qui veut acheter.

Il faut pendre la lessive du temps que le soleil luit.

Il faut pendre la lessive, du temps que le soleil luit.

Il faut penser sept fois avant de se mettre en colère et soixante dix sept fois sept avant de se marier.

Il faut penser une fois, devant dire sa raison.

Il faut perdre un veron pour pescher un saumon.

Il faut perdre ung veron, pour pescher ung saulmon.

Il faut plus craindre les eaux que le vin.

Il faut plus de drogues aux trop saouls, qu'aux meurs de fain.

Il faut plus desrober que gaigner pour estre riche a plaidoyer.

Il faut plus d'un coup, pour mettre bas un chene.

Il faut plus d'une hirondelle pour amener le printemps.

Il faut pouvoir, bien sur, mais il faut aussi vouloir.

Il faut premier a Dieu servir, et du corps puis se souvenir.

Il faut prendre en gre le temps quant il vient.folle est la querimonie, qui est contre le temps.

Il faut prendre la balle au bond.

Il faut prendre la poulle sans crier.

Il faut prendre la vie du beau sens.

Il faut prendre le bénéfice avec ses charges.

Il faut prendre le ble comme qu'il croit, et puis le temps comme qu'il vient.

Il faut prendre le pot au feu, selon son estat et revenu, et qui guère n'a despendre peu.

Il faut prendre le saut avant le lievre.

Il faut prendre le temps comme il vient, et les hommes comme on les trouve.

Il faut prendre le temps comme il vient, les femmes comme elles sont, et l'argent pour ce qu'il vaut.

Il faut prendre le temps comme il vient,
Les hommes comme ils sont,
L'argent pour ce qu'il vaut.

Il faut prendre le temps comme il vient.

Il faut prendre le temps comme qu'il vient, les gens comme qu'ils sont, l'argent pour ce qu'il vaut.

Il faut prendre une maison faite et une femme a faire.

Il faut presque être trop bon, pour l'etre assez.

Il faut puiser tandis que la corde est au puits.

Il faut puiser tant que la corde est au puits.

Il faut quarante-sept muscles pour froncer les sourcils et seulement treize pour sourire.

Il faut que celuy qui se mocque des jambes tortues, ait les siennes droites.

Il faut que chair qui croit bouge.

Il faut que force reste à justice.

Il faut que jeunesse se passe, et que vieillesse se casse.

Il faut que jeunesse se passe.

Il faut que la maladie prenne son cours.

Il faut que la poule aide a gratter au coq.

Il faut que la poule aide le coq a gratter.

Il faut que la tête soit bien pourrie, pour que la queue sente si mauvais.

Il faut que la ville soit fournie qu'il en y ait des fols et des sages.

Il faut que le desordre ramene l'ordre.

Il faut que le mâle soit fin si la femelle ne l'affine.

Il faut que le pauvre homme face joug au riche.

Il faut que le sage, porte le fol sur ses épaules.

Il faut que les enfants le soient longtemps.

Il faut que les femmes se plaignent de leur jardin, pour que ce soit une bonne année.

Il faut que les filles descendent et que les vaches montent.

Il faut que mon style ait la démarche de mes personnages.
Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947)

Il faut que vache et boeuf soient libres dans leur cuir (pas trop gros).

Il faut que vertu face teste a la noblesse.

Il faut qu'on en fasse, si ce n'est chez soi, c'est en allant boire.

Il faut qu'on en fasse, si ce n'est pas a la creche, c'est en allant boire.

Il faut qu'un fou mette de la graisse dans la soupe et qu'un sage y mette du sel.

Il faut qu'un homme soit bien vieil pour hayr un macquereau.

Il faut qu'un menteur ait de la mémoire.

Il faut qu'une main lave l'autre.

Il faut rachepter l'argent preste.

Il faut recevoir le bien avec son mal.

Il faut remplir son tonneau de joye pour n'y laisser place a melancolie.

Il faut rendre le bien pour le mal.

Il faut rien qu'etre pauvre, pour être exploite.

Il faut s'agripper au tronc, devant de s'agripper aux branches.

Il faut sauter la journée pour être gai dans l'année.

Il faut savoir changer son arbalete d'epaule.

Il faut savoir obéir avant que de commander.

Il faut savoir plumer la poule sans la faire crier.

Il faut savoir sacrifier la barbe pour sauver la tête.

Il faut savoir se moucher avant de faire l'homme.

Il faut savoir tenir sa misère joyeuse.

Il faut scavoir devant qu'avoir.

Il faut scavoir la musique pour nager.

Il faut scavoir l'astrologie de mesnage pour bien faire ses affaires.

Il faut se contenter de ce qu'on a.

Il faut se défier de ce qui est marqué au B (bâtard, bossu, boiteux, borgne, bègue, bigot, bigle).

Il faut se défier des garçons peignés et filles frisées.

Il faut se garder des gens qui n'ont rien à perdre.

Il faut se marier pour être meprise et mourir pour être loue.

Il faut se marier pour se faire a blamer, il faut mourir pour se faire a louer.

Il faut se marier pour se faire a decrier, il faut mourir pour se faire a fleurir.

Il faut se marier pour se faire critiquer.

Il faut se méfier de l?eau qui dort.

Il faut se mefier des eaux dormantes.

Il faut se méfier du derrière d'une mule et d'une femme moustachue.

Il faut se mefier du devant d'une femme du derrière d'une mule et d'un cure de tous cotes.

Il faut se méfier du devant d'une femme, du derrière d'une mule et d'un soldat de tous les cotés.

Il faut se mefier d'un taureau qui beugle.

Il faut se mettre en règle un jour avant la mort;
Il faut donc se mettre en règle aujourd'hui, puisque nous pouvons mourir demain.

Il faut se prêter à autrui,
Et ne se donner qu'à soi.

Il faut sept ans pour rattrapper la première année de mariage.

Il faut servir Dieu avant sa panse.

Il faut s'estimer un peu chere, il est toujours temps de rabattre.

Il faut s'etendre selon sa couverture.

Il faut seulement manger par faim et boire par soif.

Il faut s'habiller du drap du pays.

Il faut si bien marier ses enfants qu'ils n'ayent que faire de leurs peres.

Il faut souffrir le chaud et le froid.

Il faut souffrir ou faire souffrir.

Il faut souffrir pour être belle.

Il faut suivre la mode ou être extravagant.

Il faut suivre la mode pour les saints, comme pour les habits.

Il faut tailler son manteau selon son drap.

Il faut tenir les enfants sur la crainte.

Il faut tondre ses brebis, et non pas les écorcher.

Il faut toujours avoir quelque chose a manger avec son pain.

Il faut toujours enterrer en commençant par celui qui est mort le premier.

Il faut toujours faire aller l'eau sur son moulin.

Il faut toujours garder une pomme pour la soif.

Il faut toujours laisser couler l'eau par le bas.

Il faut toujours manger avant de boire.

Il faut toujours manger un plat après la soupe.

Il faut toujours mettre de l'eau dans son vin.

Il faut toujours se mefier du cul d'un mulet, du devant d'une femme, de la rancune d'un pretre.

Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

Il faut tousjours faire coucher la colère a l'huys.

Il faut travailler tant que la peau du cul dure.

Il faut traveiller, qui veut reposer.

Il faut trois sacs à un plaideur:
Un sac de papiers, un sac d'argent, et un sac de patience.

Il faut trois vieilles femmes pour faire une jeune fille.

Il faut tuer le taureau avant la vache.

Il faut un commencement a tout.

Il faut un coup de fouet pour stimuler un cheval, il faut un verre de vin pour stimuler un homme.

Il faut un fol et un sage, pour trancher un fromage.

Il faut une mesure a tout.

Il faut urler avec les loups.

Il faut vieillir, ou mourir jeune.

Il faut viser haut pour ne pas tomber trop bas.

Il faut vivre avec ceux qui vivent.

Il faut vivre et laisser vivre.

Il faut voir et ouyr en court et y estre aveugle et sourd.

Il faut voter non pour ce qui vient de berne.

Il faut vouloir vivre,
Et savoir mourir.

Il fera ung coup de sa main.

Il feray tout ce que pourray pour auoir cela.

Il folie beau qui folie par conseil.

Il folloie beau qui folloie par conseil.

Il gagne assez qui putain perd.

Il ha ce qu'il a merite.

Il ha ce qu'il demandoit.

Il ha du sang aux ongles, il est homme de cueur.

Il ha du sang aux ongles.

Il ha ia quatre iours, il est puant.

Il ha son dict, et son dedict.

Il ha ung oeil au bois, l'autre a la ville.

Il joue de moy a la pelotte.

Il la faudrait acheter pour ce qu'elle vaut, et la vendre pour ce qu'elle se croit.

Il l'aime comme la pie aime le fumier.

Il languist, qui ne repose.

Il le faut pas aimer le chevetre plus que la bête.

Il le peut mouiller et resver.

Il lui tient grosse rigueur.

Il luy a bien chante sa lecon.

Il luy est un peu plus que d'eve et d'adam.

Il luy faut bailler la chose toute maschée.

Il luy pense rompre le cul et il se rompt la teste.

Il m'a baille bourdes en payement.

Il m'a faict ung passedroict.

Il m'a mis ceste pulce en l'oreille.

Il m'a treuche mes mots.garde le bec, benne moue.

Il manque toujours dix-huit sous pour faire un franc.

Il maut mieux estre mauvais que sot.

Il me fait le beau beau devant les gens.

Il me fault trouver moyen de me faire valoir, de faire parler de moy et acquerir bruyt.

Il me suys laisse dire cecy ou on m'a faict a croire cecy.

Il ment comme ung arracheur de dents.

Il ment par sa gorge, il ment par ses dents.

Il mesnage le liard, et prodigue le ducat.

Il m'est iamais feu sans fumée.

Il met cinq, et retire six.

Il meurt plus d'enfans de trop manger que de mourir de faim.

Il n y a pas de petites économies, que des grosses dépenses.

Il n?est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Il n?est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Il n?est point de petites affaires.

Il n?est point de sot métier.

Il n?y a pas de fleur rouge qui dure dix jours.

Il n?y a pas de fonctionnaires travailleurs, il n?y a que des fonctionnaires insomniaques.

Il n?y a pas de fumée sans feu.

Il n?y a pas de mauvais temps, juste de mauvais équipements.

Il n?y a pas de quoi fouetter un chat.

Il n?y a pas de sot métier.

Il n?y a pire eau que l?eau qui dort.

Il n?y a qu?un seul péché, c?est l?ignorance.

Il n?y a qu?une feuille de papier entre un génie et un fou.

Il n?y a que la vérité qui blesse.

Il n?y a que le premier pas qui coûte.

Il n?y a rien de nouveau sous le soleil.

Il n'a loysir qu'il ne le prend.

Il n'a ne sens n'entendement qui va parler des seigneurs grands.

Il n'a part en sa vie.

Il n'a pas de toute monnoye un picquotin.

Il n'a pas este puny comme il arroit deserui.

Il n'a pas faict qui commence.

Il n'a pas fait qui commence.

Il n'a pas pleu tout ce qu'il pleuvera.

Il n'a pas plu ce qu'il plouvera.

Il n'a pas soif qui de eaue ne boit.

Il n'a pas soif qui d'eaue ne boit.

Il n'a pas toutes ses aises.

Il na pleu ce quil pleuvra.

Il n'a point esgard a soy.il ne se contregarde point.

Il n'a que chasser ny que mener.

Il na que faire de livre humain, qui scait lire au livre mondain.

Il n'a que la peau et les os.

Il n'a rien oublie sinon le dire a Dieu.

Il n'aira ja bon varlet qui ne le nourrist.

Il n'apartient qu'a un sot d'estre trompe plusieurs fois, le sage ne le peut estre qu'une fois.

Il n'appartient pas a tons pieds de porter de rouges souliers.

Il n'appartient pas a un villain de renier Dieu.

Il n'arrive jamais d'aussi grand malheur, que d'autres n'en vaillent de mieux.

Il n'aura ja bon marchie qui ne le demande.

Il ne cache rie.

Il ne change point de pays qui voit tousjours le soleil.

Il ne chante qu'une chanson, il n'aura qu'un denier.

Il ne choisit pas qui emprumpte.

Il ne choisit pas qui emprunte.

Il ne convient estre ayre, quand la chose ne vient pas a gre.

Il ne convient pas d'estre fournier, a celuy qui a la teste faite de burre.

Il ne croit pas d'herbe sur les chemins battus.

Il ne demeure pas trop qui vient.

Il ne demeure pas trop, qui vient.

Il ne donneroit pas un gros oeuf pour un menu.

Il ne faict pas bon menger des prunes avec son seigneur.

Il ne faict pas bon mettre la main entre l'escorce et le bois.

Il ne faict pas ce qui veut qui son pain sale.

Il ne faict pas des cornes du doigt.

Il ne faict rien qui commence et ne finist.

Il ne fait iamais souppe grasse.

Il ne fait jamais mauvais temps pour aller à Paris.

Il ne fait jamais mauvais temps pour retourner a paris.

Il ne fait pas bon avoir affaire a luy il regarde trop de pres.

Il ne fait pas bon battre un homme la veille de sa mort.

Il ne fait pas bon d'attaquer celui qui est sur ses gardes.

Il ne fait pas bon tomber dans une maison, comme un chien sur un jeu de boules.

Il ne fait pas ce qu'il veult qui fait des chausses de sa femme chaperon.

Il ne fait que boucher un trou et en ouvrir un autre.

Il ne fait que brouiller.

Il ne fait rien, qui n'acheve bien.

Il ne fait seur en mer ny au milieu ny a la rive.

Il ne fault pas considerer l'âge en ung homme que sa vertu.

Il ne fault pas jouer au beuf.

Il ne fault pas lier les asnes avec les chevaulx.

Il ne fault point avoir noise n'y debat avec mauvaises gens.

Il ne fault que ung conp a ung roy ne que a ung autre.

Il ne faut arriver ni trop tot, ni trop tard.

Il ne faut avoir langue a table que pour manger.

Il ne faut croire a un moyne qu'un oeuf et deux a un abbe.

Il ne faut dire ses cachettes ni a cote d'un mur, ni dans une cote.

Il ne faut emprunter qu'a la dernière.

Il ne faut être ni enclume, ni marteau.

Il ne faut jamais acheter la cage, sans avoir l'oiseau.

Il ne faut jamais aimer le soir, qu'on ne puisse desaimer le matin.

Il ne faut jamais avoir hâte, que pour prendre les puces.

Il ne faut jamais avoir les yeux plus grands que le ventre.

Il ne faut jamais confier des œufs aux corbeaux.

Il ne faut jamais cracher en amont, de peur qu'il ne nous en retombe dessus.

Il ne faut jamais cracher plus haut que son nez, de peur que cela ne nous retombe dessus.

Il ne faut jamais défier un fou de faire des sottises.

Il ne faut jamais dire: Fontaine, je ne boirai point de ton eau.

Il ne faut jamais faire grenier de cher temps.

Il ne faut jamais juger n'y gager de ce qui est en la cervelle d'autruy.

Il ne faut jamais plaindre les noces.

Il ne faut jamais plaindre sans mal.

Il ne faut jamais se faire de souci a l'avance.

Il ne faut jamais s'effrayer, qu'en voyant ses tripes dans son tablier.

Il ne faut jamais s'étonner, qu'on ne voie ses tripes dans son giron.

Il ne faut jamais tourner le dos à la tourte.

Il ne faut jurer de rien.

Il ne faut ni donner ni accepter un pied de persil à repiquer, il mourrait quelqu'un dans l'une des deux familles.

Il ne faut pas acheter chat en poche.

Il ne faut pas affronter l'âne jusqu'a la bride.

Il ne faut pas agacer les fous.

Il ne faut pas aller à la guerre, qui craind les horions.

Il ne faut pas aller à meures sans havet.

Il ne faut pas aller au bois qui craind les fueilles.

Il ne faut pas aller au bois sans cognée.

Il ne faut pas aller au-devant du temps.

Il ne faut pas attendre la soif pour tirer l'eau du puits.

Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que la tête.

Il ne faut pas briser le pont, quand on a passe l'eau.

Il ne faut pas brusquer pour bien avancer^, inutile de traire avant de manier.

Il ne faut pas changer son cheval borgne contre un aveugle, ^ ni son couteau contre une lame.

Il ne faut pas changer son cheval borgne contre un aveugle.

Il ne faut pas changer son couteau contre une lame.

Il ne faut pas chercher les poux parmi la paille.

Il ne faut pas chercher midi à 14 heure.

Il ne faut pas chômer les fêtes avant qu'elles ne viennent.

Il ne faut pas clocher devant les boiteux.

Il ne faut pas compter sur l'appétit d'un vieux ni sur un franc beau jour d'hiver.

Il ne faut pas contrarier les fous.

Il ne faut pas crever ses tripes pour couvrir sa teste.

Il ne faut pas deranger le loup dans sa tanière.

Il ne faut pas deux coqs sur un même fumier.

Il ne faut pas dire tout ce que l'on sait ni manger tout ce que l'on pourrait manger.

Il ne faut pas dire, fontaine je ne boyray jamais de toy.

Il ne faut pas dire, fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

Il ne faut pas donner aux petites filles des oeufs à deux jaunes, elles auraient des jumeaux.

Il ne faut pas donner des brebis à garder au loup.

Il ne faut pas donner et puis reprocher.

Il ne faut pas employer ceux qu'on soupçonne, ni soupçonner ceux qu'on emploie.

Il ne faut pas en savoir long pour manger,
Mais bien pour être cuisinier.

Il ne faut pas enlever la veste avant d'avoir chaud.

Il ne faut pas enseigner le poisson a nager.

Il ne faut pas estre trop vif pour vivre.

Il ne faut pas excuser un enfant qui agit mal.

Il ne faut pas faire a Dieu barbe de paille.

Il ne faut pas faire marcher les bœufs d'un autre plus vite qu'il ne veut.

Il ne faut pas faire vie qui druge mais vie qui dure.

Il ne faut pas jeter de l'huile sur le feu.

Il ne faut pas jeter le manche après la cognée.

Il ne faut pas joindre la faim a la soif.

Il ne faut pas juger le sac, sur l'étiquette.

Il ne faut pas laisser croître l'herbe sur le chemin de l'amitié.

Il ne faut pas laisser de semer, par crainte des pigeons.

Il ne faut pas laisser manger la tête de la volaille ou du poisson à un enfant qu'il ne soit majeur, autrement il sera épileptique.

Il ne faut pas laisser paris pour trouver des chirurgiens en voge.

Il ne faut pas laisser perdre les bonnes coutumes.

Il ne faut pas manger de pommes à Noël car cela fait venir des clous.

Il ne faut pas marier la fille d'un cabaretier, ni acheter le cheval d'un meunier.

Il ne faut pas marier la vache et puis le veau.

Il ne faut pas mesurer chacun a la même aune.

Il ne faut pas mettre des armes aux mains d'un furieux.

Il ne faut pas mettre la charrette avant les bœufs.

Il ne faut pas mettre la main entre le marteau et l'enclume.

Il ne faut pas mettre le carrosse avant les chevaux.

Il ne faut pas mettre le doigt entre la porte et le gond.

Il ne faut pas mettre le doigt entre le gond et la paumelle.

Il ne faut pas mettre les estoupes auprès du feu.

Il ne faut pas mettre son bâton dans un guêpier.

Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans un panier.

Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans la même corbeille.

Il ne faut pas mettre tout son argent dans un seul chiffon de toilette.

Il ne faut pas ourdir plus qu'on ne peut tisser.

Il ne faut pas ourdir plus qu'on peut tramer.

Il ne faut pas parler de corde dans la maison d'un pendu.

Il ne faut pas penser voler plus haut que le ciel.

Il ne faut pas péter plus haut qu'on a le cul.

Il ne faut pas pitoyer un canard qui est boiteux.

Il ne faut pas plus de femmes a un souper qu'il n'y a de cremaillère a une cheminée.

Il ne faut pas plus de femmes dans une maison que de cremailleres.

Il ne faut pas plus de tonneaux que de maitres dans une maison.

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Il ne faut pas prendre de son amy ce qu'on pourrait bien prendre.

Il ne faut pas prendre sa peau pour ses chausses.

Il ne faut pas que la souris se moque du chat ni la fille de l'amour.

Il ne faut pas que le pot de terre
S'accouple avec le pot de fer.

Il ne faut pas que le soleil voye un argentier a jeun ny la lune sans c.

Il ne faut pas que les poules chantent plus haut que les coqs.

Il ne faut pas quitter le certain pour l'incertain.

Il ne faut pas qu'on voie jamais le fond de notre bourse.

Il ne faut pas regarder l'herbe a la rosée, et les filles a la chan delle.

Il ne faut pas remettre au lendemain ce qu?on peut faire le jour même.

Il ne faut pas rester entre deux airs.

Il ne faut pas reveiller le chat qui dort.

Il ne faut pas réveiller le chat qui dort.

Il ne faut pas ruer le manche après la cognée.

Il ne faut pas s'asseoir entre deux escabeaux.

Il ne faut pas sauter du pre au chemin.

Il ne faut pas se confesser au renard.

Il ne faut pas se couper les ongles le vendredi, si on veut se gratter le samedi.

Il ne faut pas se depouiller, avant de se coucher.

Il ne faut pas se devetir, avant d'aller au lit.

Il ne faut pas se devetir, avant d'aller dormir.

Il ne faut pas se faire du mauvais sang avant qu'il en soit temps.

Il ne faut pas se fourrer entre la creme et le pot.

Il ne faut pas se jouer à son maître.

Il ne faut pas se laisser mener par le bout du nez.

Il ne faut pas se mettre des pierres au foie.

Il ne faut pas se moquer de la peine du voisin, car la vôtre arrive le lendemain matin.

Il ne faut pas se moquer des chiens, que l'on ne soit hors du village.

Il ne faut pas se moquer des chiens,
Que l'on ne soit hors du village.

Il ne faut pas se moquer des mal chaussés.

Il ne faut pas se plaindre d'une jambe saine.

Il ne faut pas se salir avec la merde.

Il ne faut pas s'embarquer sans biscuit.

Il ne faut pas semer les poux en une vieille pelice.

Il ne faut pas s'etendre plus long que sa couverture.

Il ne faut pas s'exposer si l'on ne vaut pas recolter.

Il ne faut pas siffler dans la cote, ou bien le loup s'amene.

Il ne faut pas souffler le feu qui ne brule pas.

Il ne faut pas tant baiser son amy a la bouche que le coeur luy en face mal.

Il ne faut pas tant regarder ce qu'on mange,
qu'avec qui l'on mange.

Il ne faut pas tendre le bâton pour se faire battre.

Il ne faut pas tomber dans une maison, comme une hirondelle dans une cheminée.

Il ne faut pas toucher à la ronce sans cela le bon Dieu vous fait mourir immédiatement.

Il ne faut pas toujours se plaindre avec du mal.

Il ne faut pas troubler le repos des morts.

Il ne faut pas tuer son chien pour une mauvaise année.

Il ne faut pas tuer tout ce qui est gras.

Il ne faut pas vendre la peau de l?ours avant de l?avoir tué.

Il ne faut pas vendre la peau de l'ours qu'on ne l'ait pris.

Il ne faut pas voler avant d'avoir des ailes.

Il ne faut pas vouloir en remontrer à son maître.

Il ne faut pas vouloir être au-dessus des choses, il faut être dedans. Il ne faut pas vouloir savoir pourquoi on vit, il faut seulement vouloir vivre. Vis tant que tu peux et ce sera bien.
Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947)

Il ne faut passer que de pays en autre pour être gentil-homme.

Il ne faut plus craindre la mort que l'enfer.

Il ne faut point croire de choses impossibles.

Il ne faut point croire la femme si elle n'est au lict.

Il ne faut point d'aisles a un la mousche qui vole.

Il ne faut point de memoire pour cognoistre les bons vins.

Il ne faut point de tente a un dementir.

Il ne faut point de trompette pour mettre a cheval la mort.

Il ne faut point faire grenier de filles.

Il ne faut point foutre aux vaches des goûtées de bourdaine, ça leur ferait pisser le sang.

Il ne faut point parler d'autruy qui ne veut payer ses debtes.

Il ne faut point parler de corde dans la maison d'un pendu.

Il ne faut point permettre que la poule chante le coq.

Il ne faut point porter de barbe au roy, mais de l'entendement.

Il ne faut point prendre conseil d'un homme qui faict mal ses besoignes.

Il ne faut point prendre de serviteur ny de servante, qui soient ou riches, ou trop chetifs.

Il ne faut point prendre la peau d'un loup qui ne le veut fourrer.

Il ne faut point se fier, ny a l'air serein, ny a une femme qui pleure.

Il ne faut point se jouer de la haine des petites gens,
De fort grands personnages ont été suffoqués par une mouche.

Il ne faut point se lever pour mal entendre.

Il ne faut prendre ni femme ni étoffe à la chandelle.

Il ne faut prier ni femme au lit ni cheval a l'eau.

Il ne faut que quasser un verre.

Il ne faut que tourner le dos a Dieu pour devenir riches.

Il ne faut qu'un coup de pied, pour renverser une fourmilière.

Il ne faut qu'un coup pour tuer un loup.

Il ne faut qu'un coup, pour tuer un putois.

Il ne faut qu'un coup, pour tuer un suisse.

Il ne faut qu'un demi tour a gauche pour le perdre.

Il ne faut qu'un fol pour faire cheoir un quartier de pierre dans un puits, mais il faut dix sages pour l'en tirer.

Il ne faut qu'une étincelle pour causer un grand incendie.

Il ne faut qu'une queue de vache pour atteindre au ciel, mais moyennant qu'elle soit longue.

Il ne faut qu'une voie d'eau
Pour submerger un vaisseau.

Il ne faut rien acheter dans un sac.

Il ne faut rien croire de ce qu'on voit, et puis rien que la moitié de ce qu'on entend.

Il ne faut rien demander a une femme de bien.

Il ne faut rien desrober que la bource d'un advocat.

Il ne faut rien faire pour les femmes avant le soleil leve.

Il ne faut rien jeter qui ne pue.

Il ne faut rien mettre au cerveau pour tenir la place de ce qu'on doit mettre.

Il ne faut rien qu'un peu de miel, pour gater une ruche de miel.

Il ne faut scavoir grand maire au médecin pour faire decliner.

Il ne faut scavoir que faire de la recocle de piemont pour estre gentil homme en France.

Il ne faut se moquer des chiens, que quand on est hors du village.

Il ne faut s'enquerir d'ou est l'homme, d'ou est le vin, d'ou est le dire, mais qu'il soit bon.

Il ne faut toucher ses yeux qu'avec son coude.

Il ne faut toujours pas crier, avant d'etre battu.

Il ne le craint n'y aux champs n'y a la ville.

Il ne lui a fallu pas plus de temps pour se marier, que pour peter.

Il ne luy est que d'eve et d'adam.

Il ne luy faut mettre de l'eau dans son vin.

Il ne luy souvient, que depuis le nes, jusques a la bouche.

Il ne mangeay qu'un seul enfant, et on m'appella mangeur d'enfans.

Il ne mangera plus de son pain.

Il ne meurt point de riches il ne se marie point de pauvres.

Il ne parle au roy qui veut.

Il ne parle pas au roy qui veult.

Il ne part du sac que ce qui y est.

Il ne perd pas son aumosne qui a son porceau la donne.

Il ne perd point son aumosne, qui a son porceau la donne.

Il ne perd rien qui ne perd Dieu.

Il ne perd rien qui ne perd l'ame.

Il ne pert pas son aulmosne qui a son porceau la donne.

Il ne pert pas son aumosne qui a son sorriceau luy donne.

Il ne pert rien qui ne pert Dieu.

Il ne peut issir du sac que ce qu'il y a.

Il ne peut issir du sac, que ce qu'il y-a.

Il ne peut n'y ne vaut.

Il ne peut plus boire qu'un voirre a la fois.

Il ne peut rien qui ne pert Dieu.

Il ne pleut pas sur l e chemin autant que dans la basse-cour.

Il ne pleut pas sur la vendange.

Il ne proffite pas une figue, de moult donner a un prodigue.

Il ne sait que c'est de vendre vin qui n'attent de may la fin.

Il ne sait rien qui ne va par villes.

Il ne sait rien qui ne veult bien faire.

Il ne scait autre chose que saulter au col des autres.

Il ne scait aymer ny hayr.

Il ne scait rien qui hors ne va.

Il ne scait rien qui ne va par ville.

Il ne scait rien qui ne va par villes.

Il ne scait sur quel pied danser.

Il ne scaurait servir a deux autels.

Il ne scaurois boire et souffler le feu.

Il ne scauroit partir du sac que ce qui est.

Il ne se faut fier a homme du monde s'il n'a quatre creibles.

Il ne se faut tuer en son mestier mais y vivre.

Il ne se fourvoie point qui a bon hostel va.

Il ne se garde pas bien qui ne se garde tousjours.

Il ne se garde pas bien, qui ne garde tousjours.

Il ne se marie en mai que les fous et les egares.

Il ne se tort pas qui a bon hostel va.

Il ne se tort pas qui va plain chemin.

Il ne se tort pas, qui va le plain chemin.

Il ne s'en faut aller du bain tant que la bourse nage sur l'eau.

Il ne sera pas refuse a la court des singes il a bon sentiment.

Il ne seroit nuls mesdisans. s'il n'estoit des escoutans.

Il ne seroit nulz medisans s'il n'estoit des escoutans.

Il ne sert a rien d'agiter une mare d'eau sale.

Il ne sert rien d'affirmer avec serment a celuy qui n'est pas bien aise d'entendre la vérité.

Il ne sert rien de se tant depecher, il faut faire le travail d'adroit.

Il ne s'espouvente point du bruit.

Il ne si fault plus attedre.

Il ne stet rien qui hors ne va.

Il ne suffit pas de fuir, il faut fuir dans le bon sens.
Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947)

Il ne te fault point trop haster de parler pour autruy, ne asseurer de luy ou de sa vie, si on ne scait bien comment.

Il ne te faut pas aller au bois, si tu as peur des dars.

Il ne te servira de rien de te lever matin, si avec cela, tu n'es pas suivy du bon-heur.

Il ne tient n'a ciel n'a terre.

Il ne tient qu'a fer ne clou.

Il ne va pas du tout a honte qui de demye voie retourne.

Il ne va pas du tout a honte qui de demye voye retourne.

Il ne va pas tout a honte, qui de demie voye retourne.

Il ne vaut rien de se fâcher contre son ventre.

Il ne vaut rien ny en verd ny en sauce.

Il ne veult tenir d'homme du monde.

Il ne voudrais estre en paradis malgre Dieu.

Il ne voudroit rien de l'autruy, mais il voudroit que tout fut a luy.

Il ne voyt jamais marier ses enfans qui les avorie en mariant.

Il n'en chaut de le voir si on le tient.

Il n'en chaut qu'elle age ayt la beste si elle porte bien.

Il n'en chaut scavoir comme les fruicts et poissons s'appellent mais qu'ils soyent bons.

Il n'en est venu que deux ou trois batteaux.

Il n'en n'arrive pas une, sans deux.

Il n'entre guère à la maison homme de police, notaire ou médecin pour un malade sans apporter quelque épouvante.

Il n'est de bon conseil, à moins qu'on ne le suive.

Il n'est œuvre que d'ouvrier.

Il n'est abbay ne chasse que de vieil chien.

Il n'est abboy que de vieil chien.

Il n'est amis au jourdhuy que de table.

Il nest anglet sans coing.

Il n'est argent perdu que par faute d'argent.

Il n'est au monde si grand dommage, que seigneur a fol courage.

Il n'est au monde si grant dommaige que de seigneur a fol couraige.

Il n'est avoir que de preud-homme.

Il n'est banquet que d'homme chiche.

Il n'est besongne que d'ouvriers.

Il n'est bien ne joye sy hautaine, qu'on prise n'est qu'on l'acquiert a peine.

Il n'est bois si verd qui ne s'allume.

Il n'est bois si vert qui ne s'allume.

Il n'est bon acquest que de don.

Il n'est bon chairetier qui ne verse.

Il n'est bon pour soy, ne pour autruy.

Il n'est chance qui ne retourne.

Il n'est chariot qui ne verse.

Il nest chasse que de vieulx chiens.

Il n'est chasse que de vieulx chiens.

Il n'est chasse que de vieux chiens.

Il n'est chère que d'avaricieux.

Il n'est chère que de gens a l'arrière.

Il n'est chère que de gens chiches (quand ils s'y mettent tout y va).

Il n'est chère que d'homme joyeux.

Il n'est cheval qui n'ait mehaing.

Il n'est cheval qui n'ait son mehain.

Il n'est cheval qui n'ayst son mehain.

Il n'est cheval, qui ne ait son mehain.

Il n'est chose qu'on ne face.

Il n'est chose si vile qu'elle ne soit utile.

Il n'est chose si vile, qui ne soit utile.

Il n'est chose tant soit elle vile, qui ne duise et ne soit utile.

Il n'est courtier que de marchand failli.

Il n'est dange que de vilain.

Il n'est danger que de vilain.

Il n'est dangier que de villain.

Il n'est dangier que devillain.

Il n'est de bien faire et taire, et a Dieu complaire.

Il n'est de parler courtois et gracieux.

Il n'est de sûr que ce qu'on tient.

Il n'est debte si tost perdue que debte trop attendue.

Il n'est d'heureux que qui croit l'être.

Il n'est digne du doux, qui n'a gouste l'amer.

Il n'est d'orgueil que de povre enrichy.

Il n'est entreprinse que d'homme hardy.

Il n'est envye que de moyne.

Il n'est faict n'y a faire.

Il n'est femme, cheval ni vache qui n'ait toujours quelque tache.

Il n'est feu que de gros bois.

Il n'est fortune qui ne faille.

Il n'est gehenne au monde que de vin.

Il n'est guère de loyaux amis.

Il n'est gueres de loyaulx amis.

Il n'est guerre que de loyaux amys.

Il n'est hardy qui s'effroye d'un refus.

Il n'est homme qui ne prenne somme.

Il n'est homme qui ne prent somme.

Il n'est honneur, ne recueil, que de dames.

Il n'est jamais feu sans fumée.

Il n'est jamais jour si on ne void le soleil.

Il n'est jamais plus tard que minuit.

Il n'est jamais tard a bien faire.

Il n'est jamais trop tard d'offrir des choses, du moment que ça vient du cœur.

Il n'est jouer que a joueurs.

Il n'est joueurs, qu'a joueurs.

Il n'est la mouche qui n'ayt ratte.

Il n'est licite de prendre, qui ne veut pendre.

Il nest lumière que du matin, ne mangier qua bonne fain.

Il n'est maistre qu'un bon mestier.

Il n'est mal dont bien ne vienne.

Il n'est manger qu'a bonne faim.

Il n'est marchand qui toujours gagne.

Il n'est marchand qui toujours gague.

Il n'est mariage que de personnes.

Il n'est marie que mort ne desmarie.

Il n'est martyre que d'amours.

Il n'est meilleur ami ni parent, que soi-même.

Il n'est messager que soy-mesme.

Il n'est métal si dur que le feu n'amollisse, ni affaire si mauvaise que l'argent n'accommode.

Il n'est mie loing du cul qui a la queue se tient.

Il n'est miracle que de vieux saints.

Il n'est mois qui ne revienne.

Il n'est moys qui ne reviengne.

Il n'est moys qui ne revienne.

Il n'est nager que en grant eaue.

Il n'est ni faible ne ni fort, s'il est tue qui ne soit mort.

Il n'est noblesse que de vertu.

Il n'est nul mauvais amis.

Il n'est nul petis ennemis.

Il n'est nul petit amy.

Il n'est nul petit ennemy.

Il n'est nulle belle prison.

Il n'est nulle laide amour, ny belle prison.

Il n'est nulles laides amours ni belle prison.

Il n'est nulles laydes amours ne belles prisons.

Il n'est nuls petits amis.

Il n'est nuls petits ennemis.

Il n'est nulz petis amis.

Il n'est nulz petis ennemis.

Il n'est nulz petiz amis.

Il n'est oeuvre que d'ouvriers.

Il n'est orgueil que de pauvre enrichy.

Il n'est orgueil que de povre enrichi.

Il n'est ouvrage que de maistre.

Il n'est ouvrage que d'ouvrier.

Il n'est pas a jeun a ceste messe.

Il n'est pas a qui se mescheut oncques.

Il n'est pas a seur a qui ne mescheut onques.

Il n'est pas a seur, a qui ne mescheut onques.

Il n'est pas a soy qui est yvre.

Il n'est pas aine qui est courrouce.

Il n'est pas aise, qui de chausses de sa femme faict chaperon.

Il n'est pas asseur a qui ne mescheust oncques.

Il n'est pas asseure qui trop hault est monte.

Il n'est pas asseure qui trop haut est monte.

Il n'est pas ayse qui se courrouce.

Il n'est pas beste.il ne s'esmonche pas du pied.

Il n'est pas bien cache a qui le cul pert.

Il n'est pas bon escolier, qui trot et saute volontiers.

Il n'est pas bon masson qui pierres refuse.

Il n'est pas catholique qui ne scait boyre carouse.

Il n'est pas content qui se plaind.

Il n'est pas couvert qui a le cul descouvert.

Il n'est pas de cheval qui avec le temps ne devienne rosse.

Il n'est pas de famille qui n'ait ses tares.

Il n'est pas de vice que les femmes et les guenons ignorent.

Il n'est pas digne d'estre mercier qui ne scait faire sa loge.

Il n'est pas d'un brave homme de tarder à rendre service, ni de se presser à la vengeance.

Il n'est pas d'un grand cœur de différer un bienfait,
Ni de hâter une vengeance.

Il n'est pas encores la ou il cuide estre.

Il n'est pas eschapée qui traine son lien.

Il n'est pas eschappe qui traine son bien.

Il n'est pas eschappe qui treine son lien.

Il n'est pas eschappe, qui traine son lien.

Il n'est pas facile de connaitre les bonnes femmes et les bons melons.

Il n'est pas facile de trouver un chat noir dans une pièce obscure, surtout s'il n'y est pas.

Il n'est pas fils d'homme qui ne prend somme.

< operone >