< Französische Sprichwörter >

Tel vient ceans qui n'y a cure.

Tel vient de Rome,
Qui ne vaut pas mieux qu'en y allant.

Tel vient deplume a la court qui test s'emplume estant autour.

Tel vient tout doulx qui sen fuit tout batant.

Telle est la femme qu'est le mestier.

Telle est la mort d'un homme, telle est la mort d'un ane.

Telle est la mort d'un sage, telle est la mort d'un fou.

Telle est l'espousée qui n'est pas mariée.

Telle la fleur du cerisier est fleur par excellence, tel le samuraï est homme par excellence.

Telle vie, telle fin.

Telle vie, telle réputation.

Telle voyes tel le prenez.

Tels nourrissent chiens et oyseaux, qui n'ont pas pour nourrir les rats.

Tels sont huy qui demain ne verront pas.

Tels sont huy qui ne verront le mardy.

Tels sont huy, qui demain ne verront pas.

Telz sont aujourduy qui demain ne verront pas.

Temerite et audace viennent d'ignorance ; asseurance de science.

Témoins passent lettres.

Template argument size: 10320/2097152 bytes

Temps blanchas chien courtas, fille dévote foutre qui s'y frotte.

Temps caillebotte, fille mal coiffée n'a pas longue durée.

Temps de limaces et femme fardée ne sont pas de longue durée.

Temps de soleil en mars, temps de migraine.

Temps passe reduit a mesmoire, donne plus de peine que de gloire.

Temps perdu n'est a recouvrer, sage est qui le scait employer.

Temps pommele et femme fardée ne sont pas de longue durée.

Temps pommele et fille fardée ca n'a pas longue durée.

Temps pommele femme fardée ne sont jamais de longue durée.

Temps pommele femme fardée ne sont pas de longue durée.

Temps pommele femme fardée ne sont point de longue durée.

Temps pommele fille fardée ne sont pas de longue durée.

Temps pommele fille fardée n'ont pas de durée.

Temps pommelé,
Pomme ridée;
Femme fardée,
Courte durée.

Temps sec en mars temps de génie, temps de soleil temps de migraine.

Temps vient et temps passe, fol est qui ne le comparre.

Temps y a de semer, et temps de moissonner.

Temps, vent et femme comme fortune, tournent et changent comme la lune.

Tends la main à qui tombe, Dieu te la tendra aussi.

Tenir la queue de la paille.

Tenir le bec en l'eaue.

Tenir le diable par la queue.

Tenir ne doibs son secretaire, celuy qui n'a l'art de soy taire.

Tenir on doibt son bien cache, pour le tenir en seurete.

Tenir pied à borne.

Tenir pied à boulle.

Tenir rigueur a quelcun.

Tente la femme de trois facons louange la flatte la donne lui.

Terre affamée (non fumée) ne fait pas de belles recoltes.

Terre marie merde et l'argent marie petites gens.

Terre marie merde, et l'argent vilaines gens.

Terre sur le visage avertit le sage.

Tes faits et dits selon le temps modere, parfois doux, et parfois plus severe.

Tesmoing qui a veu est meilleur, que cil qui l'ouy et plus seur.

Tesmoing qui la veu, est meilleur que cil qui la ouy, et plus seur.

Test n'est idoine aux loix d'estre escolier, qui ja est juge a attraper denier.

Teste de champaigne.

Teste de diable.

Teste de fol ne florist jamais.

Teste de fol porte volée.

Teste de fol porte vollée.

Teste de grue.

Tête coupée ne se raccommode pas,
Repentir tardif ne répare pas.

Tête de barbeau garde-le pour ton museau, tête de brochet garde-le pour ton valet.

Tête de carpe, ventre de brème et queue de brochet, bon à manger.

Tête de femme, tête de diable.

Tête de fou ne blanchit guère.

Tête de fou ne blanchit jamais.

Tete de fou ne blanchit pas.

Tete de mouton est un repas de gueux.

Tete d'epingle est quelque chose tête de femme n'est rien.

Tête froide, ventre libre et pieds chauds sont remède à tous les maux.

Tête froide, ventre libre et pieds chauds, remède à tous les maux.

Tête froide, ventre libre et pieds chauds,
Sûrs remèdes à tous les maux.

Tête pelée, chevelure de soldat.

Tête sans esprit, tête de statue.

Tête tondue tond sa bête, c'est une honte de le voir à la messe.

Tetins de normande et cul de paris.

Théodora est grande, mais elle est sotte.

Tholose est une italie de plaisirs.

Tiens chauds les pieds et la tête, vis en bête pour le reste.

Tiens chauds tes pieds et frais ta cervelle, pisse souvent pour la gravelle et de ton corps chasse les vents si tu veux vivre longtemps.

Tiens le pantalon si tu veux la paix.

Tiens les pieds chauds et froide ta cervelle, préserve-toi de la gravelle, tiens ton ventre libre en tous sens si tu prétends vivre longtemps.

Tiens pour un homme ton ennemi,
Ne fût-il qu'une fourmi.

Tiens tes pieds chauds et ta cervelle, pisse souvent pour la gravelle et de ton corps chasse les vents si tu veux vivre longtemps.

Tiens tes pieds chauts aussi la teste au demeurant vit comme beste.

Tiens ton bétail gros et dispos car la chair va bien sur les os.

Tiers hoir ne jouit de chose mal acquise.

Tirer la broche devant que le pot soit prest.

Tirer la corde.

Tirer la laine sur le dos.

Tirer laict, beurre, et sang de la mamelle.

Tirer le chat par la queue.

Tirer le miel des privez.

Tirer l'eaue a son moulin.

Tirer l'essence de musique.

Tirer sur une pierre, c'est perdre ses flèches.

Tirez au chevrotier.

Toi le premier, moi avant.

Toile ne femme l'aide ny belle, prendre ne doibs a la chandelle.

Tombeau chez l'imprimeur.

Tomber comme un cheveu sur la soupe.

Tomber pour mieux se relever.

ton ami est borgne, regarde-le de cote.

Ton ami te fait un château,
Et ton ennemi, un tombeau.

Ton denier mut, ne descouvre a nul.

Ton mal n'est pas un mal forme, tandis qu'il ne vient pas aux oreilles ou a la connoissance de ton voisin.

Ton mari l'aimer comme un ami et le craindre comme ton ennemi.

Ton voisin fût-il un méchant homme, rends-lui service,
Il témoignera pour toi au jour du procès.

Tondue la laine, on abat la brebis.

Tonneau plein,
N'en résonne que moins.

Tonneau sans fond, tu ne rempliras pas.

Tonnerre de janvier fait les cimetières combles.

Tonnerre de janvier, il faut avoir de santé de fer.

Tonnerre en avril,
Apprête les barils.

Torche ta barbe, et dis que t'as bu.

Tortu comme un denier a Dieu.

Tost a la foire et tard en guerre.

Tost assez se fait, ce que bien se fait.

Tost est lasse amy de plaisir faire.

Tost ou tard près ou loing, le fort du faible a besoing.

Tost, loin, tard preserve de peste et d'air.

Tot donner sault deux dons entiers, et le tard donner un simple denier.

Tot ou tard, la soupe claire, il faut la manger.

Tot ou tard, la vérité vient toujours au jour.

Tôt ou tard, ou près ou loin,
Le fort du faible a besoin.

Toujours fait bon vivre du sien.

Toujours la saison amene la moisson.

Toujours péché, qui en prend un.

Tour de toutes par assise, mal eschappe d'estre prinse.

Tourne le dos au mauvais temps.

Tourne sept fois ta langue dans ta bouche, avant que de parler.

Tourner a tous vents comme une pyroette.

Tourner a tout vent.

Tourner le fueillet.

Tournez l'autre bout que celuy la coule.

Tous animaux de proye sont plus forts ou plus trahistres.

Tous ceux que le bon Dieu marque, par le diable sont pris en charge.

Tous ceux qui sont mariés et contents, danseraient sur le fonds d'un verre.

Tous chats sont gris de nuict.

Tous chemins vont a la ville.

Tous désireux de se marier d'olhette.

Tous doivent passer par le cimetière.

Tous filz de adam mourront.

Tous gentilshommes sont cousins,
Et tous vilains, compères.

Tous les anes de saxon creveraient, on n'hériterait pas un bat.

Tous les bois font beaucoup de fumée, mais les cendres ne sont pas pareilles.

Tous les bois font bien de la fumée, mais les cendres ne sont pas pareilles.

Tous les bonnets sont bons pour la nuit.

Tous les chemins mènent à Rome.

Tous les chemins mènent au Rhum.

Tous les comptes ne se règlent pas à chalendes.

Tous les couteaux de fous coupent bien.

Tous les enfans de roy ne portent pas couronne.

Tous les enfants de même ventre ne sont pas de même trempe.

Tous les fous aiment sonner, et tourner la manivelle pour vanner.

Tous les fous ne sont pas a la discipline.

Tous les fous ne sont pas a marsens.

Tous les fous ne sont pas aux petites maisons.

Tous les goûts sont dans la nature.

Tous les hommes ont leur dent de loup.

Tous les hommes ont une dent de loup.

Tous les hommes qui sont nés finissent par mourir.

Tous les malheurs viennent quand l'homme est mal marie.

Tous les malins ont leur passage de sots.

Tous les maris contents danseraient sur le cul d'un verre.

Tous les maris contents de leur sort danseraient sur le dessous d'un verre.

Tous les mondains ne ont biens a juste cause.

Tousjours boire, et point de souliers.

Tousjours en quelque temps qu'il face, mieulx vallent piedz que eschasses.

Tousjours en quelque temps qu'il face, mieux vallent bons pieds qu'eschasses.

Tousjours le mortier sans les aux.

Tousjours ne heurteront diables a un huys.

Tousjours ne heuteront pas dyables a ung huys.

Tousjours ne hurteront diable a ung huys.

Tousjours pesche qui en prend un.

Tousjours pesche, qui en prent ung.

Tousjours promettre et rien tenir c'est pour les fols entretenir.

Tousjours sent le mortier les aux.

Tousjours un serviteur fidelle, et diligent est créancier, ores que paye de sa solde.

Tousjours, cil qui a, on le boute.

Tousse de veau dure autant que la peau.

Toustes testes ne sont pas cofres a raison.

Tout a este a aultruy et sera a aultruy.

Tout a este a autruy et retournera a autruy.

Tout a été fait de poussière, et tout retourne en poussière.

Tout a été fait de poussière, et tout se retournera en poussière.

Tout a son temps.

Tout a un bout, si ce n'est l'andouille qui en a deux.

Tout advocat beau diseur ressemble a bassin de jongleur.

Tout animal a vivre a mal.

Tout au roy (dit le francois), et puis a moy.

Tout babillard et beau jaseur, ressemble au bassin du jongleur.

Tout beau barbier la main vous tremble.

Tout beau, tout neuf.

Tout bec crochu de proye est soustenu.

Tout bois est gris quand il est réduit en cendres,

Tout bois est gris quand il est réduit en cendres.

Tout bois n'est pas bon à faire flèche.

Tout bon catalan boit de l'eau avant de dîner.

Tout bon tailleur de tout bois faict ouvrage.

Tout ça pour des prunes.

Tout ce que clerc laboure, fol femme devore.

Tout ce que clercs gaignent a grand peine ils se despendent a c.o.n.

Tout ce que clercs laboure, fol femme devore.

Tout ce que fait l'art, de nature et principe a part.

Tout ce que le clerc labore, folle femme le devore.

Tout ce que le paillard a depecunia l'advocad va tournant in latifundia.

Tout ce que le prince ordonne c'est loy.

Tout ce que l'on mange avec plaisir, engraisse.

Tout ce que on met au chariot tout va a la tretoure.

Tout ce qui blanchoie n'est pas lait.

Tout ce qui branle ne chet pas.

Tout ce qui branle ne tombe pas.

Tout ce qui brille n?est pas or.

Tout ce qui brille n'est pas d'or.

Tout ce qui claire n'est pas soleil.

Tout ce qui est à la mode n'est point toujours commode.

Tout ce qui est blanc est pas d'argent, ^tout ce qui est jaune est pas de l'or.

Tout ce qui est blanc est pas d'argent.

Tout ce qui est doux à la bouche,
N'est pas pour cela bon à l'estomac.

Tout ce qui est jaune est pas de l'or.

Tout ce qui est mauvais demande à être salé.

Tout ce qui est plaisant, n'est pas salutaire.

Tout ce qui fait rire est de passetemps.

Tout ce qui gist en peril n'est pas perdu.

Tout ce qui luit n'est pas de l'or.

Tout ce qui ne tue pas engraisse.

Tout ce qui peut être fait un autre jour, Le peut être aujourd'hui.

Tout ce qui reluict nest pas or.

Tout ce qui reluist n'est pas or.

Tout ce qui reluit n?est pas or.

Tout ce qui reluit n'est pas de l'or.

Tout ce qui reluit n'est pas or.

Tout ce qui reluyst n'est pas or.

Tout ce qui vacille ne choit pas.

Tout ce qui vient à la haye est proye.

Tout célibataire devrait tirer la corde de fou pendant sept ans et recommencer chaque fois qu'il s'oublierait pendant une heure.

Tout ceux qui viennent a cheval, ne sont pas des dragons.

Tout change, sauf la cuisine malpropre.

Tout charge tant que de chat naist.

Tout chemin conduit à Rome
(sauf de rester au logis).

Tout chemin de vertu, est aspre et moult ardu.

Tout chemin mène à Rome.

Tout chien aboie sur sa porte,
Tout lion se carre dans sa forêt.

Tout chien qui aboie, ne mord pas.

Tout chien qui jappe ne mord pas.

Tout chien qui mord mérite la mort.

Tout comme tu as deniers,
Ou que tu doives, fais payer.

Tout contraire luist a son contraire.

Tout drap fait gros subtil ou fin, au bout de l'auvre il prend sa fin.

Tout d'ung chauldeau et d'une souppe ne font vin et brouet pour la goutte.

Tout en un coup envoyer au four et au moulin.

Tout épuiser, que la misere.

Tout est à Paris hormis la sanctita.

Tout est a vendre en la maison, ou la provision manque.

Tout est amer à qui a du fiel dans la bouche.

Tout est bien qui finit bien.

Tout est bon dans le cochon.

Tout est bon pourveu qu'il ne reste rien.

Tout est bon, puisqu'il gèle.

Tout est délicieux à celui qui a faim, rien n'est laid à celui qui aime.

Tout est facile, à qui Dieu aide.

Tout est faict négligement, là ou l'un à l'autre s'attend.

Tout est fait negligemment là ou l'ung à l'aultre on se attent.

Tout est pain, pour celui qui a faim.

Tout est perdu ce que on donne à fol.

Tout est perdu ce qu'on donne à un fol.

Tout est perdu quand on baille au fol.

Tout est perdu tant que on baille à fol.

Tout est sauvé, ce que Dieu garde.

Tout estat est viande à vers.

Tout fait ventre pourvu qu'il puisse entrer.

Tout fait ventre,
Pourvu qu'il entre.

Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute (Jean de La Fontaine).

Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.

Tout fou a sa chance.

Tout fourmage est bien sain, qui vient de chiche moin.

Tout fromage est bien sain qui vient de chiche.

Tout fromage est sain, s'il vient d'une chiche main.

Tout fromage est sain,
Qui vient de chiche main. (Caseus ille bonus quem dat avara manus. )

Tout fut à autruy et tout sera à autruy.

Tout fut à autruy tout retourne à autruy.

Tout gars qui file, toute fille qui siffle, toute poule qui chante le coq, mettent le malheur dans l'aireau.

Tout gars qui file, toute fille qui siffle, toute poule qui chante le coq, sont bons à jeter à l'eau.

Tout gars qui file, toute fille qui siffle, toute poule qui chante le jau sont bons à jeter à l'eau, mettent le malheur dans l'aireau.

Tout habit au povre duit.

Tout homme de raison, doibt estre maistre en sa maison.

Tout homme peut sauter un petit fossé.

Tout homme qui sort la nuit, toute femme qui s'habille sur le lit, tout chien qui jappe à la chasse, n'en conservez pas la race.

Tout le monde a des croix.

Tout le monde aujourd'uy est escolier du regnard.

Tout le monde court sur un arbre abattu, pour en tirer du bois.

Tout le monde doit y passer comme les porcs la pigote (variole).

Tout le monde est riche quand ils vont aux noces.

Tout le monde est ses rentiers.

Tout le monde la veut et personne ne la prend.

Tout le monde ne peult pas estre maistre.

Tout le monde ne peut pas danser d'adroit.

Tout le monde n'est pas munde.

Tout le monde reprend ce que point n'entend.

Tout le monde sait être sage après coup.

Tout le monde scait cela.

Tout le monde tire sur celui qui a les pantalons déchirés.

Tout le secret de l'art est peut-être de savoir ordonner des émotions désordonnées, mais de les ordonner de telle façon qu'on en fasse sentir encore mieux le désordre.
Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947)

Tout leur est de guene.

Tout l'un après l'autre, comme à Paris.

Tout l'un après l'autre.

Tout mal a son pire.

Tout matin devient soir.

Tout métier fait vivre son maître.

Tout navient ce que lon devise.

Tout ne demande qu'à vivre.

Tout n'en vault rien qui ne dit rien.

Tout n'en vaut rien, qui n'a argent ou bien.

Tout n'est pas de courir, il faut partir à point.

Tout n'est pas or dans ce qui brille.

Tout nouveau, tout beau.

Tout oeure en chasqun art et métier, de commencement à mestier.

Tout ouvrier a mestier, de mostil en son mestier.

Tout pain est bon et sain, à qui a faim.

Tout paraît jaune à qui a la jaunisse.

Tout passe par le cul du singe.

Tout passe,
Tout casse,
Tout lasse.

Tout paysan qui veut faire le monsieur part sur un cabriolet, mais revient sur une brouette.

Tout père frappe à côté.

Tout prend fin, que la parole de Dieu et la mauvaise cuisine.

Tout prend fin, que la parole de Dieu.

Tout prend fin, sauf l'amadou qui prend feu.

Tout remplit le ventre à condition d'y entrer.

Tout resserre et tout conserve, tout retrouve à son besoin.

Tout se diminue en la vieillesse, fors avarice prudence et sagesse.

Tout se fait avec le temps.

Tout se fait négligemment, quand l'un à l'aultre s'attend.

Tout se fait par compère et commère.

Tout se passe hormis le bien faict.

Tout se perd au sort, aux despens qui en peut moins ; tout se perd au fort, foible donne ayde au fort.

Tout se peut, si ce n'est empêcher une fille d'aimer.

Tout se retrouve, si n'est pas en ce monde, s'en est plus en l'autre.

Tout sen va dont il est venu.

Tout sert à mesnage.

Tout sert au besoin.

Tout temps mesme le pire est bon aux gens de loix.

Tout travail mérite salaire.

Tout vice humain en paresse a refrain.

Tout vient à lieu qui peut attendre.

Tout vient à point à qui sait attendre.

Tout vient à point qui peut attendre.

Tout vient à point tient mesnage.

Tout vient à point, pour qui sait attendre.

Tout vient à temps, à qui peut attendre.

Tout vient à temps, pour celui qui sait attendre.

Tout vient de charle tout ce que ogier despent.

Tout vient de charles quant que oger despent.

Tout vient de Dieu.

Tout vilain cas est niable.

Tout voir n'est pas bon à dire.

Tout vray n'est pas bon à dire.

Toute auge a son couvercle.

Toute belle vache a sa clochette.

Toute bête a son venin.

Toute bonne et vraye reprehension, de douleur doibt avoir la mixtion.

Toute bouche qui rit, exhale la gaieté.

Toute brebis qui porte n'est déjà plus si forte.

Toute chair qui prend naissance, prend souffrance.

Toute chose a sa saison.

Toute chose a son tour, de grand plaisir vient triste plour.

Toute chose assouvit lasse et fache, hor mise science faschant le seul lasche.

Toute chose est de tel pris quelle est aymée ou quelle duict.

Toute chose par mesure, est a priver de nature.

Toute chose porte semence aux gens de loix.

Toute chose qu'est en sommite tend a fin et extremite.

Toute eau qui court est buvable.

Toute femme d'interieur fait la lessive avec un bon soleil.

Toute femme d'intérieur fait la lessive avec un bon soleil.

Toute femme qui passe trop longtemps hors de chez elle sa maison n'est pas solide.

Toute femme qui pète n'est pas propre.

Toute femme qui siffle et toute poule qui chante le coq meritent la mort.

Toute femme qui siffle et toute poule qui chante le coq méritent la mort.

Toute femme qui vante sa vertu sa vertu lui pese.

Toute fille qui monte et toute vache qui descend toute la vie s'en repend.

Toute fille qui siffle, toute poule qui chante le coq sont bonnes à détruire.

Toute fille qui sort souvent fait voir qu'elle a la tête au vent.

Toute fille qui sort souvent,
Montre qu'elle a la tête au vent.

Toute fille quisort souvent montre qu'elle a la tête au vent.

Toute frelore la duche de millan.

Toute grappe de raisin ne vient aut pressouer faire vin.

Toute grappe de raisin, ne vient au pressoir de vin.

Toute herbe a sa vertu.

Toute l'eau de la mer ne va qu'aux genoux d'un homme qui ne craint pas la mort.

Toute médaille a son revers.

Toute patience a ses limites.

Toute peine mérite salaire.

Toute peine mérite son salaire.

Toute personne qui coud le jour de la Sainte Eutrope aura des maux blancs aux doigts toute l'année.

Toute poele a son couvercle.

Toute terre contrée et province, imite la nature de son prince.

Toute vérité n?est pas bonne à dire.

Toute vérité n'est pas bonne à dire. (Ou, vieille forme: Tout voir ne sont bel a dire. )

Toute viande est au famélic friande.

Toutefois est faict, ce que envis on faict.

Toutefois fut le pre tondu.

Toutes bestes craignent la mort.

Toutes bestes craingnent la mort.

Toutes bourdes ruées jus, parlons a bon escient.

Toutes canes vont a la mer.

Toutes choses ont leur temps et leur saison, et tout par le compas regle et raison.

Toutes choses peut on souffrir, fors que l'aise.

Toutes les belles-meres ne tiennent pas dans un couillon de puce.

Toutes les bêtes ne mangent pas de foin.

Toutes les bêtes ne sont pas a l'etable, et ne mangent pas toutes de l'avoine.

Toutes les bêtes ne sont pas a l'etable.

Toutes les bêtes ne sont pas attachées a la creche.

Toutes les bêtes ne sont pas attachées a l'etable.

Toutes les canes ont le bec, le canard aussi.

Toutes les causes vont aux villes mais bien peu de maladie.

Toutes les charites ne sont pas de pain.

Toutes les femmes ne sont pas belles. Seule est belle celle qui sied à ton cœur.

Toutes les femmes propres ont leur coin de sales.

Toutes les fois qu'il tonne, la foudre ne tombe pas.

Toutes les forteresses qui ont été dressées finissent par être détruites.

Toutes les pierres vont au même murger.

Toutes les querelles naissent du fait que l'un veut imposer son opinion à l'autre.
Mahatma Gandhi (1869 - 1948)

Toutes les rivières retournent en la mer.

Toutes les vaches ne sont pas à l'étable.

Toutes tissières de ce monde, donnent a manger du concombre.

Toutes viandes sont bonnes à celuy qui fait exercice, et les bonnes mauvaises à celuy qui n'en faict point.

Toutes voies est-il fait ce que enuis on fait.

Toutesfois est faict ce qu'ennuy est faict.

Toutesfois est fait ce que enuis est fait.

Toutesfois fut le pre tondu.

Toux de brebis qui abbaye le terrier.

Toux de brebis.

Toux de janvier réjouit le fossoyeur.

Toux de reguard qui meine jusques au tenier.

Train de gentillesse et mondaine liesse est tantost abolie.

Trainer la beronoste.

Trainer la brouette.

Trainer la plume par la bouche.

Trainer le midy par la laisse.

Transclusion expansion time report (%,ms,calls,template)

Travail de femme et fumier de chien n'ont jamais enrichi leur maître.

Travail, tempérance et repos ferment au médecin la maison.

Travaille pendant que tu sois en bonne santé Pour avoir à quoi vivre quand tu es malade.

Travailler, espargner se garder de fraude.

Travaillez, prenez de la peine,
C'est le fond qui manque le moins.

tre préparé c'est le gage d'une absence de soucis.

Trébucher et non tomber, est advantage de chemin.

Trects dor dargent fault à femme tirer.

Trembler de hardiesse.

Trente chèvres et trente femmes font deux trentaines de bêtes maudites.

Trente femmes de vevey n'ont pas pu faire boire un âne sans soif.

Trésorier sans argent, apothicaire sans sucre.

Triste fardeau (difficile à retenir) que la merde quand elle est mûre.

Tristesse et melancolie, encheminent a maladie.

Trois années assis sur une pierre.

Trois choses désire l'homme, honneur, utilite, plaisir.

Trois choses devons laisser a par sy, l'oeil, la femme et la foy.

Trois choses donnent la mesure de l'homme: richesse, commandement et malheur.

Trois choses éprouvent la force de l'esprit: les livres, les présents, les messages.

Trois choses font aller le monde de travers:
Ne pas écouter les vieillards,
Écouter ses désirs,
Avoir bonne opinion de soi-même.

Trois choses font connaître l'homme:
La bouteille, la bourse et la colère.

Trois choses mènent le monde:
La loi, la religion et la bienfaisance.

Trois choses ne peuvent rester celées, la toux, la fumée et l'amour.

Trois choses ruinent le monde:
L'oppression des serviteurs de Dieu,
La justice mal rendue,
L'enseignement négligé (ou perverti).

Trois déménagements valent un incendie.

Trois filles dans une famille c'est une famille ruinée.

Trois jours de noces, et le lendemain rien de pain.

Trois jours de respit valent cent livres.

Trois maux toujours se disputent la terre, la peste, la famine et la guerre.

Trois pierres de touche font juger l'homme:
Les richesses, l'autorité, l'adversité.

Trois pointes soutiennent le monde, la pointe du sein, la pointe du soc et l'autre pointe que vous savez.

Trois pots devant le feu signe de fête trois femmes dans une maison signal de tempête.

Trois savoirs gouvernent le monde:
Le savoir, le savoir-vivre, et le savoir-faire;
Et le dernier tient souvent lieu des deux autres.

Trois sortes de gens entrent partout:
Un guerrier, un savant, une femme.

Trois toupins font une fête et trois femmes la tempête.

Trois trous a ma mère, le trou du morceau, le trou du pet et le trou de la chenille recourbée.

Trois verres de vin descendent en trois heures.

Trois verres de vin tirent plus que trois chevaux.

Trop a deniers, qui entreprend donner, a qui refuse.

Trop a perdu qui rien recouvre.

Trop achate le miel qui sur espines le leiche.

Trop achète le miel qui sur épines le lèche.

Trop achette le miel qui sur les espines le lesche.

Trop boire noye la memoire.

Trop cracher dessèche la bouche.

Trop d'amour trouble la raison, trop de remède est un poison.

Trop d'avoine fait crever le cheval.

Trop de chasteau en France et de la trop de pauvre.

Trop de civilité,
Engendre importunité.

Trop de docteurs peu de médecins.

Trop de douleur, peu de médecine.

Trop de façons
Gâte affection.

Trop de familiarite engendre le mepris.

Trop de femmes de jardins de pourceaux cela demolit les maisons.

Trop de pitance, peu d'appétit.

Trop de plaisir mène au tombeau.

Trop de poivre gâte la sauce.

Trop de politesse, fadeur.

Trop de portespées, peu de noblesse.

Trop de précautions entraîne trop de soins.

Trop de rien, ne vaut rien.

Trop de vignes trop de filles trop de pigeons sont la ruine des maisons.

Trop de vin rend les gens insensés.

Trop d'huile dans le plat cuit à la gorge et à la bourse.

Trop embarrasse, et peu ne sert a rien.

Trop ennuye a qui attent.

Trop est rude a son ennemy, qui est cruel a son amy.

Trop et trop peu sont pas de bonne mesure.

Trop goulu se creve le jabot.

Trop grand respect,
Est suspect.

Trop grande disputation est de la vérité perdition.

Trop gratter, cuit; trop parler, nuit.

Trop gratter, cuit;
Trop parler, nuit.

Trop languist, qui la mort attend.

Trop ne vault rien, s'il n'est d'asne.

Trop ne vaut rien, s'il n'est d'asne.

Trop savoir donne mal à la tête.

Trop s'enquérir n'est pas bon.

Trop souvent le mariage raccourcit les bras et agrandit la langue aux femmes.

Trop tard est il de conseil prendre, quand en bataille il faut descendre.

Trop tard on le voit par espreuve.

Trop tirer rompt la corde.

Trop tost a edifier se haste, qui edifie a bourse platte.

Trop tost de edifier celluy se haste qui faict palays a bourse plate.

Trop tost vient à la porte qui males nouvelles aporte.

Trop tost vient à la porte qui mauvaise nouvelle apporte.

Trop tost vient à la porte, qui maulvaise nouvelle aporte.

Trop tost vient à la porte, qui mauvaise nouvelle apporte.

Trop tost vient à la porte, qui triste nouvelle y apporte.

Trop tourner faict a terre tomber.

Trop tranchant ne coupe pas,
Trop pointu ne perce pas.

Trop, c'est trop.

Trot d'asne de paille, ne durent rien ou peu.

Trotte arrière trotte avant, tel vient de rome qui moins vaut que devant.

Troupe de femmes, troupeau d'oies, on ne s'entend plus.

Trousse le court, qu'il ne se crotte.

Trout arrière, trout avant ceux qui viennent de rome vallent pis que devant.

Troys choses jamois ne cessent, le soleil, le feu, l'esperit de l'homme.

Troys choses sont a l'homme grant désir, honneur, utilite, et plaisir.

Troys jours de respit valent cent livres.

Troys pied et demy laune de paris.

Tso épi se fait la glane.

Tu as assez a balayer devant chez toi, sans balayer chez les autres.

Tu as beau abreuver le boeuf, s'il n'a pas soif, il ne boira pas.

Tu as beau te lever plus matin, le jour ne viendra pas plus tot.

Tu as deja vu des jeunes oiseaux donner a manger aux vieux?.

Tu as deja vu la brebis se confesser au loup?.

Tu as deja vu un bon boeuf ruminer a la charrue?.

Tu as dict le point.

Tu as le temps a bon marche.

Tu as plus grands yeux que grand pance, tu en auras s'il en pleut.

Tu as un orgelet ? la fille du roi te veut.

Tu as voulu remuer la merde, tu sentiras mauvais.

Tu chantes devant la feste.

Tu cherches cinq piedz de mouton la ou il n'y en a que quatre.

Tu cours après le travail et tu pries le bon Dieu de pas trouver.

Tu dis ton secret à ton ami,
Mais ton ami a un ami aussi.

Tu dois juger la femme a sa boisson et a son allure.

Tu dois juger la femme à sa boisson et à son allure.

Tu dois manger pour vivre,
Et non vivre pour manger.

Tu en feras le regnard et n'en auras que le regard.

Tu entens bien le cas, tu congnois bien la matière.

Tu es bien de ton pais.

Tu es comme celui qui apporte des prunes au cure, ses porcs n'en voulaient plus.

Tu es comme l'autre, tu demandes toujours, et puis tu ne donnes jamais.

Tu es comme le coq de la lomenne, plus que tu avances, plus que tu recules.

Tu es comme les chevaux a simon, qui couraient quand le timon les poussait.

Tu es comme l'orvet, tu n'es gris ni vert.

Tu es eureulx au ieu.

Tu es la mouche guepe.

Tu es plus sot que badoille qui battoit son cul de crepeau.

Tu es un vray frere, ta gibesière sent le lard.

Tu est tonsiours garny de fil et d'aguille.

Tu fais de l'asne pour avoir des chardons.

Tu fais le semblant de frapper, et moy je frappe effectivement.

Tu fais tout fors que le beau temps.

Tu me grattes ou il me demengenst.

Tu me romps la teste.

Tu menasses de bien loing.

Tu mesuses ton savon, en lavant la tête d'un ane.

Tu n'as jamais vu la brebis se confesser au loup?.

Tu ne daignerois fendre ce bois.

Tu ne nous dis rien de nouveau.

Tu ne partageras pas ce que tu auras trouvé en la compagnie d'un sot.

Tu ne peux être sage, si tu méprises plus petit que toi,
Ou si tu jalouses plus grand que toi,
Ou si tu te fais payer ta sagesse.

Tu ne peux pas empêcher les eaux de s'en aller, le vent de souffler, l'âne de braire, la femme de parler.

Tu ne peux pas obtenir du riz en broyant du son.

Tu ne peux passer l'eau sans te mouiller.

Tu ne respons ou dis rien a propos.

Tu ne saurais vendre la vache et la peau.

Tu ne scauriez trouver tant de pertuis, que je ne tionne de chevilles.

Tu ne scaurois juger d'un homme si tu n'as eu que faire a luy.

Tu ne sers icy de rien.

Tu ne traversas pas la vie sans quelque accroc.

Tu ne viens pas de loing.

Tu n'oserais avoir dict la pie est noire.

Tu nous en devois deux, tu nous en a donne d'une.

Tu nous l'as baille belle.

Tu prens trop la matière a cueur.

Tu recevras une corde, et tu rendras une courroie.

Tu sais car tu as appris, tu t'enrichis car tu travailles.

Tu saulte du coq en l'asne.

Tu saurais danser sur la pointe d'un aiguille.

Tu semble celuy qui cherchoit son asne et estoit dessus.

Tu serais bonne vache a pauvre homme tu t'en repentiras.

Tu te mesle tousiours de tout.

Tu te mocque de nous.

Tu tes mis hors de ma grace.

Tu triomphe de quatre, mais le cinq l'emporte.

Tu vas a romme querir ce que tu as a ton huys.

Tu vas ailleurs querir ce que tu as a ton huis.

Tu viens après la feste.

Tu vois au tesson ce qu'a été la casserole.

Tu vois au tesson, ce qu'a été l'ecuelle.

Tumulte, révolte et la famine, maintes citez mettent a ruyne.

Tyranie, tumulte et famine, des cites causent la ruyne.

Un "tiens, tu l'as", vaut mieux que deux "tiens, tu l'auras".

Un "tu tiens", vaut mieux que deux "tu l'auras".

Un a un faict on les fuseaux.

Un amen de graces vaut mieux qu'un amen de benedicite.

Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur.

Un âne rouge, sur sa peau tombe souvent le bâton.

Un anoquet est aussi brave caytaine sur le pavé qu'un cordelier à l'escrime.

Un arracheur de dents, est un mauvais médecin.

Un asne est aise a descrier comme le meschant a blasmer.

Un asne qui porte une escriptoire bien moustache vaut pis qu'un moyne.

Un aumosnier de camp, est un loup en une bergerie.

Un avis et du sel se donnent à qui en demande.

Un bany affecte coustumièrement de repatrier.

Un barbier rase l'autre;
Une main lave l'autre;
Un âne frotte l'autre.

Un batard est un enfant de trente-six peres sans compter les passants.

Un beau charbon qui allume un mort.

Un beau gaigner faict la belle despense.

Un beau mourir toute la vie embellist.

Un beau museau ne donne rien a manger.

Un beau parler et elegant esgaye l'esprit de l'escoutant.

Un beau sy ou un beau non, de benefice a couleur et non.

Un bien petit magistrat a dix sangsues tousjours soubs soy.

Un bienfait
Doit être parfait.

Un bienfait n'est jamais perdu.

Un bienfait reproché tient toujours lieu d'offense.

Un blece sans partie, pert la vie.

Un bois debout une femme couchée le diable n'en vient pas a bout.

Un boiteux fait du tort partout ou il passe.

Un boiteux se sert de ses crosses.

Un bon ami, c'est un miroir.

Un bon arbre peut loger dix mille oiseaux.

Un bon bailleur en fait bâiller deux.

Un bon boeuf se réchauffe à la crèche.

Un bon catalan a froid après avoir mangé.

Un bon cheval n'a jamais froid à la crèche.

Un bon cheval une nonnain en croupe fait eschaper des fiers voleurs la troupe.

Un bon chien n'aboie point à faux.

Un bon commencement aggrée a l'homme mais c'est la fin qui porte la charge et somme.

Un bon coq, c'est toujours maigre.

Un bon coup de sommeil vaut trois fois le médecin.

Un bon coup d'oreiller vaut souvent le médecin.

Un bon esperon faict plus de demye journée.

Un bon général sait gagner sans avoir à se battre.

Un bon maitre est le dernier couche, le premier leve.

Un bon ostil ou mestier, de bon maistre a mestier.

Un bon ouvrier n?est jamais trop chèrement payé.

Un bon pâtre porte la cape quelque temps qu'il fasse.

Un bon père de famille doibt estre partout, dernier couche et le premier debout.

Un bon repas doit commencer par la faim.

Un bon valet gagne ses gages sur la chaise à traire.

Un bon vallet dit a son maistre, après servir convient repaitre.

Un bonnet par an plus ou moins, de papier blanc une ou deux mains, font et acquièrent des amis maints.

Un bouillon de chou fait perdre au médecin 5 sous.

Un bouquet de sureaux quand il est vetu semble beau.

Un bourgeois pète quand son ventre est vide et un breton rote quand le sien est plein.

Un brin de cochon, un brin de brebis, un brin de boeuf et quelques herbes de senteur font le bouillon bon.

Un brochet faict plus qu'une lettre de recommendation.

Un brochet, ou la perdrix faict le dicton et l'escu le signe.

Un c. faict dresser pannonceau sur la maison.

Un c. ne se peut garder sans v. ne que sans sel fresches andouilles.

Un c. ne vieillist jamais.

Un c. qu'on ne chauche pas va chercher ailleurs son repas.

Un c.en cloistre est enrage.

Un champ de mille ans, compte plus de huit cents (onze cents?) maîtres.

Un chapeau de paille, il y a rien dessous qui vaille.

Un chariot qui crie de vetuste et une femme qui se plaint vont neanmoinsleur chemin.

Un chariot qui crie, une femme qui geigne font encore du chemin.

Un chat silencieux attrape les souris.

Un chemin pour qui fuit,
Et cent, pour qui le poursuit.

Un chene ne tombe pas de la première.

Un chetif village porte la peine de la faute de tout un pais.

Un cheval donne n'a besoin ni de renes ni de brides.

Un cheval est bien meschant, s'il ne peut porter la selle.

Un cheval malin a le poil doux a toucher.

Un cheval qu'on donne, on l'avise pas a la gorge.

Un cheveu de femme tire une poutre.

Un cheveu de femmes tire plus que trente paires de boeufs.

Un chien affamé se saoule de dormir.

Un chien écoué n'a pas peur de montrer le cul.

Un chien élevé à Sodang pendant trois ans peut scander des phrases chinoises.

Un chien et un coq sont forts sur leur pailler.

Un chien qui n'a pas de queue n'a pas peur de montrer le cul.

Un chien regarde bien un évêque!

Un chirurgien qui ne scait prendre un siron ne saurait saigner.

Un clou chasse l'autre.

Un clystère pour tirer le vent d'un secretaire de sotvent.

Un compagnon de mestier porte tousjours enuie a l'autre.

Un compagnon de quatre blancs vaut une fille de cent francs.

Un compagnon de voyage qui est beau parleur, sert de monture en chemin.

Un confiteor de la messe sauve tout cela.

Un coq pas plus gros que le poing vient à bout d'une poule grosse comme un four.

Un coq sert a quinze poules.

Un coq suffit a 10 poules mais 10 hommes ne suffisent pas a une femme.

Un coq suffit a dix poules, mais dix hommes ne suffisent pas a une femme.

Un coq suffit a une dizaine de poules mais pas 10 hommes a une femme.

Un coup de langue est pis qu'un coup de lance.

Un coup de langue fait plus de mal qu'un coup de trique.

Un coup de taille sur la vieille playe, c'est mal sur mal.

Un coup d'oeil vaut mieux qu'entendre cent fois.

Un courrier a plus tôt fait une lieue, que le paresseux n'a fini d'ouvrir un œil.

Un des pires effets qu'ait la société des méchants, c'est qu'elle fait soupçonner d'hypocrisie les gens de bien.

Un digemur d'avignon faict manger le gras jambon.

Un doigt coupé justement,
Ne cause pas de tourment.

Un doigt de vin fait enrager le médecin.

Un ecu change contre de la monnaie, est un ecu depense.

Un ecu de prete, un souci de plus.

Un enfant à trois ans est mi-grand (taille).

Un enfant esleve tendrement, vient souvent a perir miserablement.

Un enfant n'est rien du tout, mais trop d'enfants c'est une misere.

Un enfant nourry trop delicatement, est fayneant quand il est devenu grand.

Un enfant qui cherche occasion de pleurer, se met a tirer la barbe a son pere.

Un enfant qui pleure a faim.

Un enfant sans Père est comme une maison sans toit.

Un épervier ne vit pas, s'il n'a de la viande.

Un escu en la main le venc on l'autre.

Un escu est bien prins si on ne le pert.

Un fâcheux qui se connaît pour tel, ne l'est déjà plus.

Un fascheux reproche est capable de rebuter celuy qui fait quelque travail, plutost que de le faire avancer.

Un faucon qui a de la cervelle sait cacher ses serres.

Un femme à barbe et un centenaire sont assez rares à voir.

Un feu de femme veuve une allumette et deux pailles.

Un fils de prestre a tuer plus prest que beste.

Un fils qui fait verser des larmes à sa mère, peut seul les essuyer.

Un fol a fait voeu, de ne laisser en paix un feu.

Un fol faict tousjours le commencement.

Un garçon de paille vaut une fille de foin.

Un gaucher ne fait rien à droite.

Un gentilhomme n'a rien a reprendre si ne prend une nonnain a force.

Un gentilhomme ne vaut à pied, si n'est en trompe à cheval rien.

Un glaive comme on dit au cousteau, fait tenir l'autre en son foureau.

Un grain de poivre l'emporte sur une corbeille de citrouilles.

Un grand homme ne s'abandonne pas lui-même.

Un grand homme peut se plier et s'étirer.

Un grand médecin ne faict point le pot bouillir.

Un grand merci ne se met pas en poche.

Un grand nez n'a jamais gâté une laide figure.

Un groupe d'enfants, c'est la foire de porrentruy.

Un habit déchiré ne va pas avec des boutons d'or.

Un heureux événement n'arrive pas sans de nombreuses frictions.

Un homme averti en vaut deux.

Un homme de bien a plus de peine de trouver son pareil, que n'a le méchant a rencontrer le sien.

Un homme de bien fait de bons souhaits pour un autre homme de bien.

Un homme de bonne foy est estime le plus fol du monde.

Un homme de grande morale donne sa vie à ceux qui reconnaissent sa valeur.

Un homme de paille va chercher une femme d'argent.

Un homme de paille vaut une femme d'argent.

Un homme de paille vaut une femme d'or.

Un homme doit savoir ce qui lui convient.

Un homme du danube pour le tiersestot ou un deseiche par excommuniment en guerre civile.

Un homme en s'enivrant, une femme en s'amusant ont tôt fait de ruiner la maison.

Un homme est charge de son âme.

Un homme est plus estourdy que le premier coup de matines.

Un homme legier, homme de rien.

Un homme mal marie il vaudrait mieux qu'il fut noye.

Un homme marié ne doibt servir qu'à sa femme.

Un homme ne saurait pleurer le jour de ses noces.

Un homme qui est mal marie prefererait être noye.

Un homme qui file et une femme qui conduit les chevaux composent un ménage ridicule.

Un homme qui n'est pas vicieux, n'ayme pas les lieux tenebreux.

Un homme qui relie son esguillette fera a ses valets porter besaces.

Un homme qui se marie prent conge de bonne vie.

Un homme qui se noie, quarante jours de pluie.

Un homme sans ami,
C'est la main gauche sans la droite.

Un homme sans argent est un loup sans dents.

Un homme seul est viande a loups.

Un hoste porte envie a l'autre.

Un hoste, ny ne fera aucun trouail pour toy, ny ne te donnera le moyen d'en faire toy-mesme.

Un imbécile peut demander plus que dix sages ne peuvent répondre.

Un ivrogne de plus, un homme de moins.

Un ivrogne remplit plus souvent son verre, que ses engagements.

Un ivrogne trouve a se marier plus vite qu'un autre.

Un ivrogne trouve à se marier plus vite qu'un autre.

Un jeune homme qui s'adonne aux femmes tient le chemin de la misere.

Un joli visage ne donne pas a manger.

Un jour au bout de l'autre, amène la force.

Un jour d'allegresse, dix ans de tristesse.

Un jour de festin est un jour de paradis.

Un jour de repos n'est pas de trop.

Un jour de repos, n'est pas toute sa vie de maux.

Un jour de terme cent sols vaut.

Un jour de terme, cent sols vaut.

Un jour en vaut trois pour qui fait chaque chose en son temps.

Un ladre ne sauroit tatter le poux.

Un le mouton, l'aultre le bouc tond.

Un litre de bile ne paie pas un liard de dettes.

Un maistre qui a son serviteur faict tort, il est pire qu'un gros turc.

Un mal qui forme croûte veut guérir.

Un malade toujours se plaint quand il ne dort ni ne veille.

Un malheur amène son frère.

Un malheur n'arrive guère sans l'autre.

Un malheur ne vient jamais seul.

Un marchant de pourceaux porte plus de proufit aux villes qu'un chicaneur.

Un mariage fait a plaisir on s'en repent a loisir.

Un marteau d'argent est capable de rompre les portes de fer.

Un mauvais fils, laisse-le nager sans lui tendre la main.

Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils.

Un mauvais voisin tait vos bonnes qualités et divulgue vos défauts.

Un méchant accommodement vaut mieux que le meilleur procès (ou un mauvais arrangement vaut mieux qu?un bon procès).

Un méchant accommodement vaut mieux que le meilleur procès.

Un médecin en laisse plus a tuer qu'il n'en tue.

Un menage sans enfants, c'est un arbre sans racines.

Un mensonge est un saut du haut du toit.

Un mesme couteau sert a couper le pain, et a se blesser la main.

Un mois avant et puis noel l'hyver se monstre le plus cruel.

Un monde gagné pour la Technique est perdu pour la Liberté.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

Un morceau de pain épargne se connait tout l'an dans la corbeille.

Un morceau de pain refuse, on s'en repent toute sa vie.

Un noble prince ou roy, n'a jamais pille ne croix.

Un nouveau marie a cheveux blancs fait ridicule.

Un nouveau noble fait amas pour n'estre mocque de son voysin le vieil le prince et ne faict rien.

Un oeil suffit au vendeur, mais l'acheteur n'en a pas trop de cent.

Un oeuf ce n'est rien, deux c'est quelque chose, trois ça commence, quatre c'est un gourmand.

Un oeuf ce n'est rien, deux oeufs font du bien, avec trois en voilà assez mais quatre on peut en crever.

Un oeuf c'est rien, deux c'est quelque chose, trois c'est un gourmand.

Un oeuf de chouette ne donne pas une perdrix.

Un oeuf d'une heure seulement, pain d'un jour, oiseaux bien petits chair d'un an, poisson de dix, cela fait vivre longuement comme on disait anciennement.

Un oeuf est bon frais et mou, sur chaque oeuf il faut boire un coup.

Un oeuf n'est rien, deux font grand bien, trois est fête, quatre un de reste, cinq au plus fort donne la mort.

Un oeuf sans sel, au bout de cent ans fait encore mal.

Un oiseau dans la main vaut mieux que cent dans la forêt.

Un oiseau qui chie dans son nid, c'est un triste oiseau.

Un oiseau qu'on tient dans la main, vaut mieux que deux au firmament.

Un oiseau qu'on tient dans la main, vaut mieux que trente au firmament.

Un os entre un alon ou un chien, chascun voudroit qu'il fut sien.

Un paragraphe de vuyde bource digestes de tous biens.

Un paresseux a plus de mal, que l'ouvrier, n'a de travail.

Un pas fait a temps, en vaut cent.

Un pauvre enrichi est toujours le plus fier.

Un pauvre ne doit point avoir de colere.

Un pege qui a un loup est double loup.

Un personne venant pour faire des compliments et pour être serviable sans raison, est un escroc ou un voleur.

Un pet retenu, c'est un abcès quand on est vieux.

Un petit chat apprend bien à pisser.

Un petit homme est homme entier comme un grand.

Un peu d'ail le soir, de l'oignon le matin appellent le médecin.

Un peu de honte est bientôt bue.

Un peu de vergogne est vite passe.

Un peu de vin est moitié sang.

Un peu de vin fait digérer le venin.

Un peu plus tard, un peu plus vite,
Nous venons tous au même gite.

Un peuple tumultuant est semblable a la mer agitée des vents.

Un pinson pour être content, faut qu'il chante dru et pisse souvent.

Un plaisir est assez vendu, qui longuement est attendu.

Un poete n'a pas si souvent la plume a la main qu'un argentier a faire ses item.

Un poil de c. fait suivre cent aulnes de v.

Un point de droict est un point de barat.

Un pommier sauvage a jamais eu porte des poires a botzi.

Un pommier sauvage n'a jamais eu porte des poires a botzi, et jamais n'en portera.

Un porc de meunier et une fille de cabaretier ne se placent pas pour s'en.

Un porc qui n'est pas paye, grogne toujours.

Un porte espée ne se doibt point enquester de nouvelle.

Un pourceau n'en blesse pas un autre.

Un pourceau qui fait à sa volonté est à moitié nourri.

Un present donne, attend quelque chose de meilleur en recompense.

Un prestre ne chante jamais de requiem.

Un protenotaire ignorant, ne peut juger de gens savant.

Un puits et un pré font la fortune de l'apothicaire.

Un quartier de cemetère accommode tout la monde.

Un rabat, rabat ou cherche a rabatre.

Un railleur subtil donne du plaisir, mais s'il est grossier, il est degoustant.

Un recepveur de roy est tousjours comptable jusques au jour du jugement.

Un renard change de poil, mais non pas de nature.

Un rhume de derrière dure sept ans.

Un riche ne sait pas ce que c'est qu'un pauvre diable.

Un riche sans générosité, est un arbre sans fruits.

Un riche sans la santé est un cadavre habillé dans le cercueil.

Un roi sans justice, est un fleuve sans eau.

Un rot vaut un an de santé.

Un ry de courtissant est le ry d'un trahistre.

Un saoul de pain est plus méchant que de vin.

Un saoul de pain, rien de plus mauvais.

Un sas neuf est tenu en reserve, en la paroy pour servir au besoin mais cependant la souris l'entame.

Un secret du bonheur c'est de trouver sa joie dans la joie des autres.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

Un secret qu'on confie derrière le buisson, ne laisse pas en fin de devenir publie.

Un seigneur de paille combat un vassal d'acier.

Un serviteur est mort au monde.

Un serviteur ne mourra pour son maistre s'il n'y a obligation.

Un serviteur qui sert bien demande salaire, encore qu'il ne dise rien.

Un seul œil a plus de crédit
Que deux oreilles n'ont d'audivi.

Un seul cheval malade. Et toute l'écurie refuse l'herbe.

Un seul oeil a plus de credit, que deux oreilles n'ont d'audiuy.

Un sot savant est plus sot qu'un sot ignorant.

Un sou est un sou.

Un tas de cérémonies est voisin à fause tromperie.

Un tiens vaut mieux que deux tu l?auras.

Un tigre ayant trop mangé ne peux plus rien avaler, le vautour peut alors s'approcher sans crainte.

Un travail fait à la haste, est un travail inutile.

Un tuillier ne saura parler que de son mestier.

Un use, pain renouvelle est le meilleur pour la santé.

Un vacher veut mal à l'autre.

Un valet de paille vaut une fille d'or.

Un van de puces au soleil vaut mieux garder qu'une fille à marier.

Un van de puces vaut mieux garder qu'une fille à marier.

Un veau bien abreuvé n'a plus soif.

Un ver à l'anguille, un mari à la fille les font mordre à l'hameçon.

Un verre de tisane d'aigremoine ôte un verre de sang du corps.

Un verre de vin rouge dans une vieille panse, c'est comme une poutre neuve dans une grange.

Un verre de vin vaut mieux que 5 francs au médecin.

Un vieil amoureux est un brandon qui fume plus qu'il ne brule.

Un vieil chat ne se joue pas volontiers à son esteuf.

Un vieil v.n picque plus au vif.

Un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle.

Un visage qui ne rit jamais, est le temoin d'un coeur fier et mauvais.

Un visiteur fâcheux est plus importun au malade, que sa propre maladie.

Un voleur d'aiguille deviendra un voleur de vaches.

Une abbesse son barbier annoblist qui s'en est fait des premiers du pays.

Une amitié qui a pu vieillir, ne doit pas mourir.

Une année sert de mère et une autre de marastre.

Une beauté dans les huit directions n?est pas une beauté.

Une belle âme reçoit en donnant,
Et un ingrat dérobe en recevant.

Une besogne bien projetée, est a moitié achevée.

Une boîte vide fait du bruit.

Une bonne bête se refroidit toujours en mangeant de l'avoine.

Une bonne biblyotheque sert d'estre a paris.

Une bonne femme a la maison est la première caisse d'epargne.

Une bonne femme et un bon melon il n'y en a pas a foison.

Une bonne femme et une bonne pierre a faux bienheureux qui les trouve.

Une bonne menagère doit pas aller plus loin que de la cheminée aux cendres.

Une bonne ménagère qui bien agit dans sa sphère pour sa ferme est un trésor, elle vaut son pesant d'or.

Une bonne vie conduit à une bonne mort.

Une boutique vaut mieux que le service d'officier de cour.

Une brebis rongneuse gaste le tropeau.

Une brebis rongneuse gaste tout le troupeau.

Une canne de fer gainée de velours.

Une carte de pays est du pain en pointure.

Une ceinture de flanelle en hiver, c'est la sagesse.

Une charrette vide fait plus de bruit.

Une chatte n?y retrouverait pas ses petits.

Une chose a un seul maistre veut estre.

Une chose bien donnée
N'est perdue ni égarée.

Une chose est bien inutile, quand a nul elle ne peut profiter.

Une clef d'or ouvre quelque porte que ce soit.

Une collectivité n'a pas de conscience. Lorsqu'elle paraît en avoir une, c'est qu'il y subsiste le nombre indispensable de consciences réfractaires.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

Une debite vieille cause de nouvelles douleurs.

Une demande fait un mauvais visage; un refus en fait deux.

Une dette n'empêche pas l'autre.

Une essence de salade.

Une femelette porte plus hors de la maison dans son tablier qu'un homme avec un chariot n'en peut porter dedans.

Une femme a l'âge de son visage.

Une femme avec beaucoup de bracelets est une capricieuse.

Une femme et une poire qui se taisent sont bonnes.

Une femme fenestrière un champ au bord d'une rivière et une vigne au bord d'un chemin ne firent jamis bonne fin.

Une femme laborieuse arrange sans cesse ses meubles, un bomme studieux dérange sans cesse ses livres.

Une femme muette n'a jamais été battue.

Une femme ne cele que ce qu'elle ne scait pas.

Une femme peut emporter hors de la maison dans son tablier plus que son homme ne peut y amener avec un char a ridelles.

Une femme peut faire sortir par la chatière ce qu'un homme ne pourrait faire entrer par la porte de la grange.

Une femme qui a enterre un homme, ne tient pas a en enterrer un autre.

Une femme qui enterre un mary ne s'en soucie pas d'en enterrer un autre.

Une femme qui fume, une fille qui siffle, une poule qui chante le coq, c'est trois bêtes à tordre le cou.

Une femme qui ne craint pas son mari ne craint pas Dieu.

Une femme qui ne parle pas, est plus desagreable qu'une porte de prison.

Une femme sans tablier femme a tout le monde.

Une femme sans tablier, femme à tout le monde.

Une femme seule est peu de chose.

Une femme vaut mieux qu'un lâche.

Une femme, une chèvre et un puits, c'est pour gâter tout un pays.

Une feuille suffit au nid de l'oiseau-mouche.

Une fileuse vigilante ne manque jamais de chemise.

Une fille charmante fille, deux filles assez de filles, trois filles trop de filles, quatre filles et la mère cinq diables contre le père.

Une fille connue dans les danses une bête connue dans les foires toutes deux ont peine a trouver acquereur.

Une fille de partage vaut mieux que quatre beaux peres.

Une fille doit jamais enseigner a sa mère a faire un enfant.

Une fille est bonne a marier a 30 ans un homme a 20 ans.

Une fille jolie fille, deux filles assez de filles, trois filles trop de filles, quatre filles avec la mère, cinq diables contre le père.

Une fille qui creve d'envie de se marier, aime se faire prier.

Une fille qui n'a rien peut toujours dire qu'on ne l'a pas prise pour sa fortune.

Une fille qui perd la face un huissier qui perd les jambes un notaire qui.

Une fille qui se conduit mal est la peste du pays.

Une fille qui siffle une poule qui chante le coq sont deux bêtes a detruire.

Une fille qui siffle une poule qui chante le coq un cure qui danse sont trois diables ensemble.

Une fille qui siffle une poule quichante le coq meritent d'avoir le cou coupe.

Une fille qui veut être bonne fille doit être bien vêtue, mal nourrie, se coucher tard, se lever matin, c'est le moyen de se bien porter.

Une fille qui veut être bonne fille, doit être bien vêtue, mal nourrie, se coucher tard, se lever matin.

Une fille rieuse un champ voisin d'une rivière un verger au bord du chemin font toujours mauvaise fin.

Une fille unique mauvaise fut elle vaut 100 ecus de plus qu'une autre fille.

Une fois bien lie, est a moitié porte.

Une fois fault compter a l'hoste.

Une fois il y avait un homme qui bêchait là, la colique l'attrape voilà un homme mort.

Une fois l'an, va l'on au may.

Une fois le lion mort, il ne manque pas de braves pour lui arracher la crinière.

Une fois n?est pas coutume.

< operone >