< Französische Sprichwörter >

Où la dent est douloureuse, la langue appuie.

Où la dent fait mal, la langue s'y porte.

Ou la femme gouverne et domine tout s'en va souvent en ruine.

Où la guêpe a passé, le moucheron demeure.

Ou la tête passe, le reste du corps y passe.

Ou la vache est attachée, faut qu'elle broute.

Où la vache est attachée, il faut qu'elle broute.

Ou la vieille bale et carde, grand poussière s'eleve et vole.

Ou le bon Dieu veut, il pleut.

Ou le char peut entrer, il peut sortir.

Où le feu tombe, le feu prend.

Ou le loup trouve un aigneau, il y en cerche un nouveau.

Ou le soleil luict la lune n'y a que faire.

Où le soleil pénètre, il y a la santé.

Ou le vaschier corne encor, il n'y a argent ny or.

Où le vent, là le manteau.

Ou les meschants sont authorisez de parler, présage de la ruyne des cites on peut juger.

Ou les rheistres ont passe on n'y doibt point de dismes.

Ou l'heur n'est labeur est inutile.

Ou l'hostesse est belle le vin est bon.

Ou l'or abonde, il succombe langue faconde.

Ou malice abonde, nature a denie la force et moyen de nuire.

Ou manque la police, abonde malice.

Où manque la santé, la fortune fait défaut.

Où manque le bonheur, tout soin est inutile.

Ou menteur sont la foy i est perie.

Ou n'y a subjection, n'y a roy ne rayson, ou il n'y a roy, n'y a aloy, et ou manque justice, manque loy.

Ou n'y-a feu n'y a fumée.

Où on mange le pain dur, on amasse or et argent.

Ou pain fault, tout est a vendre.

Ou pain faut tout est a vendre.

Ou pain faut, tout est a vendre.

Ou pain faut, tout y est a vendre.

Ou par la tête ou par la queue, l'agneau ressemble a la brebis.

Ou passe l'aiguille, suit le fil.

Ou que il y a rien, il y a rien personne.

Ou regne et domine sensualite, n'a lieu ne demeure raison n'equite.

Ou rendre ou pendre ou la mort d'enfer attendre.

Ou rendre ou pendre, ou la mort d'enfer attendre.

Ou rendre, ou prendre, ou la mort d'enfer attendre.

Ou rien n'y a, le roy perd son droit.

Ou serviteur veut estre maistre, l'herbe fait a son maistre paistre.

Ou sont les chiens des puces ou est le pain des rats ou est la femme le diable.

Où va l'aiguille, le fil suit.

Ou vit une fille amoureuse on clot la porte vainement.

Ou y a femmes et oysons, a parolles et foyson.

Ou y a miel gist souvent poison et fiel.

Ou y a ordre, n'y a que remordre.

Ou y a pain, y a-sourriz.

Ouaille cornue et vache pancue, ne la change et ne mue, parce qu'elles sont les meilleurs.

Ouir dire va par la ville.

Ouir ne veoir ne faut, ce que rien ne vaut.

Ouir veoir et taire, sont choses ardues a faire.

Ouir, veoir et se taire de tout, fait l'homme estre bien venu par tout.

Ouir, veoir et se taire de tout, nourrit concorde et paix par tout.

Outre les bonnes qu'a faict nature ny entreprens guerre aucune.

Ouvre la fenestre a acquilon et orient ferme midy et occident.

Ouvre la porte au bon-heur lors qu'il se presente, et attends a pied-ferme le mal-heur qui te doit arriver.

Oygnes vilain il vous poindra, poigues villain il vous oindra.

Oygnez villain il vous poindra=poygnez vilain il vous oyndra.

Oyseau de bonnaire tant par soy s'adresse.

Oyseau debonnaire de luy mesme safai.

Oyseau debonnaire de luy mesme se fait.

Oyseau qu'on dict n'avoir que le bec.

Pacience passe science, et qui ne l'a n'a pas science.

Pacte fait, trente sous pour la defaite.

Paie ce que tu dois, tu sauras ce que tu as toi.

Pain coupé n'a point de maître.

Pain de blé passe aisément, pain de sarrasin s'arrête au gosier, pain sans son appelle l'amidon, pain de pigne s'en va en flocons, pain de millet s'en va en morceaux.

Pain de boulanger, le ventre vide et l'échine sèche.

Pain de deux jours vin de trois ans et femme chaque mois.

Pain de deux jours, vin de trois ans, femme chaque mois.

Pain de labeur, pain de saveur.

Pain défendu réveille l'appétit.

Pain dérobé réveille l'appétit.

Pain d'homme et lait de femme font venir les enfants forts.

Pain donne a la porte, revient par la cheminée.

Pain dur, lit dur et vin gâté est la vie du soldat usé.

Pain dur, lit rude et vin gaste, est la vie du soldat ruse.

Pain en voyage, n'est pas fardeau.

Pain et beurre et bon fromage contre la mort est la vraie targe.

Pain et beurre et bon fromage, contre la mort est la vraye targe.

Pain et viande, repas de richard.

Pain et vin à bouchées valent plus que drogues de Dax.

Pain et vin avec du jambon et de la poule au pot valent mieux que toutes les drogues de Paris.

Pain et vin viande et miel valent plus que toutes les drogues de Bordeaux.

Pain frais et bois vert font marcher la maison de travers.

Pain frais filles a marier et bois vert appauvrissent le menage.

Pain frais trop de filles et bois vert mettent la maison a desert.

Pain frais, trop de filles et bois vert transforment vite la maison en désert.

Pain frotté d'ail, repas de travail, ail dans la chair, repas trop che.

Pain qui ait des yeux, vin qui pétille, fromage qui pleure.

Pain qu'on dérobe et qu'on mange en cachette,
Plaît mieux que pain qu'on cuit et qu'on achète.

Pain tant qu'il dure, mais vin a mesure.

Pain tant qu'il dure, vin avec mesure.

Pain tendre bois vert fille a marier ruine de maison.

Pain tendre, bois vert, filles à marier ruinent la maison.

Pain tendre, bois vert, porc à l'oignon, ruine de la maison.

Pain trempé et bouillon au poupon, s'il n'est pas gras il aura du ventre.

Pain, taut qu'il dure;
Vin, à mesure. (Il importe plus de régler son verte, que son assiette.)

Pain, vin et viande, bonne vie de Béarn.

Painctures de paroys et tapis, sont aulx ignorans beaulx habitz.

Pais desert et desole, de forains ne sera peuple.

Pais d'estranger, pais de loups.

Paix engendre prospérité, de prospérité vient richesse, de richesse orgueil et volupté, d'orgueil contention sans cesse.

Paix et tranquillité, voilà le bonheur.

Paix se conserve en la fin par guerre.

Paix, et peu.

Paouvre est plaisir qui bien tost cesse.

Papier parle quand gens se taisent.

Papiste pour l'argent.

Pâques en avril, le cimetière pèche.

Pâques en avril, mort à femmes et à brebis.

Par art et tromperie passe l'autre partie.

Par bien servir et loyal estre souvent devient le varlet maistre.

Par bien servir et loyal estre, de serviteur on debvient maistre.

Par bien servir et loyal estre, le bon serviteur devient maistre.

Par bien servir, et loyal estre, de serviteur devient on maistre.

Par ce chemin je ne passerai pas.

Par compagnie, on se fait pendre.

Par coustumes on vit bien mais par les loix on n'a repos ny bien.

Par debvoir c'est force qu'on demande.

Par deffault d'ung saige homme ; met on le fol en chaire.

Par don aussy par present, pardon et grace a present.

Par elargir et presser, on void l'esponge boire et plouvoir.

Par faute d'adresse, la bourse se blesse.

Par faute d'argent faut le jeu.

Par faute d'un sage homme mect on le fol en chaire.

Par haut crier le droict ne se remue.

Par ieu on a bon escient.

Par informations, on va a rome.

Par ire advient maint accident, qui la refraind est très prudent.

Par la blanche gelée, la pluye est présagée.

Par la chose que l'homme a péché, par la mesme sera tormente.

Par la foy de gentil homme aujourd'huy parafoy.

Par la longue distance à parcourir, on reconnait un bon cheval. Le coeur du prochain est révélé sur une longue période.

Par la puanteur de péché, l'homme est du bon ange abandonne.

Par l'apparence exterieur, se manifeste l'interieur.

Par le mal comme par le bien, l'on cognait l'un et l'aultre bien.

Par le pelage ou par l'épaule, le poulain ressemble à la mère.

Par le petit chien le lievre est trouve, et par le grand il est happe.

Par le poil on nomme le chien.

Par le regard de la femme,
Ont maint perdu le corps et l'âme.

Par leur orgueil pareilles gens defraudez le plus souvent.

Par l'exemple de glouts corbeaux, voyons destruits tresmaints corps beaux.

Par l'oeil, l'oreille et par l'espaule, Dieu a tire trois roy de gaulle.

Par mauvaise compagnie, le jeune se desvie.

Par moustaches qui pense avoir renon, quartomodo est un bien grand poltron.

Par petitz chiens le lievre est trouve et par les grans est happe.

Par pleurs, par cris et par hélas le mal ne se soulage pas.

Par ses eleuches justinian, mange le labeur de galien.

Par tel est corrige le membre dont il a offense.

Par tel membre est corrige l'homme dont il a offence.

Par tout et en tout, il faut que la croix aille devant.

Par tout les gens d'armes chassent la peste et si la laisse.

Par tout y a decevance.

Par tribulation, a salvation.

Par tromperie et par art, on vit de l'an la bonne part.

Par tromperie et par art, on vit de l'an une bonne part, par sagesse et follie, on passe l'autre partie.

Par trop cruel a son ennemy, rude sera a son amy.

Par trop cuider pas il ne faut tel pense bien haut monter qu'il faut.

Par trop de queux, dit l'homme sage, gastent souvent tout le potage.

Par trop debatre, la vérité se part.

Par trop parler et estre mu l'on est souvent pour fol tenu.

Par trop parler et estre mut, l'on est souvent pour fol tenu.

Par trop parler et estre nud, l'on est souvent pour fol tenu.

Par trop prendre faut l'amant.

Par trop remplir, le sac vient à crever.

Par trop servir et loyal estre le bon serviteur devient maistre.

Par trop tirer la chorde rompt.

Par vertu et grand diligence, l'on acquiert biens en affluence.

Paradis sera aux bien payants.

Paragraphe de justinian, mange la biche et fant.

Parce qu'un cheval a bronché,
Faut-il le tuer?

Pardonne a tous et a toy rien.

Pardonne à tous, mais non à toi.

Pardonner au delinquent, est bien facil s'il se repent.

Pareil de boeufs, pareil de vaches.

Paresse est la mère de touts péchés.

Paresseux est toujours pauvre.

Paresseux, veux-tu de la soupe? fais-en. - Je n'en veux plus.

Parfois la santé est revenue à force de maladies.

Paris est bon pour voir;
Lyon, pour avoir;
Toulouse, pour apprendre,
Et Bordeaux pour dépendre (dépenser).

Paris est l'arabie heureux des normans.

Paris est le paradis des femmes,
Le purgatoire des hommes,
Et l'enfer des chevaux.

Paris ne s?est pas fait en un jour.

Paris pour voir,
Lyon pour avoir,
Toulouse pour apprendre
Et Bordeaux pour despendre (dépenser).

Parle à ma main.

Parle à mon cul, ma tête est malade.

Parle au peuple la langue qu'il entend.

Parle peu et bien, il t'en prendra bien.

Parle peu, et fais beaucoup.

Parle peu, fais ta besogne;
Sage est qui ainsi besogne.

Parler au cul d'un bois.

Parler contre le soleil.

Parler de venus et cupido, met la femme en seve et saison.

Parler d'un usurier a table faict troubler le vin.

Parler est bien, mais faire est encor mieux.

Parler fait parler mais le vin fait déraisonner.

Parler latin comme un asne de trotelle.

Parler latin comme un chien qui a mange une citation.

Parler on doit comme le commun, et tenir et sentir comme un.

Parler on peult quant le cas a soy touche.

Parler sans reflechir, c'est tirer sans viser.

Parmi ceux qui écoutent les savants, il y a quatre espèces:
L'éponge, l'entonnoir, le filtre et le crible.
L'éponge s'empare de tout,
L'entonnoir laisse échapper par un bout ce qu'il reçoit de l'autre,
Le filtre abandonne la liqueur pour ne garder que la lie,
Le crible rejette la paille pour ne garder que le froment.

Parmi les hommes, le plus faible est celui qui ne sait pas garder un secret;
Le plus fort, celui qui maîtrise sa colère;
Le plus patient, celui qui cache sa pauvreté;
Le plus riche, celui qui se contente de la part que Dieu lui a faite.

Parole flatteuse,
Plus que bâton dangereuse.

Parole jetée prend sa volée.

Parole n'est pas flèche
Et n'en perce que mieux.

Parole qui n'est pas ecoutée, ne vaut rien.

Parole, puisqu'un roy l'a dicte, ne doit pas estre contredicte.

Paroles d'angelot, ongles de diablot.

Paroles du cœur, vont au cœur; paroles de la langue, aux oreilles tout au plus.

Parolle de bouche et pierre ruée, qui les rattend perd sa journée.

Parolle de Dieu est a la table, très bien seante et commendable.

Parolle de fol et beauté de putain, qui grain les prise et loue labeure en vain.

Parolle de fol, sentence de sage.

Parolle de roy n'a desroy.

Parolle de roy ne peut mentir.

Paroy a l'oreille, qui tousjours veille.

Paroys escrite sert de tapisserie.

Parroys escripte parle de tout paris escripte et charbonnée, est une painture dorée.

Parsed by mw1242

Parsimonie et labeure bien licite l'homme en l'honneur le faict devenir riche.

Part toujours le meilleur.

Partage de Montgommery (ou du lion):
Tout d'un côté, et rien de l'autre.

Partié des hommes a l'espée, partié au bouclier est ressemblant.

Parties d'apothicaires reverse de moitié.

Partir assez tôt empêche de courir.

Partir c?est mourir un peu.

Partout assez place, quand la langue reste en sa place.

Partout le pain est dur.

Partout le pain est profond.

Partout les oies ont le bec.

Pas a pas on va bien loing.

Pas a pas va on bien loing.

Pas a pas vat on bien loing.

Pas à pas, on va loin.

Pas a pas, va-on bien loing.

Pas besoin de tortiller du cul pour chier droit.

Pas besoin d'economiser ce que le mariage apporte.

Pas d'argent pas de mie.

Pas de bien mieux a soi que ce qu'on vole.

Pas de boiteux ni de bossu qui n'ait le diable au cul.

Pas de cote sans plat, pas de plat sans cote.

Pas de creme, pas de beurre.

Pas de femmes trop près d'hommes ni d'etoupes trop près des tisons.

Pas de fumée sans feu, ni de feu sans fumée.

Pas de fumée sans feu.

Pas de guerre, qu'il ne reste quelqu'un.

Pas de mariage sans parlage.

Pas de menage sans tapage.

Pas de menton, faim à la maison.

Pas de miroir pour femme laide.

Pas de nouvelle, bonnes nouvelles.

Pas de pertes, sans profit.

Pas de plus grand menteur que qui parle beaucoup de soi.

Pas de porte sans seuil.

Pas de samedi sans soleil ni de vieille sans conseil ni de femme grosse sans souci.

Pas de samedi sans soleil, pas de jeune veuve sans deuil, pas de jeune fille sans amour, pas de femme enceinte sans douleur.

Pas de vendredis sans soleil et pas de filles sans orgueil.

Pas plus de samedis sans soleil qu'il n'y a de filles sans amour.

Pas vu, pas pris.

Passée la feste, le fol en blanc reste.

Passée la fête, loue le saint.

Passer la porte de la tranchée au diable le meilleur.

Passer la vie, n'est pas traverser une plaine.

Passer par la tamine.

Passer sur le mouron blanc fait perdre la santé.

Passoir à lait bien lavé, fumier frisé bien relevé indiquent fille à marier.

Pasteur congnoist ses ouailles a la voix.

Patience chèvrette, l'herbe croit.

Patience est le médecin des pauvres.

Patience est mère de vertus.

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Patience et longueur de temps,
Font plus que force ni que rage.

Patience etameur, tu auras la casserole.

Patience poussée à bout, se tourne en fureur.

Patience rompt la force.

Patience vaut mieux qu'un coup de dague.

Patiente, Cosaque, tu deviendras hetman.

Patienter vaut mieux que de se courroucer.

Pauvre est la maison ou les gelines chantent et le coc se taist.

Pauvre sans patience, lampe sans huile.

Pauvres autant qu'il plaira à Dieu mais vaisselle nette.

Pauvres chetifz et malheureux ne sont subjetz a envieux.

Pauvres dans l'habillement mais le corps net.

Pauvreté engendre tricherie.

Pauvrete est une espece de ladrerie.

Pauvrete et oppulence mettent de mort l'homme en dance.

Pauvrete fait maints vertueux, et la loy les hommes bons et preudx.

Pauvrete n'a point de parente.

Pauvrete n'est pas péché, mais c'est bien pire.

Pauvreté n'est pas vice ( mais guère mieux, disent les Espagnols).

Pauvreté n'ôte ni l'esprit ni l'honneur.

Paye pinte, et tu boiras le premier.

Payement de chien.

Payer ce qu'on doit est assez.

Payer comme au sel.

Payer le principal et l'usure.

Payer ses dettes gonfle sa bourse, épuiser la terre l'aplatit.

Payer ses dettes, c'est s'enrichir.

Pays de montagnes, pays de clochettes.

Pays est tout lieu la on vist.

Pays ruiné vaut mieux que pays perdu.

Peche cache est la moitié efface.

Péché de gourmandise, restitution par en bas.

Peche engendre la mort.

Pecheur a la ligne chasseur de chardonneret n'aura jamais ma fille.

Pecheur a tousjour peur.

Pecheur a tousjours paour.

Peigne un diable qui n'a pas de poil.

Peine a amasser, soucy a garder, fascherie a perdre.

Peine de vilain n'est pour rien comptée.

Pelerinage tout près n'use guère de cire, mais tant plus de vin.

Pendant la brume de septembre ne cheminez pas.

Pendant la lessive, il ne faut lire ni tricoter.

Pendant la lune de février, oeuf infécond.

Pendant le joli mois de mai, couvre-toi plus que jamais.

Pendant que la maladie dure, la guérison mûrit.

Pendant que l'agneau bele, la chèvre broute.

Pendant que le chien pisse, le lièvre fuit.

Pendant que le chien pisse, le loup se sauve.

Pendant que le seigneur dort, le vassol veille et pendant que le vassol veille, le seigneur dort.

Pense à ce que tu veux dire, et parle en conséquence.

Pense a Dieu en tout lieu et pas, et il ne te laissera pas.

Pense a la fin.

Pense a la mort qui pinse et mord.

Pense ce que tu veulx, parle peu, escrips moins.

Pense d'abord à ce qu'il te faut faire, et puis mets-toi à la besogne.

Pense de loing en ta prosperite, que survenir te peut adversite.

Pense deux fois avant de parler,
Tu en parleras deux fois mieux.

Pense que c'est vertu fort singulière, de moderer sa langue par manière.

Penser estre au dessus du vent.

Penser faire mieux que bien, c'est se tuer et faire rien.

Penser le mal ou il n'y a point de bien.

Penser scavoir par le notariat, les arts n'est rien moins que de prendre rat.

Pensez à celui qui a planté l'arbre dont vous manger les fruits.

Pentecostes, frezes rouges, ou le laboureux estonnent.

Percer droit haut, aimer sans être aimer, payer deux fois, attendre quelqu'un qui ne vient pas, voila quatre choses qu'on ne fait pas de bon coeur.

Perdre la plus belle rose de son chapeau.

Perdre son habit en jour de froit.

Perdre une vache puis réparer l?étable.

Perdu le grain de dedans le sac, ou bien la farine de la poche, tout revient à un.

Peres et mères trop assotez de leurs enfancons font a l'instar des singes de leurs sagons.

Persévérance arrive à récompense.

Personne ne baille, ou quelque chose luy faille.qui de bailler dejusne, encore a fain de soy reposer, ou de faire autre chose.

Personne ne creve, quand tout le monde s'aide.

Personne ne peut arreter la mort.

Personne ne peut vous voler ce que vous avez appris.

Personne ne se prend, qui ne se vaille.

Personne ne s'y rompt le col.

Personne ne veut être boucher pour le foie.

Personne n'est bon juge de sa propre cause.

Personne n'est boucher pour le foie.

Personne n'est si embarrasse, que celui qui tient la queue de la poele.

Personne peut arreter le temps.

Personne sait ce qui cuit dans la marmite, que celui qui l'a mise dessus.

Perte de temps,
Pis que perte d'argent.

Pescher au coste droict, et ou on aura plain rays.

Peste est une poison au sang et bien diffère selon la saison d'an.

Peste soit du bienfait que les délais précèdent, et que suit le reproche!

Pète qui a peur.

Peter plus haut que le cul.

Petit à petit l'oiseau fait son nid.

Petit a petit se perd l'apetit.

Petit a petit vat et c. peu a peu et c. tout bellement.

Petit a petit vat-on bien loing.

Petit a petit vient l'appetit.

Petit à petit vient l'appétit.

Petit à petit, l?oiseau fait son nid.

Petit a petit, l'oiseau fait son nid.

Petit à petit
L'oiseau fait son nid.

Petit boys allume le feu, le gros boys le nourrist.

Petit chien, belle queue.

Petit destourbier semble grand, a cil qui n'a loisir ne temps.

Petit dîner longuement attendu,
N'est pas donné, mais chèrement vendu.

Petit don est le hain de plus grant don.

Petit feu qui rechauffe, vaut mieux que gros feu qui brule.

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.

Petit poisson deviendra grand.

Petit pot qui par trop boult, perd saveur et goust.

Petit pot qui par trop bout perd saveur et goût, vieux pot par trop bouillant perd saveur ou se répand.

Petit train de cuisine fait la maison.

Petite charge, de loin pese.

Petite chose de loing poise.

Petite chose de loing prise est de tous fort requise.

Petite chose ne faict qu'un peu de mal.

Petite conscience et grande diligence, font l'homme riche en volence.

Petite cuisine aggrandit la maison.

Petite cuisine agrandit la maison.

Petite eaue sur grant eaue nage quant grant géant succumbe au saige.

Petite pluie abat grand vent.

Petits pois en ville (avec les riches),
Cerises au village (avec le paysan).

Petits yeux voient de loin, grands yeux voient de près.

Peu a mestier de sens et d'art, cil a qui fortune n'est marastre.

Peu à peu faut ronger et paître,
Petit à petit l'on est maître.

Peu a peu faut ronger ou paistre.

Peu a peu le loup menge l'oye.

Peu a peu on apprend.

Peu à peu va-on bien loing.

Peu a peu, mange le loup l'oye.

Peu de barbe et roux de couleur, soulz le ciel il n'y a pejeur.

Peu de barbe soulz blesme couleur, monstre homme de peu de valeur.

Peu de bien, peu de soucy.

Peu de bien, rallegre le povre bien.

Peu de biens, peu de soins.

Peu de biens, peu de soucis.

Peu de chose ayde.

Peu de chose faict grand bien.

Peu de chose ne faict qu'un peu de mal.

Peu de chose ne fait que ung peu de mal.

Peu de drap, court bonnet.

Peu de drogue force bon vivre.

Peu de drogues force bon vivre.

Peu de femmes hayent les beaux prestres.

Peu de filles peu de vignes et bien tenues.

Peu de gens ont le coeur gay, quand leurs biens s'amenuisent.

Peu de gens sans rire ont este ou ne lit nul qui n'ait plore.

Peu de graisse, peu de ragoût.

Peu de pain, peu de vin, peu de travail fera martin.

Peu de paix est don de Dieu.

Peu de paroles, peu d'affaires.

Peu de poison ne tue pas.

Peu de remède, peu de santé.

Peu de richesses vont plus loin avec de la conduite, que des trésors mal gouvernés.

Peu de temps suffit pour mal faire.

Peu de vignes et peu de filles et bien tenues.

Peu de vignes peu de filles autrement pauvres familles.

Peu de vignes peu de filles mais bien tenues.

Peu de vignes peu de filles.

Peu d'effet, peu il plait.

Peu et paix est don de Dieu.

Peu importe le courroux de l'ouragan, la montagne résiste et jamais ne s'incline.

Peu ne trop n'est pas la juste mesure, mais du moyen, ayez tousjours cure.

Peu parler est or, et le trop vile ord.

Peu peult bailler a son escuyer qui son couteau lesche.

Peu peut bailler a son escuyer qui son cousteau laiche.

Peu peut donner a son escuyer, qui son cousteau voyons licher.

Peu proffite d'avoir un beau cheval et ne le scavoir regir ny chevaucher.

Peu proffite d'estre exterieurement arme, si l'ennemy est interieurement fourre.

Peu vaillans sont ceulx qui ont trop de plet.

Peu vault honneur qui si tost passe.

Peu vaut honneur qui si tost passe.

Peu, paix et bon lieu sont vrais dons de Dieu.

Peuple seur n'a mestier de mur.

Peut pas avoir plus d'epis, que de grains semes.

Peut pas sortir du sac, que ce qu'il y a.

Peut rien sortir du sac, que ce qu'il y a.

Peut-on avoir des feuilles sur un arbre sans racines ? ?

Phaeton le soleil regist mal du hault ciel tost tresbucha.

Phy de richesse qui n'a joye.

Picard n'est fin, mais se ravise.

Picard, bon enfant.

Picard, tête chaude.

Pied de chat, bon marcheur.

Pied de montaigne et port de mer, font enrichir et proffiter.

Pied déchaussé et tête nue, beaucoup de misère.

Pied noueux fait cent lieues, pied plat reste là.

Pied qui cloche, ne va pas vite.

Pied serré, mal à la tête.

Pieds au chaud, tête au frais appauvrit tous les médecins.

Pieds froids et tête chaude, que le médecin vienne tout de suite.

Pierre à aiguiser,
N'est pas tenue de couper.

Pierre qui roule n?amasse pas mousse.

Pierre qui roule n'amasse pas de mousse.

Pierre qui roule, amasse pas mousse.

Pierre qui roule, cueille jamais mousse.

Pierre qui roule, jamais ne recueille mousse.

Pierre qui roule, n'amasse pas de mousse.

Pierre qui roule, n'attrape pas la mousse, devient rien que polie.

Pierre souvent remuée, de la mousse n'est velée.

Pinceaul de paintre ou langue de chien est ung flateur pour avoir bien.

Pincer l'oreille l'homme reveille.

Piqûre d'orvet et de vipère, l'extrême onction n'arrive pas à temps.

Piqûre d'orvet mène dans le trou.

Pire est la craincte de la guerre que la guerre mesme.

Pis vaut le rompu que le descousu.

Pis vaut un coup de langue, que trois d'espieus ne de lance.

Pisse cler, et fay la figue au médecin.

Pisser contre le soleil.

Pitié de cul trait lente de chief.

Pitié pour le crime, c'est cruauté contre la vertu.

Pitié quand il faut porter des lunettes pour gaigner.

Pitié quand on ne peut aller ny à pied ny à cheval aux champs et si faut aller.

Pitié quand un cheval fait ce qu'il peut et les autres ce qu'ils veulent.

Plaider pour une bagatelle,
C'est perdre plus qu'elle ne vaut.

Plaideur salarie bien le notaire ou le greffier ; car autrement a ton droit tu ne te dois fier.

Plaie de cimeterre se guérit;
Plaie de langue, non pas.

Plaisir engendre deuil.

Plaisir et bonheur, sont deux.

Plaisir mondain a son maistre nuire.

Plaisir non partagé, n'est plaisir qu'à demi.

Plait au corbeau, ce que le loup fait.

Plante ta vigne de bon sarment prends la fille de bonnes gens.

Planter le may.

Planteurs de bourdes et semeurs de parolles.

Plat on asserre ce que le glonton nie, que moins massacre le glaive que glatonie.

Plein jusques au goullet.

Pleure-t-on quand il faut rendre un dépôt?
Or, ce que nous perdons, c'est Celui qui nous l'avait donné, qui le reprend.

Pleurs de femme et pluie d'ete ne durent pas longtemps.

Pleurs de femme et pluie d'ete ne font pas un grand ruisseau.

Pleurs de femme sont tôt seches.

Pleurs de femmes fumée de malice.

Pleuvoir comme vache qui pisse.

Pleuvoir des cordes.

Pluie d'avril remplit les greniers.

Pluie de janvier cherté, brouillard de janvier mortalité.

Pluie de mai mauvaise pour les animaux.

Pluie de mai vaut vache à lait.

Pluie du matin et maux de femme, à 10 heures déjà passés.

Pluie en février
Vaut du fumier.

Pluie en mai tue la vermine chez le veau.

Pluie menue, femme barbue et chien sans queue sauve qui peut.

Pluie menue, femme barbue, jamais bon à être connu.

Plus a apprins qui se scait taire, qu'iceluy qui ne fait que braire.

Plus a apprins qui se taist, que qui parle et hault brait.

Plus a le diable et plus veut.

Plus apprend tel qui se tait, que tel crie bien haut et brait.

Plus change, plus c'est egal.

Plus change, plus c'est pareil.

Plus commun est l'homme marie que l'homme dans l'aisance place.

Plus commun que la porte baudets.

Plus couste a se faire enterrer qu'a se faire médeciner.

Plus craindre la mort que la faim.

Plus d'advocats que de legistes.

Plus d'aloe que de miel.

Plus de barbe que d'erudition.

Plus de bien plus de maux, ny tant de bien ny tant de maux.

Plus de blague que de foi.

Plus de blague, que de faits.

Plus de blague, que de pain.

Plus de bruit que de besogne.

Plus de bruit que de bonnes raisons.

Plus de crapauds, plus de venin.

Plus de dents que de langues.

Plus de dueil que de melancolie.

Plus de dueil que melancolie.

Plus de force que de langues.

Plus de gend'armes que de guerre.

Plus de gens bestes que d'asne chretiens.

Plus de gens meurent d'excès de table que de faim.

Plus de joie que de pain.

Plus de jours que de sepmaine.

Plus de langue que de laine.

Plus de maistres que d'ouvriers.

Plus de marteaux que d'enclumes.

Plus de metier, plus de besace.

Plus de morts, moins d'ennemis.

Plus de passe temps que de plaisirs.

Plus de poules, plus d'oeufs.

Plus de profit et moins d'honneur.

Plus de proufit, et moins d'honneur.

Plus de remede que de consolation.

Plus de roignons que de tournoys.

Plus demande qui dit ce que tu vouldras que qui demande, ce que tu doibs.

Plus donne qui peu et de son gre que qui plus tard et contre son gre.

Plus donne qui peu et de son gre, que qui plus tard et a regre.

Plus d'un qui veut sauter en bas du char, se laisse prendre sous les roues.

Plus en emporte la mangeaille,
Que baïonnettes et mitraille.

Plus est profit d'âne dompter,
Que n'est du bien au fol conter.

Plus facile est d'oeuvre juger, qui nest a louvre besongner.

Plus facile est d'oeuvre juger, qu'il n'est en l'oeure besogner.

Plus fait celuy qui veut, que celuy qui peut.

Plus fait douceur que violence.

Plus faut peiner, moindre c'est.

Plus fol que le chien qui aboye a ses soupes les cuidant par ce refroidir.

Plus froit que la salamandre.

Plus fuyr la pauvrete qu'enfer.

Plus grand est le bambou. Plus bas il s'incline.

Plus il est vieux, et plus il est fol.

Plus il gele, plus il etreint.

Plus il y a de femmes a la cuisine, moins la soupe est bonne.

Plus il y a de femmes, moins elles s'accordent.

Plus il y a de poules, plus il y a d'oeufs.

Plus la femme aime son mari plus elle corriges ses vices plus un mari aime sa femme plus il augmente ses caprices.

Plus la tanière est petite, plus le blaireau y a chaud.

Plus l'âne est charge, plus il vaut.

Plus l'arbre est haut, plus il est battu par les vents.

Plus le bouc est laid, plus la chèvre le trouve à son goût.

Plus le bouc est vieux, plus sa corne est dure.

Plus le bouc pue plus la chèvre l'aime.

Plus le devidoir est vieux, mieux il tourne.

Plus le diable a, plus il voudrait avoir.

Plus le loup a, plus il voudrait avoir.

Plus le méchant est riche, puissant et honoré, plus l'extinction de sa race est assurée.

Plus le piédestal est beau, plus la statue doit l'être.

Plus le singe monte haut, plus il montre son cul.

Plus le trou est petit, plus le renard s'y fait du beau poil.

Plus l'épi est riche de grains, et plus il plie la tête.

Plus les repentirs sont prompts, plus ils en épargnent d'inutiles.

Plus l'homme est hault plus craint a tresbuscher.

Plus l'oiseau est vieux, plus il tient à ses plumes.

Plus malheureux que le bois dont on fait gibet.

Plus on a de mal, plus il en vient.

Plus on a, plus on voudrait avoir.

Plus on approche de l'ennemi, plus les tigres de cour deviennent agneaux.

Plus on attend, plus il faut attendre.

Plus on avance dans la forêt, plus le bois est grand.

Plus on boit, plus on a soif, ^et plus on a soif, plus on boit.

Plus on boit, plus on a soif, ^plus on dort, plus on a sommeil.

Plus on boit, plus on a soif.

Plus on boit, plus on veut boire.

Plus on brasse la merde, plus mauvais sent.

Plus on broie la merde, plus elle pue.

Plus on cede, plus il faut ceder.

Plus on change, moindre c'est.

Plus on charge l'ane, mieux il va.

Plus on charge un ane, plus il porte.

Plus on cherche, moins on trouve, on dirait que le diable tient sa patte dessus.

Plus on court après la mort, plus on a peur de la rattraper.

Plus on dort, plus on a sommeil.

Plus on en a, plus on les aime.

Plus on est bon, moindre c'est.

Plus on est bon, plus le faut etre.

Plus on est de fous, plus on rit.

Plus on est ivre, plus on a soif.

Plus on goute, moins on trouve de gout.

Plus on gratte la tête à l'âne, plus elle lui démange.

Plus on mange et plus la faim s'enfuit.

Plus on ouvre de portes plus il faut en fermer.

Plus on remet, pire c'est.

Plus on s'aime, plus douloureusement on se déchirera.

Plus on se hâte, moins on avance.

Plus penser que dire, veoir taire et oyr, ne peut a personne nuir.

Plus penser que dire.

Plus petit est l'oiseau, plus il ouvre son bec.

Plus petite est la bête, plus elle a de venin.

Plus proche de la chair est la chemise que le pourpoint.

Plus pueriles disputes que la necrocademie de brues.

Plus que substance est usaige digne de vitupère ou louenge.

Plus qu'on dit "hue!"a un cheval, plus qu'il tire.

Plus terrible est la compagnie des cerfz des quelz le lyon est chef que des lyons desquelz le cerf est chef.

Plus tost est la proye achevée, quand par plusieurs mains est levée.

Plus tost vient mal, qu'il ne retourne.

Plus tu charges un ane, plus qu'il porte.

Plus tu conduis loin le voyageur,
Plus tu verseras de pleurs.

Plus tu te frotteras avec de la pimprenelle et plus tu seras belle.

Plus un enfant dort, mieux il profite.

Plus va la femme moins elle vaut.

Plus verd que le moys de may.

Plus vite, c'est mieux.

Plus, meilleur, ^plus de poules, plus d'oeufs.

Plusieurs ont les vertus en la bouche et les oeuvres aux talons.

Plusieurs ont moult plus de credit, qu'un seul par son serment ne dit.

Plusieurs peu font un beaucoup.

Plusieurs reviennent de la guerre qui ne scauroient que dire de la bataille.

Plustost cuict que l'asperge.

Plutôt cinquante aujourd?hui que cent demain.

Plutôt deux qui naissent qu'un qui meurt.

Plutôt pauvre (et libre), que riche et serf.

Plutôt que de passer sur le pont d'un vilain homme,
Fie-toi au torrent.

Pluye d'avril vaut le char de david.

Pluye davril, rosée de may.

Pluye de febvrier vault esgout de fumier.

Pluye de febvrier, vaut un fumier.

Pluye de fevrier, vaut esgout de fumier.

Pluye de sainct michel soit devant ou derrière elle ne demeurent au ciel.

Poetes paintres et pelerins a faire, dire, valent devins.

Poetes peintres et pellerins, a faire et dire sont devins.

Poids d'apothicaire et de bijoutier, même le diable ne le comprit.

Poignée de main, ne vaut pas poignée de pain.

Poignez vilain, et vous oindra;
Oignez vilain, et vous poindra.

Poil par poil, l'âne perd sa plume.

Poindre en porion, ne sent l'esguillon.

Point d'argent, point de valet.

Point de bonheur pour qui s'attache aux femmes.

Point de denrée plus offerte que les conseils.

Point de dépense sans profit,
Point d'entreprise sans réflexion,
Point de querelle sans nécessite.

Point de fille qui ne désire être femme point de femme qui ne desire etremer.

Point de nouvelles, bonnes nouvelles.

Point de pesches point de raisins.

Point de peur, point de malheur.

Point de remède à la sottise.

Point n?est besoin d?espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

Point ne parle a celuy qui boit.

Point n'empeche le talard de bien devenir grizard.

Point n'est glout qui de tout n'essaye.

Poire bouillie sauve la vie.

Poire et filles mures sujettes a taches.

Poison (dit on) est a poison contre-poison.

Poisson au soleil et chair a l'ombre.

Poisson d'eau douce ne descend pas à la mer.

Poisson qui cerche le haim, cerche son propre daim.

Poisson, goret cochon ou cochin la vie en l'eau la mort en vin.

Pomes de ribauds, comme les perdris, ou noel ont saison et pris.

Pommes de terre et haricots, que veux-tu de plus.

Pommes, poires et noix font gaster la voix.

Porc en ville, homme a cuisine, de quoi d'etonner.

Porc et femme toute l'année, c'est bon.

Porcelet d'un mois oison de trois, est manger de prince et de roys.

Porcs a la ville et l'homme ou fère font a femme grand ennuy.

Porte fermée, le diable s'en va.

Porte ouverte et patente, le juste et le sainct tente.

Porter daim a tous est facile, et utilite difficile.

Porter de l'eau a la rivière.

Porter de l'eau a la sarine.

Porter de l'eau au lac.

Porter de l'eau avec une hotte.

Porter la haire.

Porter la robbe des dimanches aux jours ouvriers.

Porter lanterne a midy.

Porter le chapeau ne fait pas le monsieur.

Porter le feu et eaue.

Porter l'eau en la mer.

Porter l'eaue en la mer.

Porter un bonnet de joye.

Portez honneur a tous, aimez fraternite, craignez Dieu, honnorez le roy, soyez subjectz a voz seigneurs et maistres.

Possession vaut titre. (Qui possidet et contendit,
Deum tentat et offendit.)

Post?expand include size: 205737/2097152 bytes

Pot graissé, la soupe s'en trouve bien, le bouillon plaît à l'estomac.

Pou peut donner a son escuyer qui son cousteau laiche.

Poule chanteuse comme le coq, étrange chose.

Poule et femme qui s'ecartent de la maison se perdent.

Poule ou femme qui s'écarte, se perd.

Poule promeneuse devient la proye du renard.

Poule qui chante comme le coq, prêtre qui danse, fille qui s'enivre ne sont pas dignes de vivre.

Poule qui chante et coq qui danse méritent la potence.

Poule qui chante et coq qui pond portent malheur à la maison.

Poule qui chante le coq et coq qui pond c'est le diable a la maison.

Poule qui chante le coq et coq qui pond c'est le diable en la maison.

Poule qui chante pretre qui danse fille qui sait le latin font mauvaise fin.

Poule qui chante, chien qui hurle, hibou qui hulule, c'est la mort qui entre.

Poule qui chante, coq qui pond amènent le diable dans la maison.

Poule qui chante, femme qui danse, pretre qui s'enivre, ne sont pas dignes de vivre.

Poule qui chante, femme qui parle latin, curé qui danse ne fait pas bonne fin.

Poule qui chante, femme qui siffle, femme qui s'enivre, ne meritent pas de vivre.

Poule qui chante, fille qui siffle et coq qui pond à la maison, tout y fond.

Poule qui chante, fille qui siffle, il leur faut tordre le cou a toutes deux.

Poule qui chante, pretre qui danse, femme qui s'enivre, ne sont pas dignes de vivre.

Poule qui chante, prêtre qui danse, fille qui sait le latin font mauvaise fin.

Poule qui gratte du pied, fait des oeufs.

Poule, porc et boeuf, bouillon de ces trois bêtes et celui qui en a n'est pas un sot.

Poule, vache, mouton, c'est marmite de seigneur.

Poulet qui naît au mois de mai, il faut le prendre par une patte et le jet.

Pour âge que soit le vieillard, il vaut assez mieux que vieillard.

Pour aller loin, il faut aller droit.

Pour aller par les champs il faut mestier ou de argent.

Pour apprendre les ars liberaux, n'y a que peine et travaux.

Pour attacher le coeur c'est trop d'un fil de laine.

Pour avoir bonne eau, allez à bonne fontaine.

Pour avoir de l'eau claire, il faut en aller querir a la source de la fontaine.

Pour avoir d'énormes citrouilles, il faut les faire semer par quelqu'un qui a un gros cul.

Pour avoir des enfants blondins et frisés, il faut aller en pèlerinage à Notre-Dame de Conches et si l'on n'en peut point avoir, il faut en redescendant, aller se frotter l'abdomen contre le rocher cuiron.

Pour avoir du bon lait, il faut 2 ou 3 vaches noires dans le troupeau.

Pour avoir la bourse l'homme prend l'ourse.

Pour avoir rode le pays on n'en est pas plus scavant.

Pour bâtir haut, il faut creuser profond.

Pour beau parler ne pour scavoir, nul n'est prise s'il n'a avoir.

Pour beaucoup d'hommes, il faudrait que les femmes aient les bras de fer et la langue de miel.

Pour bien blamer un travail, faut toujours ceux qui savent rien faire.

Pour bien connaître les autres, il faut se connaître d'abord soi-même.

Pour bien enfourner, il faut bien petrir.

Pour bien se connaitre, faut avoir mange un sac de sel ensemble.

Pour bien se connaitre, faut manger a la même assiette.

Pour bien se connaitre, faut manger sept sacs de sel ensemble.

Pour bien servir et leal estre, on void souvent le valet maistre.

Pour boire de l'eau et coucher dehors, il ne faut la permission de personne.

Pour boire de l'eau et coucher dehors, il ne faut le conge de personne.

Pour boire de l'eau et coucher dehors, on ne demande congé à personne.

Pour ce le me fais que le te face.

Pour ce mayre qu'il y paire.

Pour celui qui a faim, tout est pain.

Pour chatier sa femme il faut un très grave motif.

Pour cognsistre le scavoir de l'homme, il le faut mettre sur la touche.

Pour connaître un homme, il faut avoir mangé un muids de sel avec lui.

Pour couvrir sa bisbetize l'as non veut parler de la bize.

Pour désirer et pour peter, n'a pas besoin de se lever.

Pour Dieu ou pour l'argent.

Pour diner avec le diable, il faut une grosse cuillere.

Pour dire de bien se connaitre, faut avoir reste ensemble.

Pour dompter le diable on le maria.

Pour donner au diseter, nul ne peut estre souffreteux.

Pour dormir ne pour aller nud, l'on ne bat et ne fouete nul.

Pour elever de bons garçons, faut les bien nourrir et les mal vetir, pour les filles, les faut mal nourrir et les bien vetir.

Pour en ouir de belles, au four et au molin se disent les nouvelles.

Pour enlever le mal de dents, il faut faire bouillir 9 cailloux.

Pour enterrer, on place les pieds vers la mer.

Pour eslargir et par presser on l'esponge boire et plouvoir.

Pour estranger les matins il fault trier la chienne.

Pour être beau il faut naitre pour être riche il faut se marier pour etrebrave il faut mourir.

Pour être bien vêtu, il faut trois N : noir neuf net.

Pour être bonne, l'eau du puits veut de la lumière.

Pour être heureux, il faut une bonne femme, un bon maître, une bonne terre, de bons souliers, une bonne pipe et le bon Dieu à la fin de la semaine.

Pour être vieux longtemps, il faut l'être de bonne heure

Pour évaluer un éléphant : regardez sa queue. pour connaître une jeune femme, observez sa mère.

Pour expier un mensonge, il faut sept jours de pénitence.

Pour faire bien tirer une cheminée, on n'a qu'à mettre sur le haut un pauvre curé.

Pour faire bon ménage, il faut que l?homme soit sourd et la femme aveugle.

Pour faire de bonnes bottes, faut des langues de femmes pour semelles, des peaux d'ivrogne pour empeigne, et des rancunes de prêtres pour les coudre.

Pour faire le gensdarme laisse le feu ou la peste.

Pour faire passer les engelures, il faut leur faire chanter une cigale dessus.

Pour faire perdre les verrues, il faut les frotter sur les côtes du mari trompé.

Pour faire un bon mariage il faut un homme fait et une femme a faire.

Pour faire un bon mariage, il faudrait que l'homme ait pas entendu et la femme pas vu.

Pour faire un homme accompli, faut l'orgueil d'un allemand, l'avarice d'un savoyard, la faussete d'un francais.

Pour faire un larron fidele, de luy se convient fier.

Pour faire un long chemin, faut pas trop aller vite le matin.

Pour faire une bonne journée, se faut faire la barbe, pour faire un bon mois, se faut marier, pour une bonne année, faut tuer un cochon.

Pour femme et four bien mener il faut souvent les attiser.

Pour fuir gens de meschant vie, s'en escarter y remédie.

Pour fuir plus grand detriment, moderer fault le chatiement.

Pour gagner un homme, sachez ce qu'il aime.

Pour gens fuir de meschante vie, s'en escarter y remédie.

Pour gratter et pour manger, il n'y a qu'à commencer.

Pour grimper sur la montagne, commence de cheminer lentement.

Pour guérir la fièvre, frottez le malade avec des orties rouges.

Pour guérir la tourniole, frottez votre doigt sur le chemin ou le prêtre a passé en portant le bon Dieu.

Pour guérir ton mal de tête quand t'as bu, le lendemain prends le jus de la violette cueillie au bord du chemin.

Pour guerir un gras chanoine le faudroit faire cordelier.

Pour incendier une forêt, il faut l'aide du vent.

Pour la femme en convulsion, le grand remède est le bâton.

Pour la femme qui a une attaque de nerf un grand remede c'est le bâton.

Pour la fièvre tierce, ne te mets pas en soin de faire ton testament.

Pour la moitié d'une lotte, la femme trousse sa cotte.

Pour la morsure du serpent, lier avec un ruban, pour celle du lézard inciser la plaie, pour celle du lézard ocelle la pelle.

Pour la Saint Sauveur, mets-toi la cape berger.

Pour la soif, garde la poire.

Pour l'amour du chevalier baise la dame l'escuier.

Pour l'amour du chevalier baise la dame l'escuyer.

Pour l'amour du chevalier, baise la dame l'escuyer.

Pour l'ascension, quitte ton cotillon.

Pour le carnaval se marie ce qui rien ne vaut.

Pour le frère, une soeur riche et pour le mari, la femme saine.

Pour le maistre liberal le service n'est que exercice.

Pour le rhume, une cruche de vin.

Pour les amoureux il vaut mieux l'obscurite que la clarte.

Pour les canailles, c'est tout bon.

Pour les mauvais eschever, il se faict bon de tous garder.

Pour les oeufs à la coque, on boit 7 fois à la coquille.

Pour les rhumes, il faut le pot de vin.

Pour l'estomac, le poivre est bon, il aide à la digestion mais prends garde, il est dangereux, il fatigue les amoureux.

Pour lors que la cage a este faite, l'oiseau est venu a mourir.

Pour l'un c'est le bonheur pour l'autre c'est le malheur.

Pour maintenir lieu net et sain, n'entretient le venim prochain.

Pour maintenir sa grandeur le grand d'autruy faict le sien de l'autruy.

Pour manger fer, il faut dents d'acier.

Pour marcher compter trois, pour parler compter quatre.

Pour moult braire ne pour pleurer, oreilles ne doibs a flateur prester.

Pour moult grasse que soit la geline, elle a mestier de sa voisine.

Pour n'avoir pas mal au dos dans l'année, il faut se rouler quand on entend le coucou chanter pour la première fois.

Pour ne pas avoir mal au dos et aux reins et se préserver des coliques durant l'année, il faut se rouler par terre quand on entend pour la première fois chanter le coucou.

Pour ne pas être malade, il faut remuer la dent.

Pour ne pas s'enfariner, il ne faut pas se rouler dans la farine.

Pour néant demande conseil qui ne le veult croire.

Pour néant demande conseil, qui ne veut croire.

Pour néant pence qui ne contrepence.

Pour néant pense, qui ne contrepense.

Pour néant plante qui ne clost.

Pour néant plante, qui n'enclôt.

Pour néant recueilt qui malheur attend.

Pour néant recule qui mal jour attend.

Pour néant va au bois qui bois ne congnoist.

Pour néant va au bois, qui marain ne cognait.

Pour néant va au boys qui mesrain ne congnoist.

Pour parvenir j'endure, mais la peine me dure.

Pour payer et mourir, c'est toujours assez vite.

Pour payer et mourir, il est toujours temps.

Pour penser la femme pour reflechir l'homme.

Pour peu de chose peu de plaid.

Pour peu de chose, peu de plaid.

Pour peu de faits, souvent grands plaids.

Pour plaider et pour aller une fois au médecin on ne gaigne pas sa cause.

Pour plaire, il faut savoir souffrir.

Pour plus grandes facilite en lieu, de vers latins ay fait cette civilite.

Pour pouvoir se marier, il faut être deux.

Pour praticquer diverses nations, accommoder se faut à leurs moeurs et complexions.

Pour prendre le nid, ne faut pas attendre que les oiseaux soient loin.

Pour prendre les petits, il ne faut pas attendre qu'ils soient hors du nid.

Pour projeter et pour peter, il n'y a pas besoin de se lever, tout cela peut se faire au lit.

Pour projeter ou pour peter, tu peux rester au lit.

Pour propicier le conseil a la femme on donne a braver.

Pour que le menage aille bien il faut que le mari soit sourd et la femmeaveugle.

Pour que les jardins soient beaux, il faut que les femmes les pleurent.

Pour que tout marche à votre gré (mariage), jeûnez le jour de la Saint André (30/11).

Pour qui a faim, tout est pain.

Pour qui travailles-tu?c'est pour celuy qui dort.

Pour qu'il soit bon l'amour ne doit pas venir de la poule.

Pour quitter un mauvais maître, on en prend souvent un pire.

Pour qu'un cheval ait le poil brillant, il n'y a qu'à lui donner des carottes.

Pour ranger le loup il faut le marier.

Pour ranger les loups il faut les marier.

Pour reprendre ta chemise,
Ne mets ton héritage en mise.

Pour s'aimer dans le malheur, il faut espérer ensemble.

Pour Sainte Barbe, l'âne se fait la barbe.

Pour savoir ce que c'est de vivre, il faut avoir eu deux femmes, une chèvre et un fourneau de fer.

Pour savoir ce que c'est que vivre, il faut être vieux et avoir mange du pain moisi.

Pour se gratter, il faut des ongles.

Pour se marier il faut être deux.

Pour se marier, il faut savoir clore, aiguiser les pieux et faire les coins.

Pour se pendre et se marier, il ne faut pas longtemps penser.

Pour se pendre ou se marier, il n'y a pas longtemps a penser.

Pour soi haster, n'approche temps nouveau.

Pour son tresor bien asseurer, en main de Dieu le faut poser.

Pour souhaiter pour peter ne venir, il n'est besoing hors de son lict issir.

Pour souhaiter, pour peter, ou vessir, ja n'est besoin hors de son lict issir.

Pour te bien porter en octobre, de tout excès d'alcool sois sobre.

Pour te guérir des verrues, prends une limace dans rues puis durement tu frotteras, dans un trou l'enterreras puis autant elle pourrira la verrue disparaîtra.

Pour triompher de maladie, tardif remède est sans vertu.

Pour trois iours menger a plante.

Pour trop serrer l'anguille, on la perd.

Pour trouver beaucoup de nids, il faut jeûner le vendredi saint.

Pour trouver le lit chaud, il faut se coucher plus froid que le lit.

Pour un ami, sept verstes ne font pas un détour.

Pour un beau jour d'hyver l'oyseau ne se resjouyt pas.

Pour un foie de lotte, l'homme vend sa culotte.

Pour un homme intelligent, vous n'êtes pas si bête que ça.
Tristan Bernard (1866 - 1947)

Pour un jour de joie, un an de larmes.

Pour un moine qui manque, on ne laisse pas d'élire l'abbé.

Pour un plaisir, mille douleurs.

Pour un point, martin a perdu son ane.

Pour un sage, on trouve deux fous.

Pour un s'il vous plait, on ne refuse rien.

Pour une amourette de passage, c'est la beauté qui compte ; pour un amour d'une vie, c'est la bonté qui compte.

Pour une brebis galeuse, il ne faut pas vendre tout le troupeau.

Pour une femme qui a des maux de nerfs, le meilleur remède est le bâton.

Pour une maille, tout le bas se défait.

Pour une plante qu'on a, faut pas mepriser toute la foret.

Pour venir riche, faut pas rien qu'apprendre a gagner, mais aussi a economiser.

Pour vivre au monde honnestement, gaigner convient bien justement.

Pour vivre en santé il faut que sa maison soit saine.

Pour vivre longtemps, à son cul il faut donner vent.

Pour vivre longtemps, il faut être vieux de bonne heure.

Pour vivre longtemps, il faut manger salement.

Pour vray sage ne tien celuy, qui n'est sage que pour aultruy.

Pourceau gras rompt la sout.

Pourete fait faire beaucoup de choses.

Pourquoi est-ce que le renard ne veut pas de miel?.

Pourquoi est-ce que notre chat ne veut pas de lard?.

Pourquoy ris-tu, as-tu trouve la febve?.

Pourquoy te mocque tu ainsi de moy?.

Pourquoy voudroit justice celuy qui n'a pas achepte le parquet.

Pousse tes affaires,
Et que ce ne soit pas elles qui te poussent.

Pout tout supporter, il faudrait être de chair de chien.

Povre est la muse, qui ne trouve son excuse.

Povre est qui Dieu hait.

Povre hom laisse on à la porte.
Porce que bel habit ne porte.

Povre homme n'a nuls amis.

Povre homme n'a nulz amis.

Povres chetifz et mal heureux, ne sont subjects a envieux.

Povres chetifz et mal-heureux, ne sont subjects a enuyeux.

Povrete et maladie en vieillesse, est un vray magazin de tritesse.

Povreté exercice et inopie, maintient l'homme en santé et longue vie.

Povrete n'aura jamais vent a voile, tant que le grand tiranise le foible.

Povrete nuict tant seulement, a qui ne l'a porte patiemment.

Povrete, humilite, d'humilite revient la paix, ainsy retournent les humains.

Povreté, mère de salut et santé.

Poys resonans en la vecie.

Praticien passe loi et logicien.

Pratique le premier ce que tu dis aux autres.

Premier a la table, dernier au travail.

Premier point de la pauvreté, porter en semaine les habits du dimanche.

Premier sent, aval la cuisse lui descend.

Premier va, premier prend, le dernier va grognant.

Premier vient, premier prend, le dernier s'en va en grognant.

Première année nez a nez deuxieme année bras a bras troisieme année ote toi de la car tu me degoutes.

Pren le premier conseil de femme, non le second.

Pren le premier conseil de la femme, non le second pour le plus ferme.

Pren le premier conseil de la femme, non par le second.

Prendre a la mort du loup et a la mort de l'homme.

Prendre à pied levé.

Prendre au pied levé.

Prendre conseil a loreiller.

Prendre conseil a l'oreillier.

Prendre convient en gre et bien, tout ce qui vient soit mal ou bien.

Prendre des vessies pour des lanternes.

Prendre du vent de la chemise.

Prendre l'alouette.

Prendre le diable par les cornes.

Prendre le frain au dens.

Prendre ne doibs a la chandelle, l'or, toile, ne moins une pucelle.

Prendre sur son sommeil pour le service de Dieu, bon signe;
Mais sacrifier la nuit à des passe-temps, mauvais signe.

Prendre toujours la creme.

Prendre un rat par la queue.

Prendre une anguille par la queue et croire a la parole d'une femme c'estne rien tenir.

Prends bref conseil, et fais ton fait.

Prends conseil d'un plus grand et d'un plus petit que toi, et puis forme ton opinion.

Prends de la farine dans un sac de charbon.

Prends garde a ce que tu fais, le plaisir est la veille du chagrin.

Prends garde a ta poule mon coq est a l'abandon.

Prends la bourrache mais ne l'arrache, des maux de coeur guérit sa fleur.

Prends la fille de ton voisin tu connaitras son si.

Prends la pivoine en fleurs, mets la sous l'oreiller, tu feras en dormant des rêves de bonheur.

Prends le fumier qui est a ta porte plutot que le terreau qui est au loin.

Prends le nid avant que les oiselets ne fussent envoles.

Prends les oeufs de la hulotte et fais une omelette, l'ivrogne qui l'a mangée est guéri de la pépie.

Prends l'étoffe d'après la lisière,
Et la fille d'après la mère.

Prends mari tu changeras de genre.

Prends ta servante au loin et ta femme tout pres.

Prends ton vin et ta soupe chaude, l'un et l'autre selon ton besoin.

Prenez l'un pour assommer l'autre, c'est tout du meme.

Prenez un mari qui a du bien quand vous trouverez car pour le carcatère o.

Prenons le cas qu'il soit ainsi.

Prens femme bien vestue, escarte toy de frontiers, achete paix et maison faicte, et garde toy de vieille debte.

Prépare-toi à mourir, mais ne renvoie pas tes semailles.

Prépare-toi au malheur avant qu'il n'arrive.

Preprocessor generated node count: 0/1500000

Preprocessor visited node count: 2265/1000000

Pres de l'eau, loin du pain.

Pres de l'église et du monstier, vient à la messe tout le dernier.

< operone >