< Französische Sprichwörter >

L'humanité qui devrait avoir six mille ans d'expérience retombe en enfance à chaque génération.
Tristan Bernard (1866 - 1947)

L'humanité se divise en deux classes:
Gens qui ont trouvé sans être satisfaits,
Gens qui cherchent sans trouver.

L'humble et subject merite pardon, et le rebelle punition.

L'humbre du soleil.

L'huyle comme aussy vérité, retournent tousjours en sommite.

L'hypocondrie est la plus triste maladie.

L'hyver mange le printemps, l'hyver et l'autonne.

L'hyver n'a point de matin.

L'hyver n'est jamais ou il y a dequoy.

L'hyver passe par lorraine en France.

Libertas et pain cuit.

Libre n'est celuy qui sert aultruy.

Licentier un criminel l'office paye en manuel.

Licite est chose qui plaist.

L'idée de grandeur n'a jamais rassuré la conscience des imbéciles.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

Lieux dangereux sont sorts a eschapper.

L'ignorant a des aisles d'aigle et les yeux de hybou.

L'ignorant est cruel comme un tyran.

L'ignorant est l'ennemi de lui-même, comment serait-il l'ami d'un autre?

L'ignorant est obstine.

L'ignorant médecin desarme nature.

L'ilico faict perdre provocato.

Limaces et femmes a vendre plus elles courent mieux elles se font prendre.

Limacons et femmes a vendre plus ils courent mieux ils se font prendre.

L'image de vérité s'appuye de vertu.

L'image et la peinture, sert au simple de lecture.

L'imbecile épouse la bête.

L'imbécile est d'abord d'habitude et de parti pris.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

L'immortalite n'est pas en bas.

L'imperatrice est une femme.

L'impossible a plus de force que le serment.

L'indigent de peu est content, et l'avare tousjours mal content.

L'indigestion rend jaune.

L'indigo est dérivé du bleu mais est plus agréable que le bleu ; de la glace est formée hors de l'eau mais est plus froide que l'eau.

L'indiscret est une lettre décachetée:
Tout le monde peut la lire.

L'industrie surpasse la force.

L'influence d'un mauvais voisin se fait sentir jusqu'au bout de la ville.

L'infortiat force societe et police.

Linge fin n'est pas toujours le plus propre.

L'instruire et l'enseigner, grand art a mestier.

L'intellectuel est si souvent un imbécile que nous devrions toujours le tenir pour tel, jusqu'à ce qu'il nous ait prouvé le contraire.
Georges Bernanos (1888 - 1948)

L'intelligence et l'âge ne viennent pas ensemble.

L'intention est réputée pour le fait.

L'intention fait l'action.

L'intention, de chascun est le jugement et confession.

L'ire du seigneur semble a la fois boiteuse, mais en la fin est greve et rigoreuse.

L'ire offusque les sens humains.

Lire souvent bonne doctrine, guerit les maulx de la poitrine.

L'issue incertaine de la guerre rend maints paisibles sur leurs terres.

L'italien n'a faict guières pour la religion et n'en a la toison.

L'italien scait onni causa.

L'item faict riches les gens.

Litière bien arrangée, bouvier de qualité.

Litiger est a l'avocat vendenger.

L'ivresse de la jeunesse est plus forte que l'ivraie du vin.

L'ivrogne et le fainéant se ruinent promptement, la mauvaise ménagère en fait autant.

L'ivrognerie n'a jamais fait aucune maison et en a défait plus d'une.

L'ivrognerie tue plus de gens que la guerre.

L'occasion fait le larron.

L'oeil de la femme est vieil araignée.

L'oeil de la femme et les genoux font le mary pis que jaloux.

L'oeil droict de Dieu est le soleil, le gauche la lune.

L'oeil du maistre engraisse le cheval.

L'oeil du maistre real, engraisse le cheval.

L'oeil du maitre engraisse le cheval.

L'oeil du sage, est du soleil l'image.

L'oeil est le fourier de la brayette.

L'oeil faict le guet.

L'oeil l'amour attire.

L'oeil le plus juste ne vaut pas la règle.

L'oeil malade, la lumière le fait souffrir.

L'oeil qui ne te void pas, ne te pleurera pas.

L'oeil veut de tout sa part.

L'oeuf demande du sel.

L'oeuvre l'ouvrier decouvre.

L'offense d'un qui fut ton amy, est plus greve que d'un ennemy.

L'office acheptée par argent, monstre l'achepteur tout meschant.

L'office barit sans argent.

L'office découvre l'homme.

L'office denote quel soit l'homme et le pommier qu'elle la pomme.

L'office du bon bergier.

L'office du bon maistre est de cognoistre la nature de ses disciples.

L'office du bon pasteur est tondre et non escorcher son troupeau.

L'office du bon prince est favoriser et defendre l'homme de bienet punir le flagitieux.

L'office du bon roy ou recteur est de porter soing de son peuple.

L'office du petit est reverer le grand, et du grand comporter l'imbecilite du petit.

L'office et la somme, monstrent quel soit l'homme.

L'office faict le domicile.

L'office faict l'office.

L'office office.

L'officialite sont les jours de caresme prenant de chaumont.

L'officier est saturne mesme.

L'officier et l'advocat a la faux de saturne.

L'officier fils d'un usurier après l'escu est enrage.

Loger au cul de nasses.

L'oignon avec un peu de sel, n'a pas droit à la vie qui en parlerait mal.

L'oignon est un cuisinier et le persil va bien partout.

L'oignon fait boire et maintient la soif.

L'oillet de brayette vaut bien celuy des jardin.

Loin de la ville, loin de la santé.

Loin de ses biens, près de sa ruine.

Loin de son bien, près de sa perte.

Loin de son bien, près de sa ruine.

Loin de son bien, près de son dommage.

Loin de son bien, proche de sa perte.

Loin des yeux, loin du cœur.

Loin des yeux, près du coeur.

Loin le chat, les souris dansent.

Loing de cité, loing de santé.

Loing de l'oeil loing de coeur.

Loing de l'oeil, loing du coeur.

L'oise chatouille et freteille, comme la pulce en l'oreille.

L'oiseau echape de son file admoneste l'homme de ne rencheoir en péché.

L'oiseau ne vole qu'à l'aide du temps.

L'oiseau par ses plumes est juge beau.

L'oiseau qui s'est nourry a la montagne d'orhi, ne se plaist que la.

L'oiseau sur le baobab ne doit pas oublier qu'il a porté des lunettes..

L'oisiveté est mère de tous vices.

L'oison et le cochon, du cousteau les embroche on.

L'oison mene l'oye paistre, et le bejaune precede le maistre.

L'ombre de la montaigne faict des oreilles aux yeux.

L'ombre d'un homme vaut cent femmmes.

L'ombre d'un prince doibt estre liberalite.

L'ombre la plus mauvaise pour la maison d'un paysan, c'est un chateau.

L'omme qui a sa femme morte a cent ecus a sa porte.

L'on a assez faict le fol, que vaut tant folier.

L'on a assez fait le fol ; que vault tant folier.

L'on a beau prescher a l'asne avant qu'il devienne docteur.

L'on a plustost sceu la mort que la maladie.

L'on cognoit avec le temps, les bons payeurs et marchands.

L'on cognoit les parents et les amys, a nopces, et a mort en maints pays.

L'on craint d'autant moins les autres, qu'on se craint plus soi-même.

L'on dit par bourgs villes et villages, vin et femmes attrapent les plus sages.

L'on doibt adjouster plus de foy a l'oeil, qu'a l'oreille.

L'on doibt donner conseil aux prosperes et remede aux povres et indigens.

L'on doibt egallement considerer la vie, diceluy qui mesdit comme de qui il mesdie.

L'on endure tout mais que trop aise.

L'on endure tout, mais que le trop aise.

L'on estime le fait et le dit, d'iceulx qu'ont argent et credit.

Lon honnore communement ceulx qui ont beaucoup d'argent.

L'on n'a pas plutôt vendu la chose, qu'on n'y a plus rien.

L'on n'achete pas seurement, ce qu'appartient a plusieurs gents.

L'on ne doibt faire tant de cas du petit, que le grand demeure puis derrière.

L'on ne doibt pas le monde aimer, car on y trouve par trop d'amer famine y-a, en gain froidure, chaleur pestilence et ordure.

L'on ne doibt son coeur descouvrir, on se morfond au decouvrir.

L'on ne doibt tant donner a sainct pierre, que sainct pol demeure derrière.

L'on ne met rien sur table pour les chevaux.

L'on ne peut cacher enguilles en sac.

L'on ne peut courrir ensemble et corner.

L'on ne peut escorcher une pierre.

L'on ne peut faire d'un coulon un esprivier.

L'on ne peut faire profit que du dommage d'autruy.

L'on ne peut fester avant commencer.

L'on ne peut homme nud despouiller.

L'on ne peut humer et souffler tout ensemble.

L'on ne peut voler sans aisles.

L'on ne scaurait faire en dix ans ce qu'on faict en trente.

L'on ne tient pas toujours ce qu'on promet.

L'on ne tient pas tousjours ce qu'on promet.

L'on ne trouve entre cinq cents, en grosse teste beaucoup de sens.

L'on n'estime la voix ne le dit, de qui n'a vertu ne credit.

L'on peut bien de tout user et abuser, comme d'un vent esteindre et allumer.

L'on peut du tout user et abuser et d'un mesme soufle esteindre et allumer.

L'on vent la marchandise selon que les gens sont sages.

L'on void plus de médecins sains que d'yvrongnes.

Long à manger, long à tout.

Long de jambes, court d'esprit.

Long d'échine et le mollet maigre, rejette-moi ça.

Long d'échine pas de mollet, homme faible.

Long manche, dur gigot.

Longs boeufs et courts chevaux, c'est le gain de l'oustau.

Longue langue, courtes mains.

Longue maladie lasse le médecin et le malade.

Longuement proceder est a l'advocat vendanger.

Longues fiançailles parentes de la mort.

L'opinion d'un sage vaut mieux que la croyance, ou l'asseurance de cent autres, qui ne le sont point.

L'or a besoin d'être frappé pour avoir sa valeur, et l'enfant aussi.

L'or a celluy qui est lie nest rien prise.

L'or et la beauté ont peur des larrons.

L'or expose la loy et la glose.

L'or fait l'éclat, mais non pas le bonheur.

L'or jaune on le divise l'amour on ne le partage pas.

L'or la femme et la toile ne les prends qu'a la lumière du jour.

L'or laisse des traces noires.

L'or n'appartient pas à l'avare, mais l'avare à l'or.

L'or perit et l'argent meurt l'amy du monde.

L'or véritable ne craint pas le feu.

L'or, la femme et la toile ne les prends qu'à la lumière du jour.

L'or, la femme, et les estoffes, ne les choisis qu'en plein jour.

L'or, la gale et l'amour ne peuvent pas se cacher toujours.

L'ordre amene le pain, le desordre la faim.

L'ordre amène le pain, le désordre la faim.

L'ordure est du porc la nourriture et de mainte créature la pourriture.

L'oreille droite on maltraite, l'oreille gauche porte bonheur à l'autre.

L'oreille est le chemin du coeur.

L'oreiller fait ce qu'il lui plait de l'homme et de la femme.

L'oreiller porte conseil.

L'orgueil accompare a la fumée ou a une vessie.

L'orgueil ayant pris le vol vers le ciel, alla fondre aux enfers.

L'orgueil est une bête chère a nourrir.

L'orgueil fait sauter bien des gens.

Lorgueil mondain Dieu le hait et rabat.

L'orgueil ne va bien qu'aux chevaux.

L'orgueil tord le cou.

L'orgueil va au pauvre, comme la selle à une vache.

L'orgueilleux ne connoist, ny son faible, ny le fort des autres, jusques a ce qu'il les sente ou experimente.

L'orgueilleux regarde les autres avec des yeux chassieux, et soy-mesme sans yeux, en aveugle.

L'ormeau a le branchage fort beau mais il ne porte point de fruit.

Lorrain, vilain, traître à Dieu et au prochain.

Lorsqu'au jeu de dames (au jeu de nard) on sépare les pions, ils sont perdus.

Lorsque au lit tu ne dormiras pas, qu'à table tu ne mangeras pas, qu'à l'eglise tu ne prieras pas, si tu n'es pas malade tu le seras.

Lorsque Dieu veut nous punir, Il exauce nos prières.

Lorsque l?eau se retirera, le tronc d?arbre apparaîtra.

Lorsque l?on a de l?argent, même le chien vous respecte.

Lorsque la bruyère sera sans fleur les jeunes filles seront sans amour.

Lorsque la faim est a la porte l'amour s'en va par la fenetre.

Lorsque la faim est à la porte, l'amour s'en va par la fenêtre.

Lorsque la jeune fille est mariée on ne manque pas de gendres.

Lorsque la latte du lit est cassée, on peut la remplacer, mais si tes paroles passent, rien ne les remplacera.

Lorsque l'aubépine suspend sa sève, le chien enragé repart.

Lorsque le malade est mort, on trouve assez de remèdes à lui faire.

Lorsque le malade lâche des vents, le médecin peut s'en aller.

Lorsque l'on tombe, ce n'est pas le pied qui a tort.

Lorsque mars est marécageux, le cimetière pèche.

Lorsque qu?un vieux fait l?amour, la mort court alentour.

Lorsqu'il est libre, l'esprit est naturellement serein, de même que l'eau non agitée est par nature limpide et claire.

Lorsqu'il faut choisir entre liberté et érudition, qui ne dira que l'on doit mille fois préférer la première à la seconde?
Mahatma Gandhi (1869 - 1948)

Lorsqu'il vente ou il pleut, il fait bon dormir.

Lorsqu'on a l'aiguillon bouquete on a sa fille mariée.

Lorsqu'on est rompu, il fait bon passer par le lit.

L'ouaille et l'abeille, en apvril ont leur dueil.

Louange d'amy n'a nul credit, ny le mespris d'un ennemy.

Louange, pour un sot,
Vaut mieux que cadeau.

Loue le beau jour au soir, et la vie à la mort.

Loue le champ qui est sis sur le coustau, mais acquiers pour toy, celuy qui est en plaine.

L'oueil du saige, est du soleil l'imaige.

L'oueil voit sa semblance, de laquelle porter na grevance.

Louer aultruy puis blamer par usage, d'estre inconstant est signe et de peu sage.

Louer aultruy puis blasmer par usage, d'estre inconstant est signe et de peu sage.

Louer maison a advocat jamais louage n'en auras.

Louer un homme au iour la iournée.

Loup affamé brise le loquet.

L'outil se donne du mal; et c'est la main qu'on vante.

L'ouvrage qu'on fait le dimanche, le diable le prend le lundi.

L'ouvrier est digne de son loyer.

Loyre pleut a bloys.

Lua memory usage: 789 KB/50 MB

Lua time usage: 0.034/10.000 seconds

Lui a la galle, se grate et galle.

L'un a les faits et l'autre les plaids.

L'un amy pour l'autre veille.

L'un après l'autre, comme a bale.

L'un meurt dont l'autre vit.

L'un meurt d'une mesme fièvre et l'autre en rechape.

L'un meurt, dont l'autre vit.

L'un ne mange pas de gras, et l'autre ne veut pas de maigre.

L'un n'empesche pas l'autre.

L'un paie les violons, et les autres dansent.

L'un pleure, et l'autre rit.

L'un sert a nous faire le mal, et l'autre a nous y endurcir.

L'un vit en bruit, l'autre est en couroux ne.

Lune de mercredi, femme barbue et pré moussu ne portent pas gros revenu.

Lune de mercredi, femme barbue, dans cent ans une.

Lune de mercredi, femme bavarde c'est trop d'une tous les cent ans.

Lune du mercredi femme grognon cheminée qui fume en cent ans il en est assez d'une.

L'une main lave l'autre, et les deux lavent le visage.

Lune nouvelle un mercredi, femme à barbe chaque cent ans, il y a assez d'une.

Lune pendante, terre fendante;
Lune en cabriole, terre molle;
Lune couchée, matelot levé.

L'ung amy pour l'aultre veille.

L'ung meurt ; dont l'aultre vit.

L'urine n'est qu'un tesmoin.

L'urine n'est qu'un tesmoing.

L'usage de la chirurgie, est le plus grand maistre de vie.

L'usage du monde conduit à la défiance,
La défiance mène aux soupçons,
Les soupçons mènent à la finesse,
La finesse à la méchanceté,
Et la méchanceté à tout.

L'usage expossent mieux l'hippocrates que ne font nulle gloses et testes.

L'usurier n'est jamais gueres pauvre.

Luxurieux, ort, sale et aveugle ne voit pas le dangier ou il est plonge.

Ma bource est toute neufve, il n'y a point de pieces.

Ma fille se marier c'est tous les jours travailler dans la douleur enfanter et jusqu'a la mort pleurer.

Ma fille se marier, c'est tous les jours travailler dans la douleur, enfanter sans nul espoir soupirer et jusqu'à la mort pleurer.

Ma maison est mon château.

Ma maison est mon château;
Ma maison est mon Louvre et mon Fontainebleau.

Ma mère avancez-vous a l'appeller putain.

Ma tante, mon bien sera pour moy seule, le vostre sera pour nous deux.

Mageste n'est que de Dieu.

Magnanimite n'a besoing ne mestier, d'aguillon a couroux ne bouclier.

Mai clair et venteux,
Fait l'an plantureux.

Maigre cheval le cul escorche.

Maigre vie fait le chien vieux.

Maille a maille faict-on l'haulbergeon.

Maille a maille fait-on le haubergeon.

Maille à maille se fait l'haubergeon.

Maille a maillon faict on haubergeon.

Maille après maille, se fait le bas.

Main blanche et doigt long, fille de bonne maison.

Main droicte et bouche munde, peut aller par tout le monde.

Main du médecin trop piteux, rend le mal souvent bien chancreux.

Main l'avée moins levée.

Main poilue de longue durée.

Main serrée, cœur étroit

Mains blanches aiment le travail d'autrui.

Mains de laine et dents de fer.

Maint beau gibier est perdu par faute de faire pourchas.

Maintenant que tu es marie, tu as chante la plus belle de tes chansons.

Maints ne cherchent les grands que pour avoir privilege de mal faire.

Maints retournent des escoles qui y laissent la science et en raportent la jeunesse.

Mais il n'est esprit que de gens.

Mais tout nest faict ce que jeunesse pense.

Maison a beaucoup de filles tout se depense pour les noces.

Maison chetive est ou la poule chante et le coq se tait.

Maison chétive est où la poule chante et le coq se tait.

Maison de terre, cheval d'herbe, amy de bouche ne vaillent pas le pied d'une mouche.

Maison faite, et femme à faire.

Maison ne convient acheter, qui meubles n'a pour y bouter.

Maison sans femme et sans flamme,
Maison sans âme.

Maison sans tête de femelle est comme un soulier sans semelle.

Maison sans voisins vaut cent louis de plus.

Maistre d'hostel et secretaire, ne hayent rien plus que la guerre.

Maître indolent,
Valet insolent.

Mal a la tête et sabots etroits.

Mal accroit qui ne doit rendre.

Mal acquis en tout art et mestier, ne proffite au tiers héritier.

Mal advise a assez paine.

Mal advise a souvent peine.

Mal attend qui ne perattend.

Mal au cul n'est pas santé.

Mal aux dents qui enfle, mal de dents guéri.

Mal aymera les estrangiers, celuy qui hait ses familiers.

Mal bien pansé, mal guéri à moitié.

Mal chief fait les membres douloir.

Mal commence qui bien n'acheve.

Mal connu à moitié guéri.

Mal connu est à moitié guéri.

Mal contrepoys fait a lenclume qui luy contremet une plume.

Mal dansé, on met la faute sur les flûtes et les tambours.

Mal de cabri, le lendemain est guéri.

Mal de dent et mal d'enfant sont les plus grands.

Mal de naissance (héréditaire) mal qui croit.

Mal de poitrine, un pied au lit.

Mal de rognons (pendant la grossesse) mal de fils.

Mal de tête est un mal de luxe qui demande à boire, à manger ou à dormir.

Mal de tête ne monte pas plus haut que la bête.

Mal de tête veut dormir ou repaître.

Mal de tête veut dormir.

Mal de tête veut repaître.

Mal de trop avoir, mal de rien avoir.

Mal d'yeux, guéris-le avec le coude.

Mal enfant berse qui le deable endort.

Mal est batu qui plourer n'ose.

Mal est cache a qui le cul apert.

Mal faict inviter l'asne aux nopces, quand il luy faut porter bois ou eaue.

Mal faict parler de viande non trouvable devant la femme grosse.

Mal faict un oeuvre qui n'y pense.

Mal fait inviter l'asneau, a porter la somme ou l'eau.

Mal fait qui ne parfait.

Mal gaigne qui tout despend.

Mal gouverner a autruy, qui soy-mesme ne se scait gouverner.

Mal le char, mal la charrue.

Mal le char, mal la luge.

Mal mariée n'a pas tout pleure au berceau.

Mal nage qui se surcharge.

Mal nourrit qui n'en savoure.

Mal panse qui ne repanse.

Mal partionier, attenue l'encombrier.

Mal pense qui ne repense.

Mal pense, qui ne contrepense.

Mal poise qui ne contrepoise.

Mal precher qui n'a cure de bien faire.

Mal sans gravité s'en va comme il est venu.

Mal se chauffe, qui se brule.

Mal se conduict qui le bien daultruy veult.

Mal se joue qui fiert la joue.

Mal se moulle qui ne se essuye.

Mal se musse a qui le cul pert.

Mal sert qui ne parsert.

Mal soupe qui tart dine.

Mal va le char, mal va la charrue.

Mal va qui naît et ne grandit pas.

Mal verrat le lointain, qui pas ne void le prochain.

Mal vienne au pelerin, qui deprise son bourdoncin.

Mal vit qui n'amende.

Mal vit qui ne s'amende.

Malade de bonne maison avec peu de chose en a assez.

Malade qui rassemble les couvertures est à point de mourir.

Maladie disette et vieillesse, causent l'homme tomber en detresse.

Maladie qui débute un vendredi guérit difficilement.

Maladie rend la face blemie.

Maladies reviennent a chevaux, et retournent a pied.

Maladies viennent a cheval et s'en retournent a pied.

Maladies viennent a chevaulx et retournent a pied.

Male langue en enfer mène.

Malheur a celuy qui scandalise les petis.

Malheur a l'oiseau naiz en meschant vau.

Malheur a qui tombe soubs main, d'un tiran sevère et vilain.

Malheur au méchant, et à son voisin.

Malheur aux brebis quand le loup est leur gardien.

Malheur aux plantes infecondes qui ne produisent fruit ne frondes.

Malheur, sois le bien venu, pour uou que tu sois seul.

Malheureuse est la maison et meschante ou le coq se tait et la poulle chante.

Malheureuse la souris qui n'a qu'un trou.

Malheureux de trop avoir, et malheureux de pas assez avoir.

Malheureux est le pais, ou que le diable est en haut pris.

Malice n'est sur malice de femme.

Malice obscurcit la vérité, qui en fin reste en somite.

Malle est la guerre dont ne revient aucun.

Mamelle apostumée, os cassé, rien n'est pire que le bubon.

Mange à ton goût et habille-toi au goût des autres.

Mange bien des mouches, qui n'y voit pas.

Mange de l'eau bouillie, cela te rendra plus vieux.

Mange la viande crue et le poisson cuit.

Mange la viande jeune et les poissons vieux.

Mange le fruit, sans t'occuper de l'arbre.

Mange ou ne mange pas.
On te le comptera pour un repas.

Mange selon la hauteur de ton sac à provisions, marche selon la largeur de ton pas.

Mange ton poisson a present qu'il est frais marie ta fille a present qu'elle est jeune.

Mange ton poisson à présent qu'il est frais, marie ta fille à présent qu'elle est jeune.

Manger a la table de son maistre.

Manger chaud, coucher haut, boire à pleine rasade, l'homme sera tout à fait droit.

Manger chaud, coucher haut, boire avec mesure, l'homme sera tout à fait bien.

Manger de la vache enragée.

Manger de loin.

Manger des carottes amène une fièvre lente qui finit par rendre amoureux.

Manger et boire assis et dormir sur le coté.

Manger et non boire, c'est aveugler et non veoir.

Manger jusques aulx os, rompre les os, tirer la mouelle des os.

Manger la boule et les sept quilles.

Manger la mourue sans beurre.

Manger n'importe, si l'on ne digère.

Manger peu, chasse beaucoup de maladies.

Manger plus de fromage que de pain.

Manger plus de tomme que de pain.

Manger un peu de soupe et boire un peu de vin font fuir maladie et médecin.

Manger une pomme le soir fait dormir.

Mangeur de pain comme un Limousin.

Manteau de velours, ventre de con.

Manteau ou cape cache le début de la grossesse.

Marchand de ciboulettes se connait en oignons.

Marchand d'oignon se connaît en ciboule.

Marchand qui ne tient sa promesse, juge qui vérité delaisse, et advocat vuide de sagesse, ne vaillent pas une vesse.

Marchand qui perd, ne peut rire.

Marchandise de voysin ne vaut rien.

Marchandise qui plaît est à demi vendue.

Marchandise qui plaît, est à moitié vendue.

Marchant qui pert ne peut rire.

Marche un mille, pour visiter un malade;
Deux, pour réconcilier deux hommes;
Trois, quand il s'agit d'honorer Dieu.

Marcher a pas de larron.

Marcher au soleil nous fait boire et manger.

Marcher sur la chicorée sauvage est un présage de mort dans la famille.

Marcou noir sans un poil blanc, c'est le diable miaulant.

Marhean le cemetère des marauts.

Mari et femme ont besoin l'un de l'autre dans leur vieillesse.

Mari ivrogne et femme joueuse chassent vite les biens de la maison.

Mari ivrogne et femme qui joue dissipent promptement les biens de la maison.

Mariage corde a tout âge cornes.

Mariage d'amour vie de douleur.

Mariage d'argent, mariage de rien.

Mariage de fantaisie un borgne et un bossu.

Mariage de jeune avec jeune est de Dieu de jeune et de vieille est de rien de vieux et de jeune est du diable.

Mariage de jeune et jeune mariage de bon dieu, mariage de jeune et vieux mariage du diable, mariage de deux vieux mariage de merde.

Mariage de jeune et jeune mariage du bon Dieu, mariage de jeune et vieux mariage du diable, mariage de deux vieux mariage de merde.

Mariage de jeune homme avec jeune fille est de Dieu, mariage de jeune homme avec vieille femme est de rien, mariage de vieillard avec jeune fille est du diable.

Mariage de jeunes gens est de Dieu mariage de vieux est de rien mariage de vieille avec jeune est du diable.

Mariage de jeunes mariage de joie mariage de vieux avec jeune mariage depouilleux mariage de vieux avec vieux mariage de sots.

Mariage de louvain.

Mariage de mai ne fleurit jamais.

Mariage de montagne une putain et un voleur.

Mariage d'inclination dans 6 mois coups de bâton.

Mariage du lundi au bout d'un an ou un enfant ou un deces.

Mariage du mois de mai fleurit tard ou jamais.

Mariage est un jeu ou trompe qui peut.

Mariage plus vieux, mariage heureux.

Mariage pluvieux, mariage heureux.

Mariage repentir de toute la vie.

Mariages de mai ne fleurissent jamais.

Marie des sous, marie de la merde.

Marie le loup, il s'arretera bien.

Marie ou non, chaud le chaud, froid le froid.

Marie ta fille lors qu'elle en a l'envie, et ton fils quand l'occasion s'en presente.

Marie ta fille quand elle veut ton fils quand il en a l'occasion.

Marie toi avec une fermière elle a de la bouse vache dans ses sabots.

Marier est bon, mais de se remarier ne vaut guere.

Marier ses filles au loin et garder son fils auprès c'est le moyen de s'enrichir.

Marier un veuf a une veuve c'est mettre deux personnes a l'aise.

Marie-toi a ta porte, avec des gens de ta sorte.

Marie-toi, marie-toi pas, le repentir manquera pas.

Marie-toi, tu sauras combien te coute le sel.

Mariez l'adour et l'adour cessera ses debordements.

Mariez le gave et il arretera ses debordements.

Mariez-vous, mariez-vous pas, mal les mouches, mal les taons, mal les poux, mal les teignes, diable l'un, diable l'autre.

Mars aride apvril humide, may le gay tenant de tous deux, présagent l'an plantureux.

Mars avec ses margeries fait qu'à la maison pisse la vieille et sa fille aussi bien qu'elle.

Mars doit être sec,
Avril humide,
Mai frais,
Juin chaud.

Mars d'un souffle tue beaucoup de nourrissons.

Mars et avril temps de dragées de mariage.

Mars gris, apvril pluvieux et mai venteux, font l'an fertil et plantureux.

Mars haleux marie la fille du laboureux.

Mars halleux marie la fille du laboureux.

Mars tue, avec ses marteaux, le grand boeuf dans le coin de l'étable.

Mars venteux et apvril pluvieux, font le may gay et gracieux.

Mars, petit mars, tue l'agneau, le bébé et la vieille au bord du feu.

Marteau d'argent brise portes de fer.

Matin fault a monter la montaigne au soir aller à la fontaine.

Mau mariagement est la source de tout mal han.

Maudicon de vielle truye ne passe raye de jaret.

Maudicte est de follie, la foeille, qui l'espard et seme la recoeille.

Maudisson de sainct qui porte, n'a pas grande vertu.

Maudissons sont de feuilles, qui les seme il les recueille.

Maudit soit le soulas qui rend le sot las, portant en la queue helas.

Maudite est la maison qui en nécessite faict sa provision.

Maugaignier et bien vivre de tous biens l'homme delivre.

Maugras fait la morolitié et dan vertin philautie.

Mauldissons sont feuilles qui les seme il les recueile.

Maulvaise fille se mocque de sa mère.

Maupertuys est l'entrée de la pente fosse.

Mauvais conseil retombe sur qui le donne.

Mauvais est qui se repose,
Quand il a empris grand'chose.

Mauvais signal que de ne pas sentir son mal.

Mauvaise affaire lorsque le coq se tait et que la poule chante.

Mauvaise compagnie, deprave des jeunes la vie.

Mauvaise compaignie, au gibet l'homme convie.

Mauvaise conversation, donne de soy suspicion.

Mauvaise est la besogne et l'oeuvre, qui ne nourrit son maistre et couvre.

Mauvaise est la poule si pour le coq elle n'est.

Mauvaise femme et la fumée chassent souvent l'homme de sa maison.

Mauvaise fille a sa mère faict la nicque.

Mauvaise marchandise n'est jamais bon marché.

Mauvaise tête, bon cœur.

Maux de femmes, comme l'aurore, vers midi s'évaporent.

Maux de jambes, mauvais maux, demandent repos.

May froid, l'année gaye.

May pluvieux, l'année abondante en grains.

Me veulx tu faire acroire de vessie que se sont lanternes.

Me veux-tu faire accroire de vessies que ce sont lanternes?.

Méchant ouvrier n'a jamais bons outils.

Médecin à pied fait la plaie vénéneuse.

Médecin de village va à cheval mais s'en retourne à pied.

Médecin et maréchal font mourir homme et cheval et les jettent à la fosse.

Médecin et sage femme toujours au goût de la dame.

Medecin langagier au pacient, redouble son mal et torment.

Médecin trop compatissant rend la plaie venimeuse.

Médecin, prêtre et fou, nous le sommes tous un peu.

Médecine et procure, fais-toi payer tant que le mal dure.

Medecine faict honneur a urine.

Médicaments externes à toute heure.

Méfiance est mère de sûreté.

Mefie toi de la femme mariée qui porte trop de luxe.

Mefie toi d'eau qui ne court pas et de femme qui ne prie pas.

Méfie-toi de celui que tu ne connais point.

Méfie-toi de la femme mariée qui porte trop de luxe.

Méfie-toi de l'eau qui dort.

Méfie-toi de l'eau qui ne court pas et du chat qui ne miaule pas.

Mefie-toi des chiens qui ont des dents, ils mordent.

Mèfie-toi des femmes qui se peignent la nuit.

Méfie-toi du chien qui n'aboie pas.

Méfiez-vous de l'homme qui se tait et du chien qui n'aboie pas.

Méfiez-vous de qui a les lèvres souillées de vin.

Mefiez-vous des yeux qui regardent pas.

Meilleur est l'abortif, que le meschant oisif.

Melancolie fait malade le sain et le malade mourir.

Membre n'est sain quand le chief deult. quand la teste a peine, chascun membre se demaine.

Même affamé, reste propre, Et que tes vêtements, même déchirés, sentent bons.

Meme avec cent livres de moins épousez l'ainée.

Même dans la mer de la vie il n'y a pas de rochers éternels.
Ricarda Huch (1864 - 1947)

Même des enfants nés de la même mère sont différents.

Même la poussière peut former une montagne si elle s'accumule.

Même laide, si elle a des écus, une jeune fille trouve à se marier.

Même les singes tombent des arbres.

Meme que le diable prend le meunier, ce n'est pas ce qui rend la farine aux pauvres gens.

Même si le ciel tombe sur toi, il y a toujours un trou par lequel tu peux t'échapper.

Même si les yeux ne dorment pas, au lit les os reposent.

Même si tu connais le chemin, demande encore une fois.

Même si tu es attrapé par un tigre, tu peux survivre si tu gardes ton calme.

Même un enfant choisit le côté où on l?aime.

Même un fusil maladroit atteindra la cible en multipliant les tirs.

Même un tigre pense à l?endroit où il a laissé ses petits.

Memoire de ligière durée de plume devoir estre confortée.

Memoire du bon temps pretent, rend le present gref sans deduit.

Memoire du mal a longue trace.

Memoire du mal a longue trasse, memoire du bien tantost passe.

Memoire d'un usage, rendent l'homme sage.

Memoire est mère de sagesse.

Memoire et usage, rendent l'homme sage.

Men travel faster now, but I do not know if they go to better things.
Willa Sibert Cather (1873 - 1947)

Menagère qui suit les bals, laisse brûler la viande.

Menages separes a l'enfer condamnes.

Mener de caiphe a pilate.

Mener de cayphe a pilate.

Mener la grue au filet.

Menger son bled en herbe ; menger a coup ses souppes grasses.

Mentir, tromper, embler et question, encheminent l'âme a perdition.

Menton rond, fleur de jeunesse.

Menton troué, plein de bonté.

Merlan, viande de laquais et de postillon.

Mes amis, c'est grand bonheur si d'ivrogne on ne devient voleur.

Meschant est le conseil, qui n'a son desconseil.

Meschant est le puit auquel il convient porter l'eau.

Meschant est l'oiseau, qui descouvre son nid beau.

Meschant et mal duit barbier, ne laisse poil, ne peau a barbier.

Meschante parole, le bon n'affole.

Meschante parolle gettée va partout a la volée.

Meschante parolle jettée, va par tout a la volée.

Mesdire de quelcun et le calumnier.

Mesgres gens ont plus de sang que nont grasse gens tant pour tant.

Mesler du plaistre avec de la farine.

Messager a conge de tout dire, mais non de tout faire.

Messager qui trouve fontaine luy est advis que Dieu le meine.

Mesure dix fois, mais ne coupe qu'une.

Mesure le pas à la jambe.

Mesurer faut a la science l'homme, non a la corpulence.

Mesurer tout le monde a son aune.

Mesure-toi à ton aune.

Met pain a dent si te vendra talent.

Metamorie pollut la vie.

Metamorphose de la vie humaine.

Mets a ta porte une sonnette, mais a ton coeur point de serrure.

Mets le fol en blanc, il branlera la jambe ou dira quelque chant.

Mets ta main souvent en ton sein, et ne mesdiras de ton prochain.

Mets ta vie pour ton honneur,
Et tous deux pour ton Créateur.

Mets toujours du buis bénit à la tête de ton lit, il préserve des douleurs de la foudre et des malheurs.

Mettes fol aparsoy il pensera de soy.

Mettes le fol sus le banc, il bransle les pieds ou dict quelque chant.

Mettez fol a par soy, et il pensera de soy.

Mettez fol a par soy, il pensera de soy.

Mettez fol a parsoy ; il pensera de soy.

Mettez les pieces au sac et je venay si vous avez bon droict.

Mettez un chapeau d'homme a un bouc, on trouverait une femme pour l'epouser.

Mettre au rouet.

Mettre de l'eaue au vin.

Mettre de leaue froide au pot quant il boult.

Mettre la charrue devant les boeufs.

Mettre la piece auprès du trou, mettre l'emplastre près de la playe.

Mettre la puce en l'oreille.

Mettre la queue aux cerises.

Mettre le blanc.

Mettre le cheval sur le char.

Mettre le feu aux estonppes.

Mettre le pain à l'envers empêche les amours.

Mettre le verd et le sec.

Mettre un boucon en la fiole marion.

Meurtrissure, mal qui dure.

Miaule un, aboie deux, bêle trois, ronronne quatre, brame neuf comme la femme de la maison.

Miel à la bouche, dard à la queue.

Mieult vault estre de Dieu ayme, que de grand matin leve.

Mieulx vault amy au besoing, que denier au poing.

Mieulx vault avoir la podagre ou goutte, que de ne veoir goutte.

Mieulx vault bien vivre, que le promettre.

Mieulx vault bouffée de clerc que journée de villain.

Mieulx vault ce qu'est fait par nature, que par aulcun art ou figure.

Mieulx vault de main battu, que de langue feru.

Mieulx vault de vertu tresor, que d'or.

Mieulx vault estre oiselet de bois ou de bocage, que grand oiseau de cage.

Mieulx vault estre petit pomier fecond et frutier, qu'un grand liban sec estendu loin le sentier.

Mieulx vault estre que sembler homme de bien.

Mieulx vault estre vertueux et bon, que d'en avoir le seul renom.

Mieulx vault gaudir de son patrimoine, que le laisser a un ribaud moyne.

Mieulx vault glisser du pied, que de la langue.

Mieulx vault la cendre divine, que du monde la farine.

Mieulx vault la vieille voye que la nouvelle sente.

Mieulx vault laisser la peau, que le veau.

Mieulx vault le mal a tort tollerer, que mal perpetrer.

Mieulx vault l'oeuvre d'entendement que de memoire a toutes gens.

Mieulx vault l'ombre d'un preud viellard, que les armes d'un jeune cocard.

Mieulx vault mourir avec fame et honneur, que vivre a blame et deshonneur.

Mieulx vault nostre vie, que la perdition d'aultruy.

Mieulx vault perdre la toison, que brebis, belier ne mouton.

Mieulx vault peu de biens avec suffissance, que grand richesse avec concupiscence.

Mieulx vault plain poing de bonne vie que ne fait ung muy de clergie.

Mieulx vault plein poin de bonne vie que ne fait ung muyd de clergie.

Mieulx vault povre et homme de bien, que riche et ne valoir rien.

Mieulx vault qui refuse et puix faict que qui accorde et rien ne faict.

Mieulx vault repentance de son malefice, que perseverance en malice.

Mieulx vault tenir le petit pour amy, que le grand pour ennemy.

Mieulx vault tondre laigneau, que le porceau.

Mieulx vault tost mourrir pour la liberté, que longuement languir en captivite.

Mieulx vault un en la main, que deux demain.

Mieulx vault un tenez que deux vous l'aurez.

Mieulx vault une heurette de bonheur, que de l'univers la faveur.

Mieulx vault une miette de pain avec amour, que poulles grasses avec dolour.

Mieulx vault une minute de bonne renommée, qu'une vie incorrecte d'une sieclée.

Mieulx vault une poignie de bonne vie, que d'un muy de clergie.

Mieulx vault une seule mouche a miel, que cent bourdons sans miel.

Mieulx vault ung rien que deux tu l'auras.

Mieulx vaut la cendre du souverain, que la farine du faulx monde et vain.

Mieux qu'une fleur, une boulette de viande.

Mieux vaudrait perdre sa femme que de ne pas semer de raves le jour de last jean baptiste.

Mieux vaut acheter qu'emprunter.

Mieux vaut aller au boulanger qu'à l'apothicaire.

Mieux vaut ami que parenté;
Mieux qu'ami, sens et loyauté.

Mieux vaut arriver en retard qu?en corbillard.

Mieux vaut avoir une tourte de pain sur la table qu'un miroir sur la fenêtre.

Mieux vaut beaucoup de bis que peu de blanc.

Mieux vaut belle manche que belle panse.

Mieux vaut bien faire, que faire vite.

Mieux vaut bon gardeur,
Que bon amasseur.

Mieux vaut bouffée de clerc que journée de vilain.

Mieux vaut celui qui est rapiécé que celui qui est troué.

Mieux vaut celui qui piaule que celui qui est gaillard.

Mieux vaut condamnation du médecin que de juge.

Mieux vaut de l'amour plein le poing que de l'argent plein le four.

Mieux vaut de l'eau chez l'ami,
Qu'hydromel chez l'ennemi.

Mieux vaut des mains estre battu, que de langue estre feru.

Mieux vaut deux de blessés qu'un de mort.

Mieux vaut dire: Veux-tu du mien,
Que non pas: Donne-moi du tien.

Mieux vaut donner sans promesse,
Que promettre sans tenir.

Mieux vaut du pain sec avec de l'amour que des poulets avec de la brouille.

Mieux vaut écouter la voix de la conscience,
Que le bruit de la renommée.

Mieux vaut essuyer une larme du paysan, que d'obtenir cent sourires du ministre.

Mieux vaut être avec un veuf a manger son bien qu'avec un jeune homme a fricasser la pauvrete.

Mieux vaut être l'esclave d'un riche, que le fils d'un pauvre.

Mieux vaut être marteau qu'enclume.

Mieux vaut être poltron, et vivre plus longtemps.
(Comme dit Marot: Fi de l'honneur! vive la vie!)

Mieux vaut être ronge de vermine, que de s'engraisser de rapine.

Mieux vaut être seul que mal accompagné.

Mieux vaut être seul, que mal accompagné.

Mieux vaut faire envie que pitié.

Mieux vaut faire gagner le boucher que le pharmacien.

Mieux vaut faire la cour a toutes qu'a une seule et la perdre.

Mieux vaut fou qui s'avise que sage qui s'abîme.

Mieux vaut garder un ane, que de tenir un cheval et de le faire crever de faim.

Mieux vaut goujat debout, qu'empereur enterré.

Mieux vaut la huche au pain bien garnie que bel homme dans la rue.

Mieux vaut la main plein d'amour que de richesses plein le four.

Mieux vaut la rougeur au front que la peine au coeur.

Mieux vaut la tête d'un chien que la queue d'un lion.

Mieux vaut la vieille voye que la nouvelle sente.

Mieux vaut laisser sa femme morveuse que lui arracher le nez.

Mieux vaut laisser son cheval morveux que de lui arracher le nez.

Mieux vaut laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez.

Mieux vaut l'armoire que l'apothicaire.

Mieux vaut le chien vivant que le lion mort.

Mieux vaut le laisser morveux que lui arracher le nez.

Mieux vaut le plus mauvais fils que le meilleur gendre.

Mieux vaut l'honneur, que le bonheur.

Mieux vaut marier sa fille que d'avoir du chagrin par la suite.

Mieux vaut mauvaise route que mauvais compagnon.

Mieux vaut mécontenter par cent refus, que de manquer à une seule promesse.

Mieux vaut moins de zèle,
Et plus de sel.

Mieux vaut mourir à honneur, qu'à honte vivre.

Mieux vaut mourir droit debout que vivre genou à terre.

Mieux vaut mourir près son ami,
Que vivre chez son ennemi.

Mieux vaut mourir que vivre souillé.

Mieux vaut ne pas tirer un tigre, que de ne faire que le blesser.

Mieux vaut pain sec et la paix,
Que bonne chère et querelle.

Mieux vaut perdre la toison que le mouton, et une fenestre que la maison.

Mieux vaut peter que crever et se marier que de se bruler.

Mieux vaut plein la main d'amour que richesses plein un four.

Mieux vaut plein poing de bonne vie, que ne faict sept muys de clergie.

Mieux vaut plier que rompre.

Mieux vaut prévenir le mal que le braver.

Mieux vaut prévenir que guérir.

Mieux vaut recevoir une piece de mauvais aloy qu'un amy feint.

Mieux vaut remplir ses greniers que ses coffres.

Mieux vaut restreindre son estat,
Qu'en povreté cheoir tout plat.

Mieux vaut s'adresser au roi qu'à ses ministres. (On dit aussi:... à Dieu qu'à ses saints.)

Mieux vaut s'aimer un peu moins pour que l'amour dure plus longtemps.

Mieux vaut s'arranger, que de se battre.

Mieux vaut sauver un mourant que d'enterrer cent morts.

Mieux vaut se taire, que de trop parler.

Mieux vaut séduire que sévir.

Mieux vaut semer moins et labourer davantage.

Mieux vaut souffrir de l'estomac que de l'esprit.

Mieux vaut souffrir la puanteur que le risque d'être éborgné.

Mieux vaut souffrir son enfant morveux,
Que de lui arracher le nez.

Mieux vaut suer que grelotter. ( Trop chaud, que trop froid.)

Mieux vaut suer que trembler, le chaud est la vie le froid la mort.

Mieux vaut tard que jamais.

Mieux vaut tascher de rendre ses enfants sages et prudents que riches et opulents.

Mieux vaut tendre la main que le cou.

Mieux vaut tenir que courir.

Mieux vaut tondre l?agneau que le pourceau.

Mieux vaut tondre l'agneau que le cochon.

Mieux vaut tourte de pain sur la table que miroir sur la fenêtre.

Mieux vaut tuer le diable, que si le diable vous tue.

Mieux vaut tuer un médecin que piétiner l'aileron d'un raisin.

Mieux vaut un bon renom, que de l'or au gousset.

Mieux vaut un doigt coupé qu'un doigt pendant.

Mieux vaut un feu de flamme de montagne qu'une fille du causse.

Mieux vaut un petit chez soi qu'un grand chez les autres.

Mieux vaut un pou dans les choux que point de viande.

Mieux vaut un tien que deux tu l'auras.

Mieux vaut un tient que deux tu l'auras.

Mieux vaut un trou à l'habit qu'une ride au ventre.

Mieux vaut une fille faite qu'un gars a faire.

Mieux vaut une heure a courtiser que deux a travailler.

Mieux vaut user des souliers que des draps de lit.

Mieux vaut user ses souliers pour aller voir son maître, que son chapeau à force de le saluer.

Mieux vaut vivre dans la gêne, que demander à celui qui ne mérite pas qu'on lui demande.

Mieux vos champs seront épierres, plus de grains vous recueillerez.

Mignonne brunette. noire chatte a le poil souef.

Mil tots de roue tout la lieue du bassigni, et a la fin tombe par le chemin.

Mille cavaliers ne sauraient dépouiller un homme nu.

Mi-mai, queue d'hiver.

Miroir de rue fumier de maison.

Mis au pelain comme cycau.

Misère et calamite, decouvrent la vraye amitie.

Mocquerie et le despect suit pas a pas la pauvrete.

Modestete est bien requise a l'invite.

Moine qui danse, table qui branle et femme qui parle latin se renversent à la fin.

Moins a repos que l'abeille qui a perdu une aisle.

Moins de barbe plus de toupet.

Moins il y a de bouillie, plus il y a de cuillères.

Moins le bouc pue, moins la chèvre l'aime.

Moins tu auras de nécessités,
Plus tu auras de liberté.

Moins vault a la fois le vin que la lye.

Mois de février, vin, pain, feu et viande salée.

Mois de mai est le mois des chats.

Mois de mai mois des fleurs mois des pleurs.

Mol se peut laver la teste ne courone, qui au barbier ne va en personne.

Mon affaire est de fuir,
Et la tienne de me saisir.

Mon bouclier est plus fort que lespée de mon adversaire.

Monsieur le cure fait un homme et ume femme.

Monster sur la craimotte.

Montagne claire et femme fardée ne sont pas de longue durée.

Monte aux champs comme sainct george et a la ville comme sainct michel.

Monter sur la vieille, pour courir sur la fille.

Monter sur l'ours.

Montrez vous les filles qui ne se montre n'est vu.

Morceau avalé n'a plus de goût.

Morceau avalé n'a plus de vertu.

Morceau et goutte tiennent l'homme d'aplomb.

Morceau qui plait a demi mache.

Morceau sans goutte sur le coeur de l'homme pèse comme plomb.

Morceaux caquetés se digèrent mieux.

Morceaux petits et répétés remplissent le ventre fut-il difficile.

Mordre en la farine.

Moria de tuomorin.

Mors doré ne rend pas le cheval meilleur.

Mort d'abbe, nopces de moines.

Mort de femme et vie de cheval font l'homme riche.

Mort de femme et vie de cheval ramenent le pain a la maison.

Mort de femme et vie de cheval, ramenent le pain a la maison.

Mort de femme et vie de chevaux ramenent le pain a l'outeau.

Mort de femme, richesse d'homme.

Mort de femme, vie de cheval, est la richesse de la maison.

Mort de trois jours pue toujours.

Mort du louveau, santé de l'aigneau.

Mort du prince, sujet d'accusations;
Mort du riche, sujet de désirs;
Mort du savant, source de regrets;
Mort du pauvre, heure du repos.

Mort le chien, morte la rage.

Mort n'a amy.

Mort n'a tort.

Mort trop désirée, vie de longue durée.

Morte la beste, mort le venin.

Morte la bête, mort le venin.

Morte la couleuvre, mort le venin.

Morte ma fille, mort mon gendre.

Morte ma fille,
mort mon gendre.

Mot de roy.

Mou en tout, fou en tout.

Moulin a braye.

Moult a à faire qui la mer à boire.

Moult despendre rien gaigner n'acquerir fait l'homme en son pain guerir.

Moult fait cil qui fortune passe, et assez plus qui putain laisse.

Moult parler et rire, font l'homme pour fol tenir.

Moult remaint de ce que fol pense.

Mourant affamé n'a pas d'oreilles.

Mourir au lict d'honneur.

Mourir convient c'est chose seure, et ne savons le jour ny l'heure.

Mourir est toujours la dernière chose qu'on fait.

Mousse pour le guet, bran pour les sergens.

Mousseron d'avril mousseron gentil, mousseron de mai mousseron mauvais.

Mout a dur coeur qui n'amollie quand il treuve qui le supplie.

Mout est chetif et fol niais, qui croit qu'icy soit son pais.(p.gromet).

Moyennant informations,
On trouve son chemin à travers monts.

Moyennant patience, l'amer devient doux, et la feuille de mûrier devient velours.

Moyne au cloistre, et le mort au cemitière.

Mule et femme le bâton les ameliore.

Mulet qui est ton pere?la plus belle jument qui soit en tous les monts pyrenées, est ma mère.

Multitude du peuple errant, ne nous sert pas de garrant.

Muraille blanche papier de fol.

Muraille blanche papier de sots.

Muraille escripte sert de paincture et de lecon.

Museau de chien, genou de femme, nez d'ardéchois et cul de chat vous les trouverez toujours froids.

Museau de chien, genou de femme, nez de chien et cul de chat sont quasiment gelés.

Myeulx vault a cloche se lever que a la trompette.

Myeulx vault des mains estre battu que de langue estre feru.

Myeulx vault ormeaux estre a la vigne que garder le hierre de ruine.

N'a pas besoin d'avoir tant d'amis, s'ils sont bons.

N'a pas fait, qui commence.

N'a rien fait, n'a rien peur.

N'accepte aucun présent; on te le redemanderait soit aux jours de noces, soit aux jours de fête.

N'accorde point de confiance à un ami dissimulé;
N'attends point de plaisir près d'une femme méchante;
Ne compte point sur celui qui travaille contre son inclination;
Attends toutes sortes de maux là où règne l'injustice.

N'achapte cheval jouant de la queue.

N'achète jamais de berceau avant que ton enfant soit arrivé si tu ne veux pas le perdre peu de temps après sa naissance.

Nager a marseille.

Naiger contre l'eaue.

N'aille a laver la lessive qui a les pieds faits de sel.

N'aille au banquet, qui ne veut pas manger;
Ni sur la mer, qui a peur du danger;
Ni à la cour, qui dit tout ce qu'il pense;
Non plus au bal, qui n'aime pas la danse.

Naissance d'un garçon est accroissement de bien celle d'une fille est appauvrissement de la maison.

N'attelez pas tous vos boeufs a la même charrue.

N'attends pas des autres ce que tu ne veux pas leur promettre.

Nature a comparti a tous animaulx, forcer de se povoir garantir.

Nature a produit a toute beste son ennemy.

Nature a proveu a plusieurs choses, d'une arme defensive.

Nature est chambrière de Dieu qui est matière de ses faicts en toute lieu.

Nature est contente de peu.

Nature fait le chien trasser.

Nature n'a fait chose tant sublime, dont vertu n'en vienne a chef et cyme.

Nature n'est que le chaos.

Nature repugne a son inegale.

Naviguer par la conduicte de lestoille du pole.

N'avoir pas plus de chance qu'un chien qui se noie sur un tas de pierres.

N'avoir pas plus de honte qu'un chien sans queue.

N'avoir pas tout pleure au berceau.

N'avoir que du pain frais a manger et des filles a marier la maison ne peut que baisser.

N'avoir que l'espée et la cape.

N'aye point peur de ton dernier trepas, car qui le craind languit et ne vit pas.

N'ayez ni trop de vignes ni trop de filles ni trop de maisons dans les villes pauvres.

N'ayez pas trop de filles ni trop de vignes.

Ne a clitelles.

Ne baisotte pas ta chambrière, de peur qu'elle ne prenne vanite, croyant devenir la maitresse de la maison.

Ne batis pas ta maison sous les rochers ni le long de l'eau.

Ne blâme pas ce que tu ne saurais louer.

Ne chaloir, a qui brusle la maison, mais qu'on se chauffe bien.

Ne charge pas autrui de ce que tu peux faire.

Ne charge pas un seul jour des soucis de toute une année;
Tu n'es pas sûr du jour entier, et tu t'inquiètes de l'année entière!

Ne cherche jamais à abaisser l'homme malheureux;
un jour vient où Dieu le relève.

Ne cherche pas à calmer ton ami quand il est en colère,
Ni à le consoler près du cadavre de celui qu'il pleure,
Ni à l'interroger quand il est en prière,
Ni à l'égayer quand il est dans l'abjection.

Ne chevauche pas sur la selle de ton voisin.

Ne choisis l'or, la toile et une femme, qu'en plein jour.

Ne clame pas tout ce qu'on te chante.

Ne compte pas le prix du beurre, avant avoir achete la vache.

Ne compte pas les oeufs au cul de la poule.

Ne confie jamais un secret a un valet, parce que c'est toi qui es valet après.

Ne confie pas ta farine a qui leche ta cendre.

Ne convoite point l'avoir d'aultruy.

Ne coupe pas la barbe au chat, par les souris il serait pris.

Ne crache pas dans le puits, il peut se faire que tu en boives.

Ne crois nul, s'il n'est ton ami.

Ne crois pas que du bois que tu coupes, tout le monde se chauffe.

Ne crois pas toujours qu'on te regarde de derrière les volets qu'il n'y a personne.

Ne croy de leger.

Ne croy pas tout ce que tu oys.

Ne danse pas tout ce qu'on te chante.

Ne de bon temps ne de seigneurie, ne prens aucune melancolie.

Ne de l'un ne de l'autre joye.

Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent.

Ne dépensez que selon vos moyens.

Ne deplaire à personne nourrist l'homme en santé.

Ne descends pas dans l'eau sans connaître le gué.

Ne desplaise a monsieur l'hyver, mais encor n'est-il que l'este.

Ne devient pas age, qui veut.

Ne dictes rien de ce que ce vous ay dict.

Ne dis jamais que tu as femme belle ou de l'argent dans l'escarcelle.

Ne dis pas de mal du médecin, tu peux en avoir besoin.

Ne dis pas hue! avant d'etre en haut la montée.

Ne dis pas tout ce que tu sais ni ne mange tout ce que tu peux manger.

Ne dis pas you! avant que d'etre de l'autre cote de l'eau.

Ne dis pas: Je verrai quand j'aurai le loisir. Qui t'a dit que tu en auras?

Ne donne jamais l'esperon a cheval qui volontiers trotte.

Ne donne pas à penser, dans tes largesses, que tu aies été gueux.

Ne donne pas ta fille a un oiseleur ou a un péchéur.

Ne donne pas tant a sainct pierre, que sainct paul demeure derrière.

Ne donne pas tout ce que tu as.

Ne donne ta fille a un péchéur a la ligne ni a un chasseur de vigne.

Ne donne ton coeur a personne avant d'avoir mange avec lui un decalitre de sel.

Ne dy pas tout ce que tu scais et penses.

Ne faire mal a son ennemy, mais quand mal luy vient-on s'esjouyt.

Ne faire messager de fols.

Ne faire poinct de deplaisir, et on ne s'en souviendra jamais.

Ne faire son desjuner de ce que le chat ne veut point.

Ne fais pas aller trop chargée l'ânesse pleine.

Ne fais pas four de ton bonnet,
Ni de ton ventre, jardinet.

Ne fais pas passer des ciboulettes pour du persil au marchand de legumes.

Ne fais pas ton nid a cote d'un chateau.

Ne fais pas un four de ton bonnet ni de ton ventre un jardinet.

Ne fait pas bon trop acquerre.

Ne faut bastir sa maison d'arreste de poisson.

Ne faut jamais dire le malade estre guery, si l'on n'a veu le malade partir.

Ne faut jamais, pour ne pas se tromper, vendre la peau de l'ours, avant de l'avoir tue.

Ne faut pas apprendre a chier a ceux qui ont la diarrhée.

Ne faut pas attendre que les alouettes tombent aval la borne.

Ne faut pas bâcler pour bien avancer : inutile de traire avant de manier.

Ne faut pas briser le pont, quand on a passe le flot.

Ne faut pas couvrir l'ombre de la sable.

Ne faut pas croire aux saints qui petent.

Ne faut pas ecorcher tout ce qui est gras.

Ne faut pas faire aux autres, ce qu'on ne voudrait pas qu'ils vous fassent a soi-meme.

Ne faut pas juger de l'arbre par l'ecorce.

Ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs.

Ne faut pas plus de femmes a souper, que de cremailleres a la cheminée.

Ne faut pas plus de femmes dans une maison qu'il y a de fourneaux.

Ne faut pas plus de tiroirs que de tables dans une maison.

Ne faut pas plus de tonneaux que de maitres dans une maison.

Ne faut pas rester trop longtemps, a pedzer par le cabaret.

Ne faut pas reveiller le chat qui dort.

Ne faut pas se deshabiller, avant de se mettre au lit.

Ne faut pas se devetir, avant de s'aller coucher.

Ne faut pas souffrir, avant qu'il en soit temps.

Ne faut pas suivre le loup jusqu'au bois.

Ne faut pas vendre la peau de l'ours, avant de l'avoir tue.

Ne faut pas voir les près par la rosée, ni les filles a la chandelle.

Ne faut point de botes a celuy qui ne chevauche point.

Ne fay pas tout ce que tu peus.

Ne frappe pas à la porte d'un autre, si tu ne veux pas qu'on frappe à la tienne.

Ne furent jamais si grosses nopces qu'il n'en n'y eut des mal disnez.

Ne ioue point au fol endure ce quil dict ou faict.

Ne juge pas tout ce que tu voys.

Ne la main en bourse d'autruy.

Ne laisse l'etoupe près des tisons ni les jeunes filles près des garçons.

Ne laisse ni l'etoupe près du feu ni les jeunes filles près des jeunes gens.

< operone >